Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Un troupeau de lézards

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 21 janvier 2014
1291 mots - Temps de lecture : 3 - 5 minutes
( 13 votes, 4,4/5 ) , 28 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
28
commenter
Notre Newsletter...
SUIVRE : Épargne
Rubrique : Fondamental

 

 

 

 

Il est nécessaire pour les individus de prendre de bonnes décisions en matière d’investissement. Mécaniciens, jardiniers, charpentiers et programmeurs informatiques doivent non seulement être doués à ce qu’ils font, ils doivent également savoir gérer leur monnaie. Les retraités, quant à eux, doivent à la fois savoir gérer leur épargne à la perfection et être des spéculateurs avertis.

Selon Terry Burnham, les marchés seraient ‘méchants’, et forceraient les gens à traverser leurs terres hostiles avec ‘une habilité de lézards’. Lors du Socionomics Summit 2012 tenu à Atlanta, le professeur d’économie expliquait aux congressistes de Social Mood qu’il est tout à fait normal pour les gens que de d’accumuler des actifs, tout particulièrement sur les marchés financiers. Pour citer ses propres mots, bien qu’il soit vrai que l’apprentissage et le perfectionnisme rendent nos vies plus aisées, ils n’ont encore jamais permis de faciliter l’investissement sur les marchés financiers.

Du point de vue de Burnham, les chiens de Pavlov, les pigeons de Skinner, les investisseurs et les singes sont tous identiques : l’enrichissement entraîne une persistance accrue de leur comportement.

La partie de notre cerveau que Burnham aime à appeler ‘lézard’ laisse de côté toute fonction cognitive lorsqu’il en vient à prendre des décisions relatives à l’investissement. La partie ‘lézard’ de notre cerveau nous était très utile lorsque nous avions encore à chasser pour nous nourrir ou à fuir pour notre survie. Malheureusement, elle nous est parfaitement inutile dans notre monde d’aujourd’hui qui, comme l’explique Burnham, ‘demande à ce que nous nous fixions des objectifs abstraits’.

24hGold - Un troupeau de lézar...

Comme le dit Brunham dans son livre Mean Markets and Lizard Brains, publié en 2005, ‘les marchés sont irrationnels du fait même du caractère imprévisible de la nature humaine’.

Dans cet ouvrage pour le moins intéressant, Burnham explique que la fonction 'lézard' de notre cerveau fonctionne en recherchant des schémas répétitifs et se concentrant sur les évènements passés. Encore une fois, tout ceci était très utile lorsque nous vivions dans des cavernes, mais ne l’est absolument pas lorsqu’il en vient à devoir gérer un demi-million de dollars d’investissements.

Le fait est que, sans l’inflation constante de la monnaie fiduciaire, les gens n’auraient quasiment pas à se soucier de leur épargne ou de leur argent. Placer un peu de sous de côté chaque mois leur suffirait à se préparer à l’approche de leur retraite.

Mais notre monde moderne, fait de lancements incessants de plans de sauvetages et de vagues d’impression monétaire par les banques centrales, a rendu tout cela impossible. Dans son livre The Ethics of Money Production, Guido Hülsmann explique qu’il est possible de protéger son épargne de l’inflation créée par le gouvernement, mais jamais entièrement, et ce même si l’épargnant passe le plus clair de son temps à étudier les marchés. La protection de son épargne ‘nécessite une connaissance parfaite du monde des finances, une disponibilité suffisante à gérer ses investissements, et une bonne dose de chance. Les gens qui manquent d’un ou plusieurs de ces ingrédients clés ont de fortes chances de perdre une part substantielle de leurs actifs’.

Hülsmann va jusqu’à indiquer que même ceux qui remplissent ces critères clés ne pourront pas échapper à l’impact de l’inflation qu’est celui de la perte de temps passé à se soucier de sa monnaie et de son investissement plutôt qu’à goûter aux plaisirs de la vie. Une telle dévotion au monde des finances nécessite de longues heures passées à étudier et comparer différents problèmes, et condamne le sujet à s’inquiéter de sa monnaie pour le restant de ses jours. Elle nécessite en effet de suivre les informations financières de très près, et de prêter attention à de très nombreuses cotations de prix.

L’idée de profit enflamme le niveau de dopamine de n’importe qui. Comme les gens (les plus fous) tendent à accumuler des actifs, les investisseurs n’ont rien d’autre à faire que de les suivre en misant en même temps qu’eux sur les mêmes investissements – investissements qui se sont généralement déjà bien comportés par le passé. En d’autres termes, les investisseurs gravitent en masse autour des investissements surévalués. La simple apparition d’une flèche verte sur la chaîne CNBC stimulerait la dopamine de tout un chacun.

Lorsque la Fed commença à mettre les gaz monétaires en 2001, les taux d’intérêts chutèrent, et la communauté des investisseurs se rua sur le marché immobilier, simplement pour se faire massacrer en masse à peine une décennie plus tard. Avant cela, la Fed de Greenspan lubrifiait le système financier, persuadée que tout finirait par sauter avec le bogue de l’an 2000. La monnaie fut alors dirigée vers les actions internet, et les investisseurs joignirent le mouvement juste à temps pour perdre jusqu’à leur chemise.

Notre dopamine n’est stimulée que si notre récompense excède nos espérances. Si nos investissements se comportent comme prévu, et même si le résultat en est positif, alors nous ne ressentons rien de spécial. Lorsqu’ils se comportent moins bien que prévu, nous nous sentons déprimés – et ressentons un immense regret.

Au début des années 2000, un promoteur immobilier m’a dit ceci : ‘les taux d’intérêt sont si bas, il faut que je fasse quelque chose’. Son cerveau ressentait déjà l’afflux de dopamine causée par l’anticipation de profits phénoménaux. De la même manière que les chiens de Pavlov se mettent à saliver lorsqu’ils entendent sonner la cloche annonçant l’arrivée de leur nourriture, les faibles taux d’intérêts ont peu à peu transformé les investisseurs en chiens de Greenspan, puis de Bernanke.

La politique de taux d’intérêts zéro menée par Bernanke attire les investisseurs assoiffés de rendements, et les pousse à acheter maisons et obligations sans réelle valeur. ‘L’afflux d’investissement sur les obligations ayant débuté en 2009 est très largement lié à la politique menée par la Réserve Fédérale en termes de taux d’intérêts’, écrivait récemment Matt Wirz, journaliste pour le Wall Street Journal. ‘Une industrie immobilière robuste a vu le jour et absorbe le marché des domiciles familiaux à un rythme incroyablement élevé’, déclarait Richard Smith, directeur de Realogy Corp, lors d’un entretien avec le Wall Street Journal.

Pour ajouter l'insulte à l’injure, Burnham explique que les gens sont ‘systématiquement trop confiants. Ils n’ont pas les connaissances nécessaires à l’analyse de l’investissement, et n’ont pas non plus conscience des situations de défaut’. Comme si cela ne suffisait pas, Burnham cite de nombreuses études pour soutenir son idée que ‘les gens sont prêts à perdre de la monnaie afin de soutenir l’estime qu’ils ont d’eux-mêmes’.

Tout cela va bien entendu à l’encontre de l’hypothèse d’efficacité des marchés, qui veut que tous les participants aux marchés soient des individus rationnels, et qu’il n’existe rien de tel qu’une bulle spéculative.

Lors de son discours à Atlanta, Burnham nous a fait part de ses pensées les plus sombres : ‘Les marchés financiers sont les abreuvoirs de la société’. Tels les animaux assoiffés de la savane Africaine, les humains sont attirés par les gains spéculatifs promis par les marchés financiers. Il semblerait cependant que s’arrêter pour s’abreuver soit légèrement dangereux pour notre santé financière.

Le gourou de l’investissement sur les ressources naturelles Rick Rule a pour habitude de dire que l’unique moyen d’investir avec succès se situe à la droite de l’oreille gauche, et à la gauche de l’oreille droite. Nous pourrions également dire que, comme le dit Pogo, ‘Nous avons rencontré notre ennemi, et cet ennemi, c’est nous-même’.

Selon Burnham, ‘les investisseurs peuvent avoir soit de l’argent, soit de la dopamine, mais pas les deux’.

Le contrôle des ateliers de presse monétaire par le gouvernement et l’idée que les plans d’épargne retraite soient la clé de la sécurité sociale ont contribué à la création d’une génération qui deviendra entièrement dépendante du gouvernement d’ici à la fin de sa vie. Aussi méchants que soient les marchés, il semblerait que le gouvernement soit bien pire.

 

 







Lire la suite de l'article sur Mises.org
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,4 (13 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Comme disait le Dalaï-Lama, je cite juste l'esprit du propos: "les gens passent une partie de leur vie à se ruiner la santé pour gagner de l'argent et l'autre partie à dépenser ce qu'ils ont gagné pour se soigner...."
Pour le reste, si j'avais beaucoup de fric, je ne laisserais que le strict minimum aux banques et j'investirais dans n'importe quoi pourvu que ce soit des actifs tangibles.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Au sujet du contrôle des lézards :

Ce qu'il ne faut pas que vous sachiez , ce qu'il est interdit de dire dans les médias populaires est qu’Israël est une création ainsi que le bras armé nucléaire du système bancaire rothschildien.

De là toutes les chasses aux sorcières et tous les anathèmes vomis par le pouvoir caniche des banques.

Il est interdit de critiquer le sionisme afin d' ignorer qu'il représente le pouvoir maffieux du système bancaire , sa création , sa propriété , sa chose.
Evaluer :   6  1Note :   5
EmailPermalink
Ce qu'il ne faut pas dire non plus est que c'est la France qui a donné la bombe atomique à Israel.

http://www.lefigaro.fr/international/2008/05/07/01003-20080507ARTFIG00013-comment-la-france-a-aide-israel-a-avoir-la-bombe.php
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
...Le contrôle des ateliers de presse monétaire par le gouvernement ..

C'est entièrement faux.

Il s'agit de l'exact contraire , du contrôle ploutocratique du système bancaire ainsi que des banques centrale et des politiciens occidentaux par un cartel.
Evaluer :   4  3Note :   1
EmailPermalink
Ce n'est pas plus exact.

La réalité est aussi indiscernable que de savoir qui était le premier de la poule ou de l'œuf.

Les banques centrales ont été crées de l'alliance infernale de deux démons, les banques à réserves fractionnaires (légalisées par les gouvernements) et les gouvernements (qui ont légalisé les réserves pour financer leurs guerres).

C'est exactement comme cela qu'est née la banque d'Angleterre en 1694. L'un a accordé l'autorisation du monopole de la monnaie, l'autre a permis le financement de la guerre.

http://lexpansion.lexpress.fr/economie/1694-londres-invente-la-banque-centrale_2055.html
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
...La réalité est aussi indiscernable que de savoir qui était le premier de la poule ou de l'œuf...

Pas du tout ,vous faites erreur , nous constatons que si les gouvernements passent , les familles oligarchiques restent , ainsi le petit dernier hérite de l'empire et l'emploie à nous asservir de plus fort.

Il y a donc un précédent.

Les gouvernement , comme vous le remarquez justement, ne sont que les légalisateurs des fraudes , celle des réserves fractionnaires , de la monnaie dette , de la création de la dette publique par argent privé crée ex nihilo.

La poule en occurrence est pour l'Europe le système rothschildien , propriétaire des BC , de la BRI , de la BCE , associé propriétaire de la FED , etc...

NB
les droits de successions sont-ils perçus chez les familles oligarchiques comme chez le vulgum pécus ?
Ils combleraient rapidement les déficits...
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
D.

Droits de succession en France en ligne directe. Montant taxable après abattement
Moins de 8 072 € Taxe 5%
Entre 8 072 € et 12 109€ Taxe 10%
Entre 12 109 € et 15 932€ Taxe 15%
Entre 15 932 € et 552 324€ Taxe 20%
Entre 552 324 € et 902 838€ Taxe 30%
Entre 902 838 € et 1 805 677€ Taxe 40%
Supérieure à 1 805 677 Taxe 45%
(Source http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F456.xhtml) je trouve que le titre « vos droits » est assez… Bizarre… pour le sujet ci-dessus.


Ces taux ont conduit ou contraint de nombreux descendants à vendre les biens hérités. Je conçois qu’il ne soit pas nécessaire de pleurer sur le sort des plus riches. Mais lorsque vous ne disposez pas des sommes vous permettant de couvrir les droits de succession, vous vendez. Ce qui fut le cas de nombreux domaines viticoles en France, devenu la propriété de compagnies d’assurances étrangères, d’investisseurs chinois ou autres…
L’exemple qui m’a le plus frappé, c’est le cas du laboratoire fabriquant les aspirines, « UPSA », dont la veuve, du créateur Camille Bru, a vendu une part significative du capital à un groupe pharmaceutique américain sous contrainte.

«C'est la mort dans l'âme que j'ai cédé 45,5% du capital d'Upsa à Bristol après le décès de mon mari en septembre 1989», explique Nicole Bru. Les services de Michel Charasse lui réclament alors 40% de la valeur d'Upsa, montant des droits de succession à régler dans les six mois. Il est alors trop tard pour préparer une introduction en Bourse.
Source : http://www.liberation.fr/economie/1995/03/13/l-apothicaire-upsa-se-range-dans-la-pharmacie-d-un-geant_127338

Dans ces cas là, les brevets quittent la France, on perd des emploie et si l’on récupère de l’argent à court terme on perd les emplois à long terme.

Dans un autre pays. Le Portugal pour ne pas le citer. Il n’y a pas de droits de succession en ligne directe. Bien évidemment cela protège les riches. Mais si vous vous déplacez à l’intérieur du pays vous ne rencontrerez pas de sans-abris. Parce que la majorité des gens et surtout les personnes âgées, sont propriétaires de leurs maisons, construites sur un bout de terre plus ou moins grand, même si pour une grande majorité, ce sont de petites et vieilles maisons, elles sont entretenues et restent dans la famille de génération en génération. Ce qui permet de vivre avec des retraites inférieur au RMI en France.
Et ce qui à permis de créer un petit patrimoine à la plus part au fil du temps.

En France, j’ai l’impression que tout est fait, pour qu’au final, en une, deux ou trois générations. Tous revienne dans les caisses de notre beau système. Sauf peut-être le combi WV de notre premier ministre… Et l’on craie de la sorte une boucle infinie d’endettement qui pour le coup, alimente les caisses de nos amis les banquiers. Que ce soit en essayant de devenir propriétaires de nos domiciles ou en contribuant au financement de programmes de construction de logements sociaux devenus la propriété de sociétés totalement privées et dont on ferait peut-être bien d’aller vérifier qui siège dans leurs comités de direction. Sociétés devenues des aspirateurs financiers que nous alimentons pas nos contributions à l’effort collectif.

Alors sur cette base voilà ma proposition.
Au bout de 30 ans de loyer payé par un couple ou une personne célibataire pour l’occupation d’un logement social appartenant à une société de type « HLM » ou autre quelqu’en soit le nom. Si ce couple ou cette personne célibataire, sont effectivement de petit revenus et pas des privilégiés ayant un revenu supérieur et occupant le logement sur la base d’un clientélisme dégueulasse. Si effectivement ce sont des locataires disposant de petits revenus et ceci contrôlé par des instances indépendantes constituées de dix citoyens, tirés au sort et remplacé tous les ans, afin de garantir la véracité des situations. Dans ce cas je propose qu’à l’issue des 30 ans de loyers payés, les locataires deviennent propriétaires de leurs logements avec pour engagement de l’entretenir. Ce qui permettrait à chacun de disposer progressivement d’un patrimoine. Cela permettrait de responsabiliser les gens. Cela permettrait d’alléger au final les prélèvements sociaux et cela nous permettrait de lancer une boucle vertueuse en supprimant petit à petit le clientélisme politique….

Une idée utopique, peut-être. Mais une chose est certaine, ne comptez pas sur vos politiques de quelque bord que ce soit, pour la mettre en œuvre à quelque niveau que ce soit…Je pense qu’il n’est pas nécessaire que je vous explique pourquoi…

Ça c’est ce que j’appelle s’exposer par ses idées…
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Certes hyoe lo , mais quand est-il de certaines familles oligarchiques qui détiennent des centaines de milliards en patrimoine ?
Car il est là le problème.
Je reste persuadé que ces gens là ne paient rien paradoxalement .
Pourquoi ?
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Pourquoi serait ce paradoxal ?

A ce niveau de patrimoine vous n'habitez pas dans les pays où l'on est le plus taxé, ce me semble.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Alors quid des châteaux ,des multiples immeubles et hôtels particuliers, des vignobles , des collections de tableaux de grands maîtres ,des stocks , des banques... etc...c'est détenu ici , en Europe, en France , en Belgique.
Une poignée de personnes possèdent nos pays , en sont devenues propriétaires par fraude . Le système politique leur est dévoué et entretient leur pouvoir parasitaire au détriment de l'économie réelle. C'est un véritable problème.
Des études ont été menées , ce ne sont que 80 personnes qui dans le monde possèdent plus que 3,5 milliards d'individus.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Votre commentaire n'est pas acceptable en l'état. Vous n'apportez absolument aucun élément rationnel ou de preuve à la fraude que vous invoquez.

Que 80, 800, 8000, 80000 ou 800000 personnes possèdent plus que xxx autres ne signifie rien non plus. On trouvera toujours quelqu'un pour s'indigner d'un écart quelconque.

Sans vouloir vous vexer, cela ressemble plus à de l'envie qu'à autre chose.
Evaluer :   5  2Note :   3
EmailPermalink
Il a raison sur les chiffres, cela dit, et ce n'est pas nouveau : même Eddy Mitchell le dit

http://www.dailymotion.com/video/xpni2x_la-societe-anonyme-d-eddy-mitchell_music
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Vous ne me vexez pas .
Votre couplet sur l'envie est plutôt ridicule venant d'un type qui n'est pas un oligarque mais qui est donc déjà sur-baisé par le système oligarchique.
Vous ignorez visiblement la fraude des réserves fractionnaires .Pourtant c'est largement documenté.
Vous ignorer la fraude conceptuelle du système bancaire.

Il y a deux sortes d'individus :
-Les banques qui ont le pouvoir de création monétaire
-Les autres , vous et moi par exemple.

C'est ainsi que des oligarchies se sont crées.
Ces oligarchies vampirisent la société , la dépression et la fin de notre société occidentale en est la preuve.

EDit:
A "Davos" World In Which The 85 Richest People Have The Same Wealth As Half The World's Population
http://www.zerohedge.com/news/2014-01-20/davos-world-which-85-richest-people-have-same-wealth-half-worlds-population
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Merci de votre réponse. Je ne suis pas vexé non plus, mais j'aimerais bien savoir d'où vient votre connaissance de ma provenance "venant d'un type qui n'est pas un oligarque mais qui est donc déjà sur-baisé par le système oligarchique".

Je pense que vous prenez un gros risque de parler sans savoir.

Par ailleurs, le "Vous ignorez la fraude conceptuelle du système bancaire" me parait également risqué, là encore vous ne savez pas qui je suis.

Tout comme votre "Les autres , vous et moi par exemple." Vous n'avez pas peur du risque.

On peut etre un insider et ne pas apprecier le système, je dis cela comme ça...

En tout état de cause, même si je trouve votre lutte et vos coups de boutoirs sympathiques, je les pense assez vains.

Il me semblerait préférable et plus utile, compte tenu de votre niveau d'instruction sur le sujet, d'expliquer et de former sur ce forum les lecteurs sur tout d'abord la conséquence ultime d'un système à réserves fractionnaires (le vol des dépots et la destruction de l'épargne) et les moyens de lutter contre (vous savez, ce drole de métal de couleur jaune qui a la particularité d'etre incorruptible...).



Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Merci de mettre les choses au point .

Les gens doivent simplement comprendre que le système à réserves fractionnaires est un Ponzi.

L'argent est véritablement crée quand il intègre les caisses des banques lors d'un remboursement.
C'est bien évidemment une fraude totale qui va détruire notre civilisation.

La sottise ultime du système parasitaire bancaire est de tuer son hôte , il disparaitra avec.

NB
J'accepte un compte en banque en Suisse bien approvisionné pour me taire.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Nous sommes donc parfaitement d'accord.

Je me permettrai un petit conseil sur votre banque en Suisse. Vous voudrez acheter de l'or et les banquiers suisses vous proposeront un compte non alloué.

Mon petit doigt me dit que les banquiers suisses sont lourdement à découvert sur l'or, et qu'il se pourrait que tout l'or qu'ils ont vendu à leurs clients sous cette forme ne soit pas dans leurs coffres...

Ils risquent de faire beaucoup de déçus.

Il y a des sociétés privées qui louent des coffres hors du système bancaire. Juste un petit caveat pour les français : A Genève, les hommes du fisc français photographient ceux qui y entrent et en sortent.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Je me demande si même un compte alloué peut efficacement protéger connaissant les déboires des déposants de MF Global.
Mais heureusement pour lui John Corzine se porte à merveille et peut librement profiter de la vie.

Rien ne vaut la possession individuelle et ses propres moyens de protection.
C'est aussi un point faible des cadres sup des ploutocrates qui ne peuvent assurer eux-mêmes leur propres protection.Quand ils seront lâchés dans la nature après la grande réinitialisation , quel festin !

Tant qu'on en aura pas suspendu deux ou trois douzaines aux réverbères des grandes villes , ils continueront jusqu'à régner sur un tas de ruines.

Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Vous connaissez la devise des services secrets britanniques : "quand il y a un doute, il n'y a pas de doute".

Tout laisse à penser qu'il en va bien évidemment de même pour les comptes alloués. Pour en être sur, il suffit de leur demander un document écrit avec le numéro des barres qui vous sont allouées. Vous verrez.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
"Rien ne vaut la possession individuelle et ses propres moyens de protection."

Les gaulois avaient "l'esprit gaulois" car ils étaient libres. Ils étaient libres car paysans ou artisans, propriétaire de leurs outils et de leurs compétences.
Avec une majorité d'emplois dans les services, des jobs qui n'ont pas de nom de métier, on a retiré leur esprit gaulois aux fils des Gaulois.

Ne pas posséder son outil de travail porte un nom: prolétaire.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Puisque nous donnons dans le gaulois, ca me rappelle le vieil adage, qu'un homme peut se tirer de toutes les situations du moment qu'il a sa b.te et son couteau.

Marrant qu'on appelle ça aussi la gaule....
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
D.

Je pense que la réponse de Hansel est la plus pertinente.

Bien que j'ai la même perception des choses que vous, et je pense que l'ensemble des participants à ce forum partage cette perception.
L'argent ne disparait pas, il ne fait que changer de main ou de compte en banque c'est selon.

Ce qui me pèse le plus, c'est le sentiment et la conviction de ne pouvoir rien faire au delà d'un certain niveau. Alors, par réaction à cette situation. Et parce que, comme l'a dit Russ récemment, si la planète se fait désintégrer par une météorite ou une irruption solaire, nous ne pourrons rien faire. Mais pour tout ce qui relève de la contrainte, nous avons le devoir de ne jamais nous soumettre. Je pense que c'est à peu prêt l'idée qu'il a développé et je suis d'accord avec lui.
Alors comme je n'ai pas les moyens d'agir à "haut niveau". Je réfléchis à des solutions qui seraient applicables au niveau de notre champs d'action. En posant des questions et en intervenant au niveau des villes, des communes. Toute évolution positive ne peut venir que de la population. Notre plus grande faiblesse et d'oublier que l'on peut agir et reprendre les commandes... Le peuple se soumet progressivement mais surement.

En ce qui concerne les gens "riches". J'aurais tendance à dire que de façon relative nous sommes tous le "riches" pour quelqu'un d'autre.
Mais au delà de cet aspect. Je me méfie des généralités, des idées radicales. Certains vous dirons "les" américains sont responsable de ceci, d'autres vous dirons, "les" russes sont responsables de cela, d'autres encore dirons non, tout cela est de la faute "des" chinois, puis viendra quelqu'un qui dira mais non, c'est de la faute "des" français. D'autres encore diront c'est la faute "des riches", à ceux-là d'autres répondront, mais non, c'est la faute des pauvres. Et ainsi de suite.... Et c'est là une partie du danger. Les généralités sont dangereuses. Car il y aura toujours quelqu'un pour embraser les foules et déclencher des conflits. Il suffit de manipuler les gens, d'allumer une petite allumette et de canaliser leur amertume. A ce sujet, la France me semble glisser de plus en plus vers un état de poudrière. Comme le reste de l'Europe d'ailleurs.

Alors que lorsque vous passez un peu de temps avec un les gens, que vous avez l'opportunité de vous déplacer ou que parfois vous y êtes obligé. Vous vous rendez compte que les gens, pour la plupart, ont les mêmes aspirations, aiment leurs proches et leur famille... Que ce soit, en France, en Russie, aux Etats-Unis, en Chine...
Parmi ceux qui s'étripaient dans les tranchées en 14/18. il y avait probablement un Pierre, mécanicien, boulanger ou paysan face à un Leopold instituteur, maçon ou comptable. Pierre et Leopold, ne se connaissaient pas. Ils avaient l'un et l'autre une famille, des amis, un métier. Ils n'avaient aucune raison de s'entretuer. Ils se sont fait manipuler. Il s'en sont retrouvé réduit à de la viande, de la chair à canon...

Si nous ne sommes pas capable, progressivement, de trouver des solutions à notre niveau. Si nous nous laissons manipuler. Nous finirons de nouveau par nous entre-massacrer. Tant que j'étais un électron libre et seul, cela ne me posait aucun problème. Aujourd'hui, j'ai un fils de 11 ans. Je n'espère pas une situation hors de contrôle. Mais je ne peux pour autant, accepter de lui laisser un monde tel que celui vers lequel certains essaient de nous faire dériver.

Bonne soirée
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
La seule proposition acceptable est la suppression de tous les impots sur le patrimoine (impot sur la mort et impot sur la "fortune") et l'impot sur le revenu.

Et pour une raison toute simple : l'article 17 de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen : "la propriété est un droit inviolable et sacré".

Il n'est pas acceptable que qui que ce soit, fut ce un gang d'"élus" arrivés à prendre le pouvoir et à avoir suffisemment de sièges à l'assemblée nationale, puisse aller à l'encontre d'un droit naturel.

L'état ne devrait se financer que sur les impots indirects et les droits d'accise.

Les grecs, inventeurs de la démocratie, avaient correctement analysé que les impots directs étaient incompatibles avec ladite démocratie. Et pour une raison simple : ce sont des impots déclaratifs, et donc il est tentant pour l'état de douter des déclarations des citoyens qu'il est tenté servir. Comme il a le monopole des armes et de la violence, un jour viendra nécessairement ou il estimera que tout est à lui.

Je pense que nous n'en sommes plus très loin. En attendant, avec de tels niveaux confiscatoires, il est déjà capable de dire ce que vous avez le droit de garder.

Ce qui est, à mon sens, parfaitement innaceptable.

Voilà pourquoi les impots déclaratifs, fortune, succession et revenus, doivent etre supprimés, si on veut garder un soupcon de démocratie dans ce pays.
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Wales.

Ce serait possible si nous étions capable de trouver des solutions, pour que progressivement, l'ensemble de la population "s'autonomise" et se responsabilise. Mais nous avons déjà laissé beaucoup dérivé le système. Le Demos du Kratos est bien loin de ce qu'il était dans l'antiquité grecque. Alors que l'on nous parle du prétendu siècle des lumières. Il s'avère en réalité que d'un point de vue politique, nous n'avons fait que régresser et alterner les phases de chaos, de barbarie, d'obscurantisme et de despotisme plus ou moins maîtrisé...

Je crains que l'on n'en arrive à une nouvelle phase de chaos. Qui fera le lit d'un despotisme comme nous n'en avons jamais connu.

Je crains que par incapacité à nous entendre, à nous comprendre, nous ne payons dans quelques temps ou dans peu de temps le prix fort.

Mais peut être, n'est-ce que du pessimisme injustifié.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Nous sommes parfaitement capables de nous comprendre, à tout moment, dans tout espace et dans tous lieux.

Pour échanger il y a un mécanisme qui s'appelle le marché, c'est celui qui nous permet de nous comprendre et d'échanger nos points de vue.

Pervertissez le marché des idées, du travail, des échanges et vous rendez impossible la capacité à nous entendre.

Et vous arrivez au chaos, dont nous nous rapprochons à grande vitesse.

Bienvenue en France, le pays où l'effondrement du mur de Berlin a été fait à l'envers.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Il semble impensable que des politiciens élus survivent à une faillite de banques.

Nous sommes de toutes façons coincés, les mors de l'étau se rapprochent imperturbablement depuis 250ans.
On peut aujourd'hui encore retirer nos dépôts, ce qui certes aggrave la situation comptable des banques dans les proportions de leurs leviers, mais qui tout compris nous reste moins défavorable.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Retirer vos dépots.. Si vous en avez le temps.

Vous savez pourquoi on appelle le système bancaire actuel un système à réserves fractionnaires ?

C'est parce que lorsqu'il s'effondre vous ne récupérez qu'une partie de votre argent.

Demandez aux Chypriotes, par exemple.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Le temps?

J'ai fini ou presque.
Et après chaque revenu, je me donne du mal pour retirer de nouveau intelligemment.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Un peut de pédantisme pour égayer le débat :
"ajouter l'insulte à l'injure" est la traduction erronée de la locution anglaise:
"to add insult to injury" injury signifiant blessure en anglais.
Cette charmante pratique remonte aux guerres puniques au cour desquelles les frondeurs Baléares mercenaires de Carthaginois gravaient, à l'envers, sur leurs
projectiles des formules aimables du genre: prends ça dans ta sale gu.... ou encore t'as le bonjour d' Alfred.
A l'impact l'insulte s'ajoutait effectivement à la blessure .
Dernier commentaire publié pour cet article
Un peut de pédantisme pour égayer le débat : "ajouter l'insulte à l'injure" est la traduction erronée de la locution anglaise: "to add insult to injury" injury signifiant blessure en anglais. Cette charmante pratique remonte aux guerres puniques au cour  Lire la suite
Y.Jullien - 22/01/2017 à 14:12 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX