Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Une ville de l’Inde antique irradiée par une explosion atomique

IMG Auteur
Publié le 04 juillet 2014
1733 mots - Temps de lecture : 4 - 6 minutes
( 15 votes, 4,2/5 ) , 7 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
7
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Comme vous, il m’arrive souvent de tomber sur le web sur des articles à faire frémir et qui ne sont bien souvent que des tissus de mensonges. Je n’en parlerai pas aujourd’hui. Vous savez de quoi je parle.


Celui-ci, en revanche, est ahurissant. Il parle d'une explosion atomique qui, il y a 12.000 ans, aurait tué 500.000 personnes, sans pour autant que quiconque en ait entendu parler aujourd’hui.


_______________________

Les radiations sont encore si intenses dans la région qu’il est dangereux de s’y aventurer. Une épaisse couche de cendres radioactives recouvre une zone de cinq kilomètres carré au Rajasthan, en Inde, à quinze kilomètres à l’ouest de Jodhpur. Des scientifiques étudient actuellement la région, ou des immeubles d’habitation sont en cours de construction.


Il a été établi depuis quelques temps que la région en construction enregistre un nombre anormalement élevé de malformations à la naissance et de cancers. Le niveau de radiation y est si élevé que le gouvernement indien a été forcé d’interdire l’accès à la région. Des scientifiques ont découvert sous les cendres une ancienne ville présentant les signes d’une explosion atomique survenue il y a 8.000 à 12.000 ans, qui a détruit une majorité des bâtiments et tué environ un demi-million de personnes. Un chercheur estime que la bombe atomique utilisée faisait la taille de celles lâchées sur le Japon en 1945.



Les ruines d’Harappa


Le Mahabharata décrit clairement une explosion atomique survenue dans le continent :


« Un projectile, chargé de toute l’énergie de l’univers… une colonne incandescente de fumée et de flammes aussi vives que 10.000 soleils, roses et de toute splendeur… une arme inconnue, un éclair d’acier, un gigantesque messager de la mort venu réduire à un amas de cendres une race toute entière.


Les corps ont été brûlés au point d’être méconnaissables. Leurs cheveux étaient tombés, les poteries s’étaient brisées sans raison apparente, et les oiseaux étaient devenus blancs.


Après quelques heures, toutes les sources alimentaires étaient infectées. Pour échapper au feu, les soldats s’étaient jetés dans la rivière ».


Commentaires d’un historien


Selon l’historien Kisari Mohan Ganguli, les textes sacrés indiens sont emplis de ce genre de descriptions, qui font penser aux explosions atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki. Certaines références font mention de chars volants et d’armes finales. Une ancienne bataille est décrite par le Drona Parva, qui est une section du Mahabharata.


« Le passage parle d’un combat au cours duquel ont explosé des armes finales qui ont décimé des armées entières, et emporter avec elles des soldats en armures, des éléphants et des armes comme s’il ne s’agissait que de feuilles mortes », explique Ganguli.


« Plutôt que des champignons atomiques, l’auteur décrit une explosion perpendiculaire et des nuages de fumées ressemblant à des parasols. Certains commentaires mentionnent la contamination de sources de nourriture et de chute de cheveux ».


Des enquêtes archéologiques nous en disent plus


L'archéologue Francis Taylor explique que les gravures des temples alentours qu’il est parvenu à traduire suggèrent que les gens priaient pour être épargnés la lumière qui viendrait ruiner leur ville.


« Il paraît invraisemblable qu’une ancienne civilisation ait pu disposer de l’arme atomique avant nous. Les cendres radioactives donnent cependant de la crédibilité aux anciens récits qui font mention d’une guerre atomique ».


La construction de bâtiments dans la région a pris fin pour permettre à une équipe de cinq personnes de conduire une enquête. Le directeur de projet est Lee Hundley, qui a ouvert une enquête suite à la découverte du haut niveau de radiation.


Il existe des preuves que l’empire de Rama (l’Inde d’aujourd’hui) ait été dévasté par une guerre nucléaire. La vallée de l’Indus est aujourd’hui le désert du Thar, où se trouvent les cendres radioactives découverts à l’ouest de Jodhpur.


Voici quelques vers tirés de l’ancien (6.500 avant J-C au plus tard) Mahabharata : 



Explosion atomique

…a single projectile
Charged with all the power of the Universe.
An incandescent column of smoke and flame
As bright as the thousand suns
Rose in all its splendour
a perpendicular explosion
with its billowing smoke clouds…
…the cloud of smoke
rising after its first explosion
formed into expanding round circles
like the opening of giant parasols…

..it was an unknown weapon,
An iron thunderbolt,
A gigantic messenger of death,
Which reduced to ashes
The entire race of the Vrishnis and the Andhakas.
The corpses were so burned
As to be unrecognisable.
The hair and nails fell out;
Pottery broke without apparent cause,
And the birds turned white.

After a few hours
All foodstuffs were infected…
…to escape from this fire


The soldiers threw themselves in streams
To wash themselves and their equipment.


Jusqu’au bombardement d’Hiroshima et de Nagasaki, la race humaine ne pouvait pas même imaginer une arme aussi horrible et dévastatrice que celles décrites par les anciens textes sacrés indiens. Ces derniers décrivent pourtant avec précision des explosions atomiques. Les radiations entrainent la chute des cheveux et des ongles. S’immerger dans l’eau est source de répit, mais pas de guérison.


Lorsque les excavations d’Harappa et de Mohenjo-Daro ont atteint le niveau de la rue, des squelettes ont été découverts jonchant les deux villes, beaucoup se tenant la main et étendus dans les rues comme si une ruine subite les avait frappés.


Les gens étaient couchés, sans aucune tombe, dans les rues. Ils sont vieux de plusieurs milliers d’années. Qu’est-ce qui aurait bien pu causer une telle chose ? Pourquoi les corps ne se sont-ils pas décomposés ou n’ont-ils pas été mangés par des animaux sauvages ? Aucune trace de mort violente n’a pu être relevée.


Ces squelettes font partie des plus radioactifs jamais découverts, similaires à ceux de Nagasaki et Hiroshima. Sur le site, des intellectuels soviétiques ont découvert un squelette dont la radioactivité est 50 fois supérieure au niveau normal. D’autres villes antiques du nord de l’Inde ont été découvertes, qui présentent des signes d’explosions de grande magnitude. L’une d’entre elles, qui se trouve entre le Gange et les montagnes du Rajmahal, semble avoir enregistré  des niveaux de chaleur intenses. Les murs et fondations de la ville ont fusionné, ont été vitrifiés ! Rien n’indique qu’un volcan ait pu entrer en éruption à Mohenjo-Daro ou dans n’importe quelle autre ville. L’intense chaleur ne peut donc être expliquée que par  une explosion atomique ou une autre arme destructrice qui nous est inconnue. Les villes ont été complètement détruites.


Bien que des études au carbone aient identifié les squelettes découverts comme datant de 2.500 avant J-C, nous devons garder à l’esprit que ces études impliquent le niveau de radiation qui demeure aujourd’hui.


Lorsqu’une explosion atomique entre en ligne de compte, des squelettes peuvent paraître bien plus jeunes qu’ils ne sont.


Notons que le directeur scientifique du Projet Manhattan, le Dr J. Robert Oppenheimer, était connu pour être familier avec la littérature Sanskrit. Lors d’un entretien conduit suite au premier test atomique, il a cité le Bhagavad Gita :


« ‘Je suis devenu la Mort, le Destructeur des Mondes’. Je suppose que nous avons tous ressenti cela ».


Lors d’une interview donnée à l’université de Rochester sept ans après l’essai nucléaire de l’Alamogordo, on lui a demandé s’il s’agissait de la première bombe nucléaire à jamais avoir détonné.


D’anciennes villes aux briques et aux murs de pierres vitrifiés et fusionnés peuvent être trouvées en Inde, en Irlande, en Ecosse, en France, en Turquie et dans bien d’autres pays. Il n’existe aucune explication logique à ces phénomènes de vitrification de forts et de villes, à l’exception d’explosions atomiques.


Un cratère géant près de Mumbai


Un autre signe curieux d’une guerre nucléaire antique survenue en Inde est un cratère géant à proximité de Mumbai. Le cratère, d’un diamètre de près de 2.154 mètres, surnommé cratère Lonar et situé à 400 kilomètres au nord-est de la ville, est âgé de moins de 50.000 ans, et pourrait être lié à une guerre nucléaire antique.



Cratère géant près de Mumbai


Aucune trace de météore n’a été découverte sur le site et dans les environs, et il s’agit du seul cratère de basalte du monde. Tout indique un choc puissant (d’une pression excédant 600.000 atmosphères) et une chaleur intense (ce qu’indiquent les sphérules de verre basaltique). Voici ce qu’a écrit David Hatcher Childress pour le Nexus Magazine :


« Le cratère a été formé dans une roche de basalte d’une épaisseur de 600 à 700 mètres. Cette roche est composée de nombreuses couches déposées par des éruptions volcaniques à diverses périodes. Cinq d’entre elles sont exposées par la couronne du cratère. L’épaisseur de ces couches varie entre 5 et 30 mètres.


Le cratère mesure environ 150 mètres de profondeur, et son diamètre mesure en moyenne 1.830 mètres. Sa couronne est composée de 25 mètres de roches couvertes de 5 mètres de débris. Cette couche de débris s’étend sur plus de 1.350 mètres à partir de la couronne du cratère et a une inclinaison de 2 à 6 degrés. La zone supérieure de la couche de débris contient des dépôts qui ont fondu sous l’impact ».



Le cratère de Lonar



« Le cratère de Lonar est un mystère, notamment parce qu’il s’agit du seul cratère formé sur un terrain basaltique. Il est resté relativement intact en raison du faible degré d’érosion causée par les agents environnementaux, ce qui en fait un excellent modèle d’étude. En revanche, des phénomènes étranges s’y sont produits :


1. Le lac comprend deux régions distinctes qui ne se mélangent jamais – neutre à l’extérieur (pH7) et alkaline à l’intérieur (pH11), chacune ayant sa propre faune et flore. Vous pouvez vous-même aller y faire un test de papier de tournesol pour en attester.

2. Un ruisseau pérenne nourrit le lac, mais il ne semble pas exister d’évacuation pour l’eau du lac. Personne ne sait non plus d’où provient le ruisseau pérenne de la région sèche du Buldhana. Même en mai et juin, qui sont les mois les plus secs de l’année, le ruisseau continue de s’écouler. Lonar est source de plus en plus de questions », explique Lilyn Kamath.


Références

Bibliographie

1. Meilleure preuve?, par Philip Coppens; les restes de Mohenjo Daro et Harappa, leur abandon soudain et la découverte d’un site couvert de cendres radioactives prouvent que nos ancêtres aient pu posséder une technologie avancée – qui aurait pu laisser place à une guerre atomique.

2. Evènements nucléaires de l'Inde ancienne, Rajasthan: Preuves d’une ancienne explosion atomique Evidence of Ancient Atomic Explosion


<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,2 (15 votes)
>> Article suivant
Tout ce que vous ne voulez pas savoir, mais que vous devriez connaitre. Et une fois que vous savez, vous vous rendez compte que vous ne pouvez rien y changer.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Cette histoire circule depuis 15 ans.
"Un chercheur estime que la bombe atomique utilisée faisait la taille de celles lâchées sur le Japon en 1945." Et toujours autant de radio-activité après 8000 ans ? Alors qu'il n'y en n'a plus aux sites bombardés au Japon ???
Aucune référence sur cette affaire, rien ! C'est encore une de ces conneries dont le web est plein...
http://pioum.chez.com/conspirations/Vimana.htm
http://www.onnouscachetout.com/forum/topic/19382-preuve-de-nucleaire-bien-avant-jc/
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
en effet, il suffit de commencer à la base de l'histoire : le mahabarata décrit une attaque nucléaire... ok, mais personne ne prend la peine de donner la référence ?
(genre, quand on cite la bible, on fait toujours genre "genèse, 12:3", comme ça on peut vérifier).
J'ai un mahabarata chez moi, mais il est gros (3 volumes), alors sans référence, impossible de vérifier, et c'est fait exprès.

Donc si déjà la base de leur histoire est fausse....

Mais si ces théories bizarres circulent encore, cela vient de la technique des mythomanes : prendre quelques éléments réels, et les augmenter subtilement.
(Par exemple, d'après la théorie en question, on aurait trouvé des déchets nucléaires dans une mine en Afrique : des dépôts d'uranium utilisé, bien alignés....
On a effectivement trouvé de l'uranium usé, mais il a été démontré que cet uranium a subi une fission naturelle il y a 2 milliards d'années, ce qui explique son état.
Par contre, nulle part il est dit que les dépôts étaient alignés. C'est un ajout du mythomane qui l'utilise pour forcer à déduire que ces dépôts sont artificiels. Si jamais quelqu'un cherche à vérifier, il trouvera le truc de l'uranium usé, et se dira que cette histoire est bien vraie... sans vérifier pour l'alignement.
Il y a aussi la technique des preuves cachées. D'après un auteur de la théorie, la NASA aurait montré des images de la face cachée de la Lune où on distingue des structures artificielles... mais depuis que l'auteur a vu ces photos, la NASA aurait flouté les zones en questions. Complètement ridicule.... la NASA aurait diffusé des photos sans les analyser avant ? et aurait laissé, comme par hasard, un auteur de théorie conspirationnistes les voir juste avant de les flouter.)

Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Pour y voir clair, J'ai acheté la version électronique (0.89€)du Mahabharata: (Annotated with short biography) [Kindle Edition]
Kisari Mohan Ganguli (Autor): Englisch ASIN: B00I3T3JY4

À partir de la section CXXVIII. Les 30 dernières pages du Mahabharata décrivent le combat de Krishna et Arjuna; on y trouve de façon dispersée tout au Long du texte les mots "armes céleste", "énergie de l'univers", "nuage", "feu", etc, mais il est difficile d'y reconnaître la description d'une guerre nucléaire, en particulier l notion d'eau et aliments empoisonnes est absente... (Si j'ai bien lu..)

Le magnifique poème guerrier de l'article, ou quelque chose y ressemblant, est absolument introuvable.

j'en parlais à un ami indien qui m'a parlé je cite : " d'un pont entre l'inde et le sri lanka composé en majorité d'uranium, et de la largeur d'une route. C'est un lieu sacré que le gouvernement refuse d'exploiter. "

j'ai pas été vérifier. En revanche, cette cité existe bel et bien. Mais on peut pas visiter :(
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Dans la série "Nos ancêtres les extraterrestres" (Alien ancient), certains épisodes relatent cette hypothèse de guerres nucléaires antiques contre des forces étrangères à la Terre liguées contre nous afin de nous empêcher de répandre nos désordres dans l'espace.
Plus près de nous, imaginez la ruée vers la Terre des représentants de civilisations extraterrestres après le premier essai atomique d'Alamogordo en 1945, se prévenant les uns les autres, se transmettant cette information redoutée depuis des millénaires : "Ça recommence !"
J'ai souvent pensé que dans notre histoire oubliée certaines civilisations extraterrestres se sont résolues à renvoyer les habitants de la Terre à l'âge des cavernes à cause de deux traits qui nous caractérisent toujours : l'ingéniosité et l'agressivité. Selon le récit tiré de la Bhagavad Gita, cité dans la même série, cette guerre, nous l'avons perdue. Mais tel dieu défendant sa ville contre d'autres dieux venus du ciel, s'est échappé dans son engin volant et n'a plus reparu.
Ça me fait penser que la "Saga", qui est un ensemble de péripéties qu'on pensait décrire les contes imaginaires des Vikings s'est avérée être l'histoire même de ce peuple. Je pense que les historiens devraient laisser tomber leurs œillères et revisiter les textes sacrés et les récits gravés dans la pierre de bon nombre de civilisations antiques. Mais ça, ça fait longtemps que nous le savons.

Serge Nadon
Evaluer :   4  3Note :   1
EmailPermalink
cool, depuis des siècles on se développe à côté de villes ayant été détruites par des bombes atomiques, et on n'avait absolument rien remarqué, jusque maintenant.

Je viens de lire la théorie complète sur un site : http://ancientnuclearwar.com/

D'après cette théorie, "on" aurait trouvé des déchets radioactifs, il y aurait des ruines viritfiées par des explosions nucléaires sur "tous" les continents et la ceinture d'astéroïdes serait le résultat de l'explosion (artificielle) d'une planète colonisée par les humains. Les extra-terrestres qui nous rendraient visite seraient en fait les descendants des humains qui ont survécu sur d'autres planètes, voire d'autres systèmes solaires.
Le point central serait que la fameuse guerre nucléaire aurait eu lieu il y a 4000 ans.

Les scientifiques de ce site pourraient-ils nous éclairer ?
Genre, comment faire disparaître les traces d'une civilisation technologiquement supérieure à la nôtre ? (ou bien pourquoi une civilisation capable de coloniser et de détruire des planètes construisait encore des pyramides de pierre sur Terre et n'a exploité aucune source d'énergie fossile ? (ou bien avant de disparaître, ils ont vite re-rempli les nappes de pétrole))

Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
Ralph,

1)Connaissez vous la 'soi-disante' theorie du Petrole abiotique???

2)vous est il venu a l'idee que,peut-etre, les bombes atomiques n'existent pas?
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Pour y voir clair, J'ai acheté la version électronique (0.89€)du Mahabharata: (Annotated with short biography) [Kindle Edition] Kisari Mohan Ganguli (Autor): Englisch ASIN: B00I3T3JY4 À partir de la section CXXVIII. Les 30 dernières pages du Mahabharata  Lire la suite
watyman - 07/07/2014 à 14:08 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Pétrole : alerte rouge pour la France et nos approvisionnements
16 sept.Josey Wales2
Avant on n'avait deja pas de petrole mais on avait des idees. Maintenant qu'on a plus d'idees...
Clownerie ministérielle : Bruno Le Maire veut une blockchain publique
14 sept.Fortuna
This country is fucked up
La BCE en mode Père Noël avec 1000 euros pour à Noël !!
10 sept.ramin974
Bonjour, Tout ça me rappelle les parties de monopoly que je faisais quand j'étais petit. Normalement quand un joueur n'a plus de sous, il ...
Martin Armstrong : de nouvelles découvertes compromettent le dogme ...
10 sept.Alain J.
Bonjour Venez habiter entre 1800 et 2200 m d'altitude Mr Flamel. L'expérience en science vaut mieux que toute théorie avec des idées préconçues...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Red Pill1
Mais, mais, mais, je pensais que nous avions le meilleur systeme de secu du monde, que le monde entier nous l'enviait, et que nos enarques, la fine...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Go4Gold
Il y a trois sortes de comptables : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter
L’avenir inquiétant des banques… et de vos frais !!
07 sept.jymesnil2
Bon la blague qui consiste à prétendre que les banquiers prêtent l'épargne des clients est une blague....les depots sont ridiculement insuffisants ...
Grâce au glyphosate, la SNCF va nous coûter encore plus cher !
06 sept.Fortuna
En France on n'a pas de petrole, on n'a pas de bonnes idees mais au moins on n'aura plus de desherbants
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX