Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Vers une disparition des billets ? Cette décision de la Banque de France menace l’édifice

IMG Auteur
Publié le 14 février 2020
518 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 0 vote, 0/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Opinions et Analyses
24hGold - Vers une disparition...

La banque de France poursuit actuellement sa transition progressive vers un monde sans espèce.

Loin de tout complotisme il est évident que nous sommes confrontés à un changement des usages, et que nous payons tous de plus en plus aussi bien avec nos cartes, en sans contact, ou encore avec nos téléphones. Bref, nous sommes en plein dans la digitalisation des transactions.

Les jours de la monnaie physique sous forme de pièces et billets sont comptés, ce qui ne sera pas pour déplaire aux Etats puisque la traçabilité des flux est bien plus facile dans le monde numérique qu’avec le « cash ».

C’est avant tout nos usages qui permettent la guerre contre le cash et les espèces.

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Vers une disparition des billets? Cette décision de la Banque de France «menace l’édifice»

La Banque de France poursuit sa politique visant à supprimer progressivement nombre de ses caisses utilisées comme «courroies de transmission» dans le pays, écrit le quotidien Les Échos. En 20 ans, ce chiffre a baissé de 200 à 37. Quelles en sont les conséquences?

Pour faire des économies et s’adapter à la situation, alors que les paiements en espèces tendent à se raréfier, remplacées par la carte bancaire et les smartphones, la Banque de France ne cesse de «se débarrasser» de ses caisses qui servent de relais entre l’établissement central et les régions, rapportent Les Échos.

L’institution financière a calculé que les paiements en billets pourraient baisser de plus de 20% d’ici à 2025, ce qui la pousse à réagir.
Suppression d’une dizaine de caisses
Selon les informations du quotidien français, la Banque de France pourrait fermer encore plus d’une dizaine de caisses suivant un nouveau plan «à horizon 2023» qui serait présenté aux élus en mai.

«Le réseau des caisses de la Banque de France continuera à s’adapter dans la mesure où l’utilisation des espèces baisse. Mais nous le ferons en respectant l’impératif de continuité territoriale et en restant au centre du circuit du fiduciaire», a confirmé Erick Lacourrège, directeur général des services à l’économie et du réseau de la Banque de France.
Trois piliers
Comme le rappellent Les Échos, il y a trois acteurs principaux qui assurent la circulation et la disponibilité de l’argent liquide. Ce sont la Banque de France et son réseau de caisses, les convoyeurs de fonds qui s’occupent du transfert des billets et les banques qui les rendent disponibles au public par le biais des distributeurs et de leurs réseaux d’agences.

«La gestion du cash a toujours reposé sur trois piliers. Si l’un de ces trois piliers ne joue plus son rôle, la situation se complique et l’édifice est menacé», alerte un banquier.

Source Agence de presse Sputnik.com ici

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :0 (0 vote)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX