Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Une météorite explose au dessus de la Russie - 1000 blessés

IMG Auteur
Publié le 17 février 2013
5 mots - Temps de lecture : moins d'une minute
( 2 votes, 5/5 ) , 12 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
12
commenter
Notre Newsletter...
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (2 votes)
>> Article suivant
IMG Auteur
Jesse 13 abonnés
Visitez le Café Américain de Jesse pour des nouvelles rafraichissantes sur les marchés.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Cette explosion est des plus mystérieuse, digne d'un polar à la James Bond. D'abord, elle se situe dans une région sensible comportant des installation nucléaires militaires sous-terraines. Du temps de l'Union Soviétique, la région était sous "Secret Defense" et aujourd'hui encore, il reste des zones interdites même aux locaux. Les autorités ont d'abord pris grand soin de rassurer les populations sur le niveau de radioactivité ambiant, considéré comme normal. Etonnant, vu que jamais aucune trace de radioactivité n'a été décelé dans la moindre météorite. Et 20.000 militaires dans la zone, compteur Geiger sous le bras pour certains, c'est interpellant aussi.
Les spéculations sur la nature du bolide ont été bon train également, outre l'explication officielle du bolide météoritique. Un député nationaliste a lancé l'idée d'une arme américaine qui aurait été interceptée par un missile russe. Normal dans le climat de semi-guerre froide causé par le projet américain de bouclier anti-missile aux frontières de la Russie. Certains, en occident, évoquent la rentrée en atmosphère d'un satellite russe, avec pile nucléaire. L'intensité et la lumière blanche de l'explosion semblent indiquer un objet métallique (Mg, Al) selon certains scientifiques occidentaux. Etc...
Les autorités universitaires russes déclarent avoir retrouvé plusieurs fragments de météorite rocheuse contenant assez bien de ferro-nickel (chondrite ordinaire H) au bord d'un trou dans la glace du lac où aucune météorite n'a été retrouvée. Là et ailleurs, en tout 53 petits fragments qui ressemblent plus à un leurre qu'à une véritable trouvaille, tous les connaisseurs vous le diront.
Bref, une histoire pleine de questions et de contradictions. On se demande si on saura jamais la vérité.
Evaluer :   2  3Note :   -1
EmailPermalink
Il faudrait aussi étudier la trajectoire du bolide incandescent... il y a des vidéos mais sur ces vidéos je peine à déterminer où se trouve le Nord. Avez-vous quelques détails à ce sujet ?
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
D'après diverses sources, la trajectoire était Nord-Est / Sud-Ouest. C'est ce qui a permis d'affirmer que ce bolide n'avait rien à voir avec l'astéroïde qui a frôlé la Terre à 27700 km le soir même.
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Il s'agissait bien d'une météorite, les gens qui échafaudent des hypothèses ont pour but d'embrouiller les esprits pour servir leurs propres intérêts et en Russie ça ne manque pas. Le seul fait inquiétant dans cet évènement est que personne ne l'ai vu arriver.
Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
C'est trancher un peu vite et sans arguments décisifs une question aussi complexe. Les médias russes et tous les forums spécialisés ont fourni des centaines d'articles et de commentaires parfaitement contradictoires. La position officielle de l'Université russe qui a "étudié" la question est elle-même fort peu vraisemblable malgré son caractère très conventionnel. A l'heure actruelle, aucune certitude n'est établie , contrairement à ce que vous affirmez. Sur quelles preuves d'ailleurs ? Il y a autant d'intérêts étrangers que russes à émettre toutes sortes d'hypothèses et donc l'argument n'est nullement probant.
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
On parle d'une explosion d'une puissance comparable à une bombe nucléaire mais toutes les grosses météorites qui explosent dans l'atmosphère ont le même effet, cela se passe les trois quarts des fois au dessus des océans, sans témoins. La température de la surface est portée à plus de 10000°, la roche est vaporisée. Je ne sais pas quelle couleur prend la vapeur de roche. A ma connaissance les Russes n'ont pas de missile intercepteur et les Américains n'ont plus de raison d'aller voir ce qui se passe en Russie, même dans une région anciennement secrète. Certes il est possible qu'on nous cache quelque chose mais l'explication de la météorite est quand même bien tenue. je conviens que je ne lis pas le russe.
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
Notez tout de même que je n'ai jamais pris position pour une explication plutôt que pour une autre. J'ai seulement fait remarquer que les incohérences, contradictions et bizarreries qui foisonnent dans cette affaire permettent toutes les suppositions, tant en Russie qu' ailleurs. Quant aux missiles intercepteurs, je crains que la Russie n'en possède un sérieux stock, surtout depuis le projet de bouclier anti-missile projeté par les USA et récemment relancé par Obama. Tenir compte aussi du très fort ralentissement d'un bolide dans l'atmosphère par rapport à sa vitesse d'entrée (env. 20 km/s). Un missile aurait d'ailleurs pu être utilisé contre un bolide naturel susceptible de frapper une installation nucléaire et de causer ainsi un incident majeur apte à ruiner le pays à beaucoup de points de vue.
Pour ce qui est de la couleur de l'explosion, il ne semble pas y avoir eu de spectre différencié comme par ex. pour la Sikhote Alin en 1947. Quant à la non-détection présumée de l'engin avant pénétration dans l'atmosphère, c'est en effet une belle question de plus sans réponse jusqu'ici.
Pour illustrer la confusion engendrée par une information totalement déficiente, voici un petite passage révélateur :

Météorite en Russie : Tcheliabinsk entre opérations de nettoyage et théories du complot
http://fr.news.yahoo.com/m%C3%A9t%C3%A9orite-russie-op%C3%A9rations-nettoyage-%C3%A0-tcheliabinsk-144115348.html
L'explosion d'une météorite et la chute de fragments a fait un millier de blessés vendredi, mais la rareté des éléments au sol alimente les théories du complot…
Plusieurs milliers de personnes étaient à pied d'oeuvre ce samedi dans l'Oural pour déblayer les débris causés par l'explosion d'une météorite et la chute de fragments, qui ont fait 1.200 blessés.
La vie a repris son cours normal ce samedi à Tcheliabinsk, où une cinquantaine de blessés étaient toujours à l'hôpital, sur un total initial de plus de 1.200, atteints pour la plupart par des bris de verre. Les travaux de réparation sont effectués rapidement en raison des températures hivernales, tombées à près de -20° C. durant la nuit.
Des plongeurs ont fouillé le fond d'un lac proche de la grande ville de Tcheliabinsk, à la surface gelée duquel une brèche de plusieurs mètres de large avait été repérée, mais ils n'ont pas retrouvé pour l'instant de roche d'origine météorique, ont rapporté les autorités.
La rareté des éléments au sol attestant de l'explosion d'une météorite alimente les théories du complot censées expliquer ce qui est à l'origine de la boule de feu et de l'énorme onde de choc enregistrée vendredi matin dans ce secteur où se trouvent nombre d'usines d'armement. Le chef de file des nationalistes russes Vladimir Jirinovski a déclaré à la presse à Moscou qu'«Il ne s'agit pas d'une météorite. Il s'agit d'une arme nouvelle testée par les Américains».
Un pope de la région où a été entendue l'explosion a parlé pour sa part d'une intervention divine. Les médias sociaux russes étaient inondés de rumeurs et d'hypothèses relatives à l'explosion. « Franchement, j'incline plutôt à penser qu'il s'agit de quelque chose de militaire », déclarait Oksana Troufanova, une militante de défense des droits de l'homme
Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
Il est bien de garder un esprit critique/sceptique, mais il ne faut pas tout de suite verser dans le complotisme.

Lors de tout évènement, il y a des témoins divers. Ici en l'occurence, il y a eu des milliers de témoins oculaires, auditifs, et indirectement physiques.

Il a déjà été clairement démontré par maintes études qu'aucun témoin n'est 100% fiable.

Par exemple, des étudiants d'une classe d'université avaient été témoins d'une mise en scène : deux étudiants entrent dans la classe, agressent verbalement le prof qui devient même physiquement agressif, et finalement les deux étudiants repartent.
Quelques jours après, il a été demandé aux nombreux témoins de relater l'incident.... il y avait presque autant de versions différentes que de témoins (cela différait sur qui avait débuté les hostilités, le nombre de protagonistes, lequel portait un pull rouge, les actions.... )

En plus nous vivons à l'heure de la multi-information fragmentée : dès la moindre catastrophe, on trouve des milliers de récits, vidéos, témoignages, et tout autant de journalistes. Chacun a accès à d'autres témoins, donc chacun relate une version différente..... et parfois des incohérences se présentent, voire des éléments contradictoires.
Sans oublier les fameuses rumeurs.....
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
C'est bien ce que j'essaye de dire : le problème est d'abord au niveau de l'information et donc notamment, des témoignages. Et, à l'heure actuelle, les choses sont tout sauf claires. On en saura sans doute plus en juin prochain à Ensisheim quand les Russes et les Américains se rencontreront à ce propos ( bourse mondiale de météorites). Ils s'entendent très bien sur ce terrain-là et comme c'est le rendez-vous des grands spécialistes de la question, il n'y aura guère de place pour les hoaxes , à commencer par la nature des échantillons. Mike Farmer, par exemple, est prêt à y investir quelques milliers de dollars mais seulement à coup sûr.
En attendant, voici un lien américain qui traite scientifiquement de quelques aspects techniques de la question, principalement de la trajectoire, altitude, onde de choc, etc... http://ogleearth.com/2013/02/reconstructing-the-chelyabinsk-meteors-path-with-google-earth-youtube-and-high-school-math/. Ceux-là au moins ne semblent pas mettre en question la nature météoritique du phénomène...
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Les liens :
Zhirinovsky: no meteorites, it’s new US weapons test
http://themoscownews.com/russia/20130215/191238274/Zhirinovsky-no-meteorites-its-new-US-weapons-test.html

La recherche de fragments de la météorite s'est terminée bien rapidement sans découverte importante.
http://french.ruvr.ru/2013_02_16/La-recherche-de-fragments-de-la-meteorite-sest-terminee/

...« L’éclaircie entre les glaces, qui a été découverte dans le lac de Tchebarkoul et initialement été prise pour le lieu de chute de fragments de la météorite, s’est formée par une autre raison », a déclaré le vice-gouverneur.
La Voix de la Russie

Évidemment ,
Ce n’est pas judicieux de rechercher ce que l’on sait ne pas exister , sinon les recherches continueraient .CQFD
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
J'ai lu les dépêches.
J'aimerais savoir quelle est cette nouvelle arme américaine et je m'interroge sur ces soit-disant fragments trouvés à côté d'un trou dans la glace creusé par autre chose que la chute d'un météorite.
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
...J'aimerais savoir quelle est cette nouvelle arme américaine et je m'interroge sur ces soit-disant fragments trouvés à côté d'un trou dans la glace creusé par autre chose que la chute d'un météorite....

Moi aussi.
Bien à vous.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
C'est bien ce que j'essaye de dire : le problème est d'abord au niveau de l'information et donc notamment, des témoignages. Et, à l'heure actuelle, les choses sont tout sauf claires. On en saura sans doute plus en juin prochain à Ensisheim quand les Russ  Lire la suite
Léopold II - 20/02/2013 à 12:03 GMT
Note :  1  1
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX