Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Une courte histoire de prix qui baissent

IMG Auteur
Publié le 27 mars 2013
1331 mots - Temps de lecture : 3 - 5 minutes
( 5 votes, 3,6/5 ) , 5 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
5
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Billets d'Humeur

Et pendant que la France continue avec persévérance son chemin vers un socialisme plus pur et plus complet, le reste du monde, lui, a choisi de tester les voies du (vilain) capitalisme et des (méchantes) innovations technologiques qui remettent progressivement en cause les acquis tenus pour certains. Aujourd’hui, plutôt que m’appesantir sur le sort d’un pays de toute façon condamné à la décrépitude, j’ai décidé de partager avec vous quelques articles éclairant cette tendance réjouissante.

Avant de rentrer directement dans le vif du sujet, je suis tombé sur cet intéressant article de Business Insider qui a eu l’idée de rassembler quelques graphiques montrant la variation de prix, dans le temps, de différents biens et services, exprimés en once d’or.

Si cet exercice peut sembler relever d’un pur amusement mathématique puisqu’en pratique et de nos jours, il semble pour le moins délicat (si ce n’est impossible) d’acheter ou de vendre directement des biens et services en or, il n’en reste pas moins une illustration assez claire d’une part que la manie d’imprimer des petits billets (verts comme le dollar, en l’occurrence) ne crée pas de richesse au contraire de ce que semblent croire les keynésiens, et d’autre part, les courbes issues de l’exercice en question permettent de tempérer grandement l’affirmation maintes fois entendue que tout deviendrait plus cher (ma brave dame) et que le monde court à une perte certaine, ses ressources s’épuisant – ce que traduirait logiquement un prix qui grimpe, la pénurie approchant.

En pratique, si l’on prend deux biens relativement standard, le gaz et le café par exemple, on se rend compte qu’exprimés en grammes d’or, leur prix diminue. Cela tient tout autant à l’effondrement de la valeur du dollar qu’à la capacité accrue ou améliorée de produire ces deux substances.

24hGold - Une courte histoire ...

Si l’on regarde l’énergie en général et l’électricité en particulier, exprimé en or, les prix décroissent là aussi :

24hGold - Une courte histoire ...

On m’objectera (à bon droit) que, compte-tenu de la variation des prix de l’or sur les 10 dernières années (l’once a plus que doublé dans cette période), l’écrasement vers le bas des prix exprimés en or démontre surtout la baisse du dollar. C’est en partie vrai, comme je l’ai dit plus haut, mais pas seulement. Lorsqu’on regarde les prix de la nourriture, en terme mondiaux (et donc, toute monnaie confondue), on retrouve cette même tendance à la baisse. En revanche, le cas du revenu moyen américain, lui, illustre exactement la dégringolade du dollar et la déconfiture du pays dans sa chute vers un socialisme de plus en plus assumé :

24hGold - Une courte histoire ...

Ces graphiques montrent à mon goût assez bien une idée importante : le prix, cet attribut de marché qui représente notamment la disponibilité d’un bien, exprimé avec un étalon régulièrement utilisé depuis plusieurs milliers d’années, a tendance a diminuer pour un grand nombre de produits dont on entend pourtant souvent qu’on va manquer ou qu’ils deviennent plus chers. Les manipulations actuelles sur les monnaies fiat rendent très délicates les comparaisons et les études de tendances de prix sur le long terme lorsqu’ils sont exprimés avec ces monnaies. Si tant est que le marché de l’or n’est pas lui-même complètement manipulé (ce qui semble de plus en plus douteux), les tendances globales à la baisse permettent d’estimer que, malgré tout, l’humanité croît, produit mieux, plus facilement et en plus grande quantité.

Bien évidemment, je pourrai me contenter de le dire, mais d’autres éléments s’accumulent, tous les jours, pour prouver cette affirmation. Chacun n’est pas, en soi, une révolution et ne constitue au mieux qu’une petite amélioration, une évolution vers une situation un peu meilleure. Mais pris dans leur ensemble, ces éléments brossent un tableau dont il est difficile de ne pas ignorer les accents optimistes.

Ainsi, jusqu’à récemment, la production de titane souffrait d’un défaut majeur : bien que métal abondant sur la surface de la Terre, son raffinage le rend coûteux, certes moins que l’or, mais bien plus que l’acier. Le titane est un métal qui, dans différentes industries, dans différents alliages ou pour différents usages, permet de réels gains de résistance, de légèreté, de résistance à la corrosion ou à l’érosion. C’est un métal biocompatible et dont les propriétés mécaniques sont communément utilisées pour des pièces fines et légères.

Cependant, et comme le dévoile un article de The Economist paru récemment, de nouveaux procédés de production sont en cours de développement qui permettront de diminuer de plusieurs ordres le coût du métal, dont on pourra multiplier les usages. Par une amélioration drastique des procédés de production et d’exploitation, c’est comme si l’humanité venait d’accéder d’un coup à une nouvelle source de métal fort pratique et peu coûteux. Mieux : ce qui est vrai pour le titane semble pouvoir se transposer au tantale ce qui ouvre la voie à des condensateurs bien moins chers et pourrait modifier de façon importante le marché de l’électronique dans lequel ce métal est notoirement utilisé.

On a parlé de produits et de biens, on peut aussi parler services. Et s’il y a un service pour lequel les gens sont prêts à payer des fortunes, c’est bien celui de la santé. Tous les ans, les comparaisons mondiales, depuis les plus pauvres des pays jusqu’aux pays industrialisés, montrent que des fortunes sont investies pour améliorer notre existence, diminuer, soigner, réparer, prévenir un nombre croissant de maladies.

24hGold - Une courte histoire ...

Et tout comme les produits sont sujets à des améliorations constantes dans leur mode d’extraction, de production, de raffinage, de distribution ou de mise sur le marché, les services connaissent aussi, au niveau mondial, ce perfectionnement continu que chaque acteur s’emploie à appliquer pour augmenter son profit (eh oui, décidément, les vils capitalistes sont partout et œuvrent égoïstement, sans la moindre vergogne, à l’amélioration du sort de tous, les fourbes).

La santé n’échappe pas à la règle : non seulement, la médecine progresse tous les jours, mais elle est en passe de connaître une révolution fondamentale dans les prochaines années puisqu’IBM envisage par exemple d’assister les praticiens à l’aide de Watson.

24hGold - Une courte histoire ...Watson, pour ceux qui ne le savent pas, c’est cette réalisation informatique, mélange d’une architecture matérielle puissante (des milliers de processeurs en parallèle) avec un ensemble de logiciels dédiés à la résolution de différentes tâches complexes qui permettent à l’ensemble de résoudre des problèmes exprimés de façon humaine, c’est à dire lacunaire, imprécise, fausse ou ambiguë. Watson s’était illustré en remportant haut la main le jeu Jeopardy il y a quelques années, jeu dans lequel il s’agit de trouver le sujet répondant à une définition, généralement alambiquée, éventuellement pleine de jeux de mots ou d’ellipses volontairement humoristiques ou confuses.

Les ingénieurs d’IBM, après le succès de leur création dans ce jeu éminemment humain, ont entrepris de modifier et spécialiser les bases de données et référentiels de Watson dans le domaine de la santé, afin d’en faire un outil de diagnostic puissant et précis. Le service proposé par Watson serait ensuite accessible via téléphone mobile, et relativement simple d’emploi pour le praticien désirant un avis sur un ensemble de symptômes rencontrés.

Si les performances de Watson sont aussi bonnes que lors du Jeopardy (et tout indique qu’elles seront certainement excellentes, cet ordinateur n’oubliant aucun cas, aucune étude médicale, aucune interaction médicamenteuse), on peut s’attendre à la diminution drastique des coût d’un service (celui du diagnostic médical), auparavant fort coûteux car réservé à un ensemble d’individus restreint, à la formation longue, complexe, et dont le prix nécessite des investissement (financiers, temps, travail) importants.

Cela va plus loin : chaque ajustement qui permet d’économiser, chaque évolution qui évite une dépense, reporté sur des millions, des milliards d’individus, sur des milliers de dollars par tête de pipe, se traduit mécaniquement par des sommes colossales qui sont redirigées vers d’autres secteurs. La diminution des sommes consacrées à la santé se traduira par une augmentation sur une multitude d’autres secteurs que je laisse à l’imagination de chacun.

Pessimistes de tous pays, il va falloir vous faire une raison : la décroissance n’est pas pour demain. Et pire encore : c’est la faute au capitalisme.

Place St Pierre, Rome : 8 ans d'innovations

Source : h16free.com
Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,6 (5 votes)
>> Article suivant
H Seize écrit sur http://h16free.com ses chroniques humouristiques d’un pays en lente décomposition, et apporte des solutions dans son livre, Egalité, Taxes, Bisous. Dans un monde toujours plus dur, et alors que la crise, la vilénie, les aigreurs et les misères allant de la maladie aux bières tièdes font rage, un pays fait courageusement face et propose toute une panoplie de mesures plaisamment abrasives qui permettront d'aplanir les aspérités, gommer les difficultés et arrondir les angles. Ce pays, rempli de gentils et d'aimables tous les jours mieux pensant, est devenu un véritable phare scintillant dans la nuit noire de l'obscurantisme des méchants et des vilains. Et pour mieux scintiller, il s'est doté d'une devise qui est parvenue à se hisser au rang de slogan, d'accroche et de modus vivendi : pour chacun et pour tous, il faudra de l'égalité, des taxes, et des bisous.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Il n' a jamais cessé de le faire ! C'est sa provocation que vous n'aimez pas et peut être ? ses opinions politiques tranchées, isn't it ?
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Une petite baisse générale des prix, de temps en temps, n'est pas dénuée d'avantages.

Mais depuis la TVA et autres taxes proportionnelles, c'est devenu un tabou, c'est présenté comme une catastrophe, une horreur ignoble.
Pas pour nous.
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
Vous avez raison, mais la déflation est surtout combattue par un régime bancaire à réserves fractionnelles parce qu'elle met en péril tout l'édifice de la monnaie crédit.

En effet, dans une période déflationniste, les dettes ne peuvent pas s'ajuster à la baisse comme le reste des prix. Le cout du crédit devient prohibitif, les faillites s'accumulent et de ce fait, le levier des réserves fractionnaires se retourne très brutalement contre les banques.

Qui font également faillite, et qui ne peuvent plus financer les gouvernements.

Toutes deux d'excellentes choses, mais qui ne se produiraient pas dans un système de monnaie or sans réserves fractionnaires.

En effet, dans un système de monnaie or (c'est à dire où la base monétaire est constante), l'effet naturel du capitalisme libéral (la concurrence) est de faire baisser les prix (la concurrence fait augmenter la productivité, et il y a donc de plus en plus de produits pour une masse monétaire constante).

En résumé, dans un système capitaliste de monnaie or sans réserves fractionnaires, le pouvoir d'achat de tous augmente via la baisse des prix des produits, c'est à dire la déflation.

C''est exactement ce qui s'est passé au XIX° siècle, la période où notre pays s'est le plus enrichi de toute son histoire.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
"En effet, dans une période déflationniste, les dettes ne peuvent pas s'ajuster à la baisse comme le reste des prix. Le cout du crédit devient prohibitif, les faillites s'accumulent et de ce fait, le levier des réserves fractionnaires se retourne très brutalement contre les banques."

Mais les renards ne sont pas fous ! Il y a longtemps qu'ils ne prennent plus aucun risque en prêtant. Il y a toujour des nantissement ou des cautions. En cas de faillite de l'emprunteur, c'est Jackpot ! Puisqu'ils récupèrent le principal en plus des intérêts!

Le système qui crée de la monnaie pour le principal mais pas pour les intérêts, impose la faillite de quelques uns (les chaises musicales !) et maximise les profits banquiers.

En dehors des cas de faillite, ils percevraient un pourcentage sur un principal moindre, et ça ça leur déplaît, c'est sûr !

Ok pour la prospérité dans la déflation. A ceci près que ce n'est pas très drôle pour les producteurs.
La production annuelle d'or de 2% permet 2% de croissance saine sans déflation, ce qui est plus sympa pour tout le monde.

Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Pour une fois la photo choisie (la dernière) est effectivement représentative d'un problème de société, sans être insultante, bêtement provocatrice.
Les gens ne regardent plus avec leurs yeux, mais avec leurs écrans.
Déjà en 2005 quand je visitai le centre Pompidou à Paris, je voyais des touristes se promener en filmant tout, sans même regarder les choses par eux-mêmes, juste à travers leur caméra.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
"En effet, dans une période déflationniste, les dettes ne peuvent pas s'ajuster à la baisse comme le reste des prix. Le cout du crédit devient prohibitif, les faillites s'accumulent et de ce fait, le levier des réserves fractionnaires se retourne très br  Lire la suite
Rüss65 - 29/03/2013 à 11:33 GMT
Note :  2  0
Top articles
Derniers Commentaires
Le socialisme ne marche pas, même en petit
22:25merisier
"Un communiste est quelqu'un qui lit Marx et Lénine. Un anti-communiste est quelqu'un qui a compris Marx et Lénine." Ronald Reagan.
Zapata contre Greta
23 aoûtSaphir
Propagande climatique pour deux raisons, empêcher les pays émergents de prospérer, donc en leur imposant une limitation à la pollution, alors que l...
Amiante : vous reprendrez bien un petit repérage obligatoire ?
21 aoûtmerisier1
Contrôle amiante avant le passage d'un artisan ???? On rêve ! Encore une raison de plus de faire du black !
L’arrogance d’un commissaire européen qui se permet d’insulter la S...
20 aoûtblitzel
"le commissaire européen Johannes Hahn" Le Commissaire, c'est tout dire. L' UE est un Commissariat Central de police économique où tous les...
Hidalgo a ruiné Paris
16 aoûtmerisier1
Se présenter aux élections pour la mairie de Paris c'est accepter le commandement d'un navire en train de sombrer, de nuit et dans le brouillard. M...
Zapata contre Greta
16 aoûtLéopold II2
Dieu seul sait comment ce mouvement finira ! C'est pourtant simple, cher Merisier : les Jeunesses Climatiques ( Klimatjugend ) finir...
Introduction de WeWork : potentiel 3,000 milliards de dollars avec ...
15 aoûtJack A.
La prétendue "nouvelle économie" n'existe que du fait de l'alliance de Wall Street et de la FEd, qui inonde le marché de "liquidité", entendez d'ar...
L’insupportable ultra-libéralisme des supermarchés ouverts le diman...
15 aoûtblitzel
La machine comme l'instrument est fait pour l'homme. Non l'homme pour la machine. Quand l'homme est soumis au rythme de la machine et notre soc...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX