Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Vers une crise du marché à terme de l’or?

IMG Auteur
Publié le 17 décembre 2012
1046 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 28 votes, 4,2/5 ) , 17 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
17
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

Je pensais avoir une idée très claire des désastres auxquels nous pourrions faire face en 2013, mais c’était avant que je ne lise le récent rapport de l’US Commodity Futures Trading Commission sur la participation des banques sur les marchés à terme de l’or et de l’argent. Selon ce rapport, ces marchés seraient en route pour une crise que seuls très peu verront arriver. Je commencerai tout d’abord par observer ce qu’il se passe sur le marché de l’or.

Le premier graphique ci-dessous présente les expositions nettes à découvert des banques sur le marché de l’or au 4 décembre. Entre les mois de février et d’août, les banques Américaines ont réduit leur exposition nette à découvert de 104.717 à 57.689 contrats dans un contexte de déclin du prix de l’or. C’est tout à fait logique, et c’est ce que nous attendrions d’une gestion sensible de positions. En revanche, lorsque le prix de l’or a recommencé à augmenter après la publication du rapport, les positions nettes à découvert des banques ont à nouveau atteint des records pour continuer d’augmenter le mois dernier, alors que le prix de l’or recommençait à baisser. C’est une preuve que les banques Américaines ont des difficultés à plafonner un marché qui est au mieux neutre et très probablement survendu. Ceci est très différent d’un marché suracheté avec des preneurs de bénéfice à chasser, comme c’était le cas lorsque l’or s’affichait à 1900 dollars l’once et que les banques sont parvenues à reprendre le contrôle de son prix.





Ce second graphique représente les positions à découvert nettes des banques non-Américaines. Depuis octobre 2011, ces banques ont accumulé des positions à découvert, avec un rebond soudain entre les mois d’août et d’octobre, avant de les réduire jusqu’à ce qu’elles n’atteignent plus que 44.707 contrats ce mois-ci. Il semblerait que certaines de ces positions à découvert aient été transférées vers les bilans de banques Américaines, portant l’exposition de ces dernières à des niveaux inconfortables, comme nous avons pu le voir sur le premier graphique.





Le rebond de ces positions nettes entre août et octobre a compris de brutales augmentations de positions longues à la vente comme à découvert impliquant des swaps et d’autres outils commerciaux. Leurs positions à la vente ont plus que triplé en passant de 9.199 à 34.881, et leurs positions à découvert sont passées de 49.772 à 113.445 suite à la hausse du prix de l’or. L’explication la plus probable à tout cela pourrait être que des acheteurs se sont matérialisés parmi ces banques non-Américaines et qu’ils aient acquis une protection financière en achetant des contrats à terme. Certaines de ces banques ont aperçu que le prix de l’or se dirigeait dans une direction défavorable à leurs positions à découvert et ont tenté de le contenir en intervenant sur le marché. En conséquence, lorsque les banques Américaines ont entraîné une baisse du prix de l’or en octobre, les banques non-Américaines ont sauté sur l’occasion en réduisant leurs positions à découvert jusqu’à des niveaux plus adéquats.

Cette information a une importance capitale, étant donné que le rapport de Commitment of Traders présente clairement une réduction substantielle de la position nette des banques commerciales de l’ordre de 34.551 contrats au cours de la semaine de sa publication. Cela donne l’impression d’un marché qui est  acheté pour être contrôlé. Le rapport suggère cependant le contraire.

Qu’en est-il de l’argent

Alors qu'il existe d'importantes quantités d'or qui pourraient théoriquement devenir disponibles si le prix du métal grimpait, ce n’est pas le cas pour l’argent. Regardons tout d’abord les positions des banques Américaines. Ce premier graphique montre que même si le prix de l’argent est bien inférieur à son record de 2011, les positions à découvert des banques Américaines sont substantiellement plus importantes que ce que nous pourrions penser. Leurs positions vendeuses ont diminué de 625 contrats et leurs positions à découvert s’élèvent à 40.198 contrats. Les quatre banques ont donc une exposition nette sur le marché de l’argent qui s’élève à près de 200.000.000 onces, soit deux fois les réserves annuelles disponibles aux investisseurs après demande industrielle.





Ce dernier graphique présente les positions à découvert des banques non-Américaines. Contrairement à leur exposition à l’or, ces banques sont dans la même situation que les banques Américaines qui ont commis l’erreur d’augmenter leur exposition jusqu’à des niveaux records après la hausse du prix de l’argent enregistrée entre août et octobre. Elles souffrent d’un squeeze baissier vicieux. Les positions à découvert de ces banques couplées à celles des banques Américaines s’élèvent à 290.000.000 onces. Leurs positions à découvert n’étaient que de 120.000.000 onces lorsque le prix de l’argent chutait depuis son record historique de 2011.





Conclusion

Il n'existe pas assez d’argent pour couvrir ces positions à découvert et il suffirait de très peu d’achats supplémentaires pour qu’une importante crise se développe sur ce marché. Pour ce qui est de l’or, il existe toujours des banques centrales aux réserves d’or suffisantes pour atténuer les pénuries, mais pour autant que nous le sachions, les réserves stratégiques d’argent accumulées au cours de ces dernières décennies sont épuisées. Il n’existe donc aucun prix auquel ces positions puissent être épuisées.

Les positions des banques sur l’or et l’argent semblent avoir été négativement affectées par des évènements ‘indéterminés’ depuis la publication du rapport de Commitment of Traders. Toutes les tentatives de la communauté bancaire à regagner le contrôle de ces importants marchés semblent avoir échoué.

Depuis le 4 décembre dernier, nous avons pu assister à trois tentatives des banques de réduire leurs positions à découvert, sans pour autant que le prix de l’argent ne passe sous la barre des 32,60 dollars. Cela signifie que des acheteurs plus importants que ces banques se tiennent prêts à acheter lors de chaque chute de prix. Cette intervention sur les prix supporte l’idée que les barres de métal physique disponibles sur les marchés tels que celui de Londres sont limitées.

Si la tendance venait à se poursuivre, le NYMEX aurait bientôt à déclarer une situation de force majeure sur ce marché. Les conséquences d’une action si extrême seraient extrêmement déstabilisantes non seulement pour le prix de l’argent et sa demande, mais également pour l’or.

Ainsi, nous devons ajouter l’effondrement des marchés des métaux précieux à le liste des risques systémiques auxquels nous pourrons faire face en cette nouvelle année.

 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,2 (28 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
"le NYMEX aurait bientôt à déclarer une situation de force majeure",
que peut-il faire :
1°)-sinon d'interrompre ses cotations et fermer ? Provoquant les demandes de livraison du métal.
Comme la couverture, de mémoire, est de 3% de physique pour les montants investis, les prix vont exploser, mais les certificats ne vaudront plus rien, nada !
Les transactions du physique se feront de gré à gré.
La demande pour l'argent industriel fera exploser les prix, de même que pour l'or dans l'électronique. C'est clair ! Non ?
2°)-augmentation des appels sur marges(comme en janvier et mai 2011 pour casser la hausse), qui fera sauter les plus fragiles en débloquant leurs positions longues à perte, et font chuter les cours permettant à des mains fortes d'entrer.
Merci de l'aide, je n'aurais pas pu mieux résumer mon sentiment et compréhension face à la fumée de certaines analyses.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
L'auteur répond sur son site à la question qui semble nous préoccuper : lorsqu'il parle de l'effondrement (breakdown) des marchés des métaux précieux, entend-il par là une hausse explosive des cours, une fermeture de ces marchés ou une pénurie accompagnée de délais de livraison ? Sa réponse : les 3 sont probables ... Un effondrement se produit quand le marché cesse de fonctionner à cause du défaut de l'une ou plusieurs de ses parties.
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
c'est juste les différents symptômes de l'ampleur d'une crise :
1/ forte hausse des cours
2/ pénurie de livraison (et panique haussière)
3/ fermeture des marchés
4/ vol légalisé du peuple : réquisition/interdiction de possession
5/ rien n'a marché : il faut effacer l'ardoise donc on cherche une période ultra troublée mais contrôlable pour les puissants : une guerre avec mobilisation du peuple
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
la manipulation ne peut avoir lieu indéfiniment.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
ce qu'il faut retenir c'est:
1) les américains (grandes banques dont JP Morgan particulièrement) ont de grosses positions short metal de façon a encaisser le carry
2) les non-américains: Chine, Inde veulent faire baisser le prix de l 'or (et de l'argent) car veulent acheter le physique à prix bcp plus bas: Ils le font via le comex et les futures.
le risque: - soit la manipulation des cours a la baisse fonctionne et les prix ne sont pas près de remonter tout de suite (l'or reste neutre autour de $1700 l'once)
- soit il y a un short squeez et les prix explosent car les shorts sont couverts!

on est pas très avancé...
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
On n'est jamais avancés en matière de prédictions financières...
Au pire, des extra-terrestres vont débarquer le 21 décembre et nous piquer tout notre or... on l'aura dans le fi...

En gros, y a un bras de fer entre les USA et les autres qui grandissent.... du résultat de ce bras de fer dépend l'avenir du monde.. de quoi sera fait le 21e siècle ? L'empire asiatique ? L'empire américain ? Un chaos, guerre mondiale ?
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Marc Fiorentino à propos de l'or : voir la rubrique du 7/12 :

http://www.bfmtv.com/chroniqueur/marc-fiorantino-1/
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
ça c'est de l'analyse dis donc. des faits, des chiffres, des explications, il y a de tout là dedans c'est fabuleux ...

(ouais c'est sarcastique, parce que poser ce lien en commentaire de cet article, pour moi c'est aussi contrasté que devise papier[fiorentino] versus monnaie métal[Macleod]. il y en a qui cherche, expose et explique. l'autre enfume en citant des menteurs professionnels.)
Voila un article pas clair du tout. Soit ça monte par manque de sous jacent, soit ça éclate (mais le sens n'est pas précisé) parce que les banques ont trop de contrats mais des investisseurs non identifiables seraient contreparties. La prochaine fois je liri un article de JM Ayrault, il est plus clair. Le matin il dit quelque chose et le soir son contraire par ex. le taux du Livret A
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Le sens de l'article est perdu à cause d'une traduction approximative. Cet article indique que les cours vont littéralement exploser car les shorts deviennent intenables.
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
En lisant les commentaires, on voit que la traduction de cet article soulève une inquiétude puisqu'il se termine en français par la perspective d'un "effondrement des marchés des métaux précieux".
Lorsqu'on lit l'article original, il est question de " breakdown of precious metals markets". La signification de "breakdown" en anglais est plus à rapprocher de la panne, de la rupture, de la défaillance. Il n'est donc nullement question d'effondrement au sens de chute de prix, mais de chaos sur ce marché lié à une impossibilité de déterminer le prix des métaux précieux.
Aucune inquiétude, l'auteur de cet article pense que nous sommes près du point de rupture à partir duquel le grand bazar va se produire, où les excès de shorts vont être squizzés, ce qui aura l'effet d'un ressort qu'on libère brutalement de sa tension.
Evaluer :   9  0Note :   9
EmailPermalink
"Il n’existe donc aucun prix auquel ces positions puissent être épuisées." Traduire : une hausse exponentielle de l'argent métal.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
j' en déduis que le prix de l'argent et de l'or va monter tous en descendant dans un avenir proche mais lointain
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
"Ainsi, nous devons ajouter l’effondrement des marchés des métaux précieux à la liste des risques systémiques auxquels nous pourrons faire face en cette nouvelle année."
Il termine par cette phrase, ci dessus. Donc, à court terme, il est baissier, ou plutôt il envisage le risque de baisse à court terme sur les mp.
"Alors qu'il existe d'importantes quantités d'or qui pourraient théoriquement devenir disponibles si le prix du métal grimpait, ce n’est pas le cas pour l’argent."
SILVER IS KING
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Mais que pourrait-il se passer concrètement ?
- Explosion du prix des métaux précieux ?
- Effondrement du prix des métaux précieux ?
- Confiscation ?
- Fermeture des marchés ?

Je fais partie de ces "acheteurs plus importants que ces banques" (hihi) qui se tiennent prêts à profiter de la baisse des prix pour s'approvisionner.... mais là où je suis, il y a d'office un temps d'attente pour la livraison des barres de silver.. si le marché s'effondre entre la commande et la date de livraison prévue, ces barres risquent-elles de ne jamais me parvenir ?
(d'après l'agence contactée, le délai est de 5 jours, si je passe commande lundi, elles pourraient être livrées vendredi....le jour de la fin du monde :p )
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
"le NYMEX aurait bientôt à déclarer une situation de force majeure", que peut-il faire : 1°)-sinon d'interrompre ses cotations et fermer ? Provoquant les demandes de livraison du métal. Comme la couverture, de mémoire, est de 3% de physique pour les mo  Lire la suite
lumbardum - 29/12/2012 à 07:07 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
13 nov.blitzel
Ahahah, ils veulent nous saborder le "mental." Erreur aujourd'hui mercredi 13 pleine lune sur la dégringolade des cours des banques, Elles ...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
13 nov.blitzel
Article impeccable. Un 11 novembre dans les labours Quand j'entends cela, cela nous rappelle, "aux oreilles de nos ancêtres dans les tranc...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
08 nov.Patrick W3
Tout ce que vous notez est trop vrai.!!!....trop sombre, et le véritable drame est que la machine ne s'arrêtera pas, quelque soient les actions men...
Grâce aux taxes, la France s’appauvrit sans souci
07 nov.Bernard Conte
Le gouvernement "force" la consommation notamment par la norme. https://blog-conte.blogspot.com/2018/11/forcer-la-consommation-par-la-norme.html
ALERTE. La BCE baisse ses taux et les taux… remontent !
28 oct.blitzel
Il n' y a rien à dire, c'est excellent d'avoir trouvé cela. C'est une mesure qui a été mis en place au tout début septembre, méthode dévoilée p...
Les experts internationaux en Rien du Tout
28 oct.Patrick W1
Excellent...!!
La SNCF sur un très mauvais rail
26 oct.blitzel1
La SNCF sur un très mauvais rail... avec un Pépin,pardon un Pépy c'est certain ! La Sncf a un paradoxe, on ne l'aime pas du tout, mais on en a ...
L’oeuvre méconnue de Maurice Allais, prix Nobel d’Economie. Philipp...
24 oct.Louis L.
......La Piquette...?
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX