Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Vers l’abandon du fixing de l’or ?

IMG Auteur
Publié le 05 mai 2014
771 mots - Temps de lecture : 1 - 3 minutes
( 17 votes, 4,9/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent


Deutsche Bank quittera le fixing de Londres le mardi 13 mai prochain

Le géant bancaire allemand Deutsche Bank a annoncé mardi dernier qu’il quitterait bientôt à la fois le fixing du prix de l’or et le fixing du prix de l’argent, bien qu’il ne soit pas parvenu à trouver un acheteur pour ses sièges. Selon des sources bien informées, la banque devrait quitter le fixing de Londres le mardi 13 mai prochain.

Bien que le départ de Deutsche ait été attendu et que tout ait jusqu’à présent laissé supposer que la banque avait des difficultés à trouver un acheteur pour ses sièges, il s’agit là d’une nouvelle importante. Le départ imminent et sans remplacement de la banque ne fait que confirmer les craintes des autres participants au fixing : les acheteurs potentiels des sièges de Deutsche ont pu être intimidés par les récents examens du fixing de Londres et la vingtaine de plaintes déposées contre le fixing pour manipulation des prix de l’or et de l’argent.

Après le départ de Deutsche, il ne restera que quatre membres pour le fixing du prix de l’or : Barclays, HSBC, Société Générale et Scotiabank ; et deux pour le fixing du prix de l’argent : HSBC et Scotiabank. SocGen dirige actuellement le fixing de l’or, alors que le fixing de l’argent est présidé par Scotiabank. Les mécaniques du processus de fixing sont décrites ici.

Les fixings de l’or et de l’argent sont en réalité organisés au travers de sociétés britanniques à responsabilité limitée dirigées par les directeurs des banques d’investissement qui en sont membres. Il y a cinq directeurs et cinq directeurs suppléants pour ce que l’on appelle le « London Gold Market Fixing Limited », et trois directeurs et trois directeurs suppléants pour le « London Silver Market Fixing Limited ». Lorsque Deutsche quittera les deux sociétés, ce sont le directeur et le directeur suppléant de Deutsche, Matthew Keen et James Vorley, qui partiront.

Les fixings sont conduits deux fois par jour à 10 et 15h30 heure de Londres, et sont utilisés à travers le monde par tous les participants à l’industrie des métaux précieux pour déterminer le prix de l’or et de l’argent ainsi qu’en tant que point de référence commercial.

Le 16 janvier dernier, le régulateur financier allemand BaFin laissait entendre que la manipulation des devises et des métaux précieux pourrait être plus sérieuse encore que la manipulation du LIBOR. Le lendemain, Deutsche Bank annonçait qu’elle se retirerait des fixings de l’or et de l’argent dans le cadre de ce qu’elle a appelé une « réduction significative de ses activités sur le secteur des matières premières ».

Il a ensuite été supposé que Deutsche vendrait ses sièges à une autre banque d’investissement, et que son siège au fixing de l’or serait racheté par Standard Bank of South Africa, qui avait récemment vendu 60% de sa plateforme de marché internationale au géant bancaire chinois ICBC – ce qui aurait ouvert la voie du marché de Londres à ICBC.

Le régulateur financier britannique, Financial Conduct Authority (FCA), n’a fait qu’accroître l’anxiété des banques membres du fixing en rapportant la semaine dernière avoir récemment visité les bureaux de SocGen à Londres et assisté aux appels passés par les traders de la banque à l’occasion du fixing. FCA a ajouté qu’il rendrait bientôt visite aux salles des marchés des autres banques membres du fixing.

Deutsche Bank a annoncé hier qu’elle n’était pas parvenue à vendre son siège au fixing de l’or en raison d’une mésentente en matière de termes et conditions, mais étant donné que le dernier siège du fixing de l’or à avoir été vendu a été cédé par NM Rothschild à Barclays en 2004 pour la somme d’un million de livres, il est difficile de croire qu’une telle somme puisse représenter un obstacle pour une grosse banque d’investissement.

Au cours de ces quelques derniers mois, personne ne semble s’être intéressé au siège de Deutsche au fixing de l’argent, ce qui me pousse à me demander si le fixing de l’argent sera le premier à disparaître, et si sa mort ne fera qu’accélérer celle du fixing de l’or.

Maintenant que les projecteurs des agences de régulation sont braqués sur le fixing de Londres, il est possible que nous assistions au début de la fin de ce processus historique de découverte de prix.

Nul ne sait comment cela pourrait affecter les prix de l’or et de l’argent. Mais ce qui est certain, c’est que si les accusations de manipulation étaient prouvées justes, l’élimination de toute forme de manipulation sur le marché pourrait engendrer une hausse du prix des métaux précieux jusqu’à des niveaux plus naturels.
 


<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,9 (17 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX