Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Virage libéral de François Hollande : circulez, y a rien à voir (2)

IMG Auteur
 
Publié le 03 février 2014
552 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 8 votes, 4,9/5 ) , 16 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
16
commenter
Notre Newsletter...
SUIVRE : Fiscalité Justice
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

Le soi-disant « tournant libéral » de Hollande continue de faire couler de l'encre. Au cœur de la réflexion, le retour d'une politique de l'offre supposée incompatible avec les objectifs « de gauche ». Le signe, selon certains, d'un revirement droitier à la tête de l'État – « le plus violent qu'on ait vu de la part d'un gouvernement de gauche depuis Guy Mollet », estime Jean-Luc Mélenchon.


Les coulisses de la relance


Une fois n'est pas coutume, Daniel Schneiderman pose la bonne question : peut-il exister une politique de l'offre de gauche ? « Non », sont tentés de répondre ceux qui voient dans l'allègement des charges patronales une mesure libérale et prêtent, par ailleurs, une culture libérale à la droite française. Il devrait pourtant être clair pour tout le monde qu'en plus d'être compatible avec les principes de solidarité horizontale et verticale chers à la gauche, les politiques de l'offre en sont le complément indispensable.


Car les politiques de relance – rappelons cette évidence – sont largement tributaires du chiffre d'affaires des entreprises. Au-delà d'un certain seuil, plus ou moins élevé selon la conjoncture, la pression fiscale s'avère contre-productive. N'en déplaise aux cerbères de la justice sociale, subventions, allègements de charges, crédits d'impôt, simplification du code du travail, facilitation de l'embauche et du licenciement font partie des outils dont dispose le gouvernement actuel pour prévenir le tarissement des ressources fiscales.


Reste l'option – aux contours certes mieux définis, et aux effets mieux connus – du socialisme intégral, qui consiste à substituer les préférences d'une poignée de dirigeants « éclairés » à celles de millions d'individus « égoïstes ». Il faut aimer le cuir, le fouet et les longues queues devant l'épicerie.


À trop charger la mule, on continue à pied


Quelle politique « de gauche », Pascal Riché a-t-il donc à l'esprit, quand il accuse François Hollande de s'en être éloigné ? Le co-fondateur de Rue 89 note que toutes les mouvances de la gauche (l'étatiste et la libertaire, l'européenne et l'eurosceptique...) ont en commun de faire primer l'intérêt général sur les intérêts particuliers. Mais pourquoi en déduire que le pouvoir des ménages se confond avec l'intérêt général et que l'intérêt particulier des entreprises contredit celui des ménages ?


La gauche, explique Monsieur Riché, prône une « protection sociale robuste », des « services publics solides », un « droit du travail protecteur », une « fiscalité redistributive », ainsi qu'une « politique de soutien au pouvoir d'achat et à l'emploi ». François Hollande fait-il une politique « de droite » quand il se soucie de l'avenir des entreprises permettant de financer cet ambitieux programme ?


Les intellectuels socialistes aiment à dénoncer la loi d'airain des salaires, selon laquelle le salaire moyen est tout juste suffisant au travailleur pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille. Sans en être tout à fait conscients, ils défendent aujourd'hui la loi d'airain des profits, qui stipule que les patrons tolèrent n'importe quel taux de prélèvement pourvu que la somme des prélèvements n'excède pas leur chiffre d'affaires.


En attendant que cette loi se vérifie et que les chiens fassent des chats, il faut se rendre à l'évidence : à trop charger la mule, on continue à pied. Et on comprend bien que Monsieur Hollande ne veuille pas passer pour un âne.

 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,9 (8 votes)
>> Article suivant
Nils Sinkiewicz est le principal rédacteur du blog catholique et libéral "Marché Gris", qui propose au public analyses et réflexions sur l'actualité socio-économique
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
"Et on comprend bien que Monsieur Hollande ne veuille pas passer pour un âne."
Je rappelle à tout hasard que ÂNE est l'anagramme de ENA.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Merisier
De Gaulle a commis trois erreurs monumentales. Malgré ses qualités et son intégrité (Lui allait jusqu’à payer ses charges privées, jusqu’aux repas de ses enfants lorsque ceux-ci venaient lui rendre visite à l’Elysée… Les trois erreurs historiques qui malheureusement sont à l’origine de la catastrophe économique asphyxiant ce pays sont ; d’avoir laissé la gauche mettre la main sur le transport, d’avoir laissé cette même gauche s’accaparer l’éducation nationale et la plus grave d’avoir créé l’ENA. Cet homme pourtant visionnaire dans d’autres domaines, n ‘a pas été capable de mesurer l’impact de ces décisions sur le futur d’un pays, qui autrement gouverné depuis cinquante ans devraient être aujourd’hui le fleuron européen et non pas cette caricature de nation droit de « l’hommiste » complètement dévoyée à une oligarchie externe et à une ploutocratie corrompue. Le peuple français, si ce pays avait été convenablement administré et gouverné au cours des cinquante dernières années, aujourd’hui aurait fait pâlir d’envie et suscité l’espoir pour l’ensemble des peuples soumis et opprimés de la planète. En lieu est place, la France à l’insigne honneur, d’être la risée mondiale, avec pour image la caricature d’un fantoche la main dans la brayette… Et dire que des hommes sont morts pour ce pays.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
@hyoe lo
Et une quatrième erreur création de sécurité sociale en automne 45. Car il ne faut pas l'oublier, malgré ses airs bon enfant de protection des gens, la sécu ce fut la main mise sur le monde du travail et sur la population par les communistes via la gestion paritaire des syndicats cgt et cfdt. C'était une façon de rallier Moscou tout en restant dans le camp des impérialistes puisque le monde avait été partagé à Yalta en février 45. Et de financer accessoirement (et ça continue) le pc en prélevant des cotisations obligatoires aux travailleurs et aux entreprises. En fait, les travailleurs et entrepreneurs sont "chyprés" depuis plus d'un demi siècle.
Sous tonton et Jospin, tous les ministres des transports ont été des communistes. Il faut bien comprendre que d'un claquement de doigts le pc peut bloquer les transports et mettre la France à genoux. Quant à l'éducation nationale, c'est un état de 900000 personnes au sein de l'état. Pour l'ena, pas grave, une école ça se ferme. Mais pour les 2 autres, remettre tout ça d'aplomb sera une rude épreuve de force et ce n'est pas un vain mot... Et on ne parlera pas de la justice "indépendante" avec son syndicat de "gauchos" et son mur des cons !
Oui, la France aurait pu faire l'admiration du monde, nous ne sommes plus au siècle des lumières et un peu plus où les généraux coalisés contre Bonaparte....parlaient français car c'est la seule langue qu'ils avaient en commun !
Karl Marx et ses descendants ont bien bossé. Si on ne sait pas où on va, on sait où on en est !
Merisier.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Les transports... Ils étaient surtout ministres des trains & métros. Ces anciens beaux arbres ont surtout besoin d'élagage. On peut aussi laisser tomber le bois mort. Ce n'est pas si important. Ceux qui prennent le train chaque jour sont ceux qui vivent/travaillent dans une mégalopole anachronique. Ca aussi pourrira et tombera de son poids.

L'enseignement... La gestion centralisée n'apporte rien de bon. Le plus grand échelon raisonnable serait l'Académie. Paris pourrait bien se contenter de n'organiser que trois examens, en fin de primaire/collège/lycée. Et chacun pourrait comparer les Académies à leurs résultats.
Et pourquoi pas organiser ces mêmes examens dans toute la francophonie. Soyez bien certains que les enseignants beuglant après les moyens supplémentaires en réponse à n'importe quelle question baisseront leurs museaux quand des Africains assis dans le sable à 70 par classe auront obtenu de meilleurs résultats qu'eux à ces examens unifiés.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
le contrôle des transports par les communistes a toujours revêtu pour eux un très grand intérêt stratégique... ces éternels traîtres historiques ont longtemps espéré pouvoir favoriser la déferlante de l' Armée rouge qu' ils appelaient de leurs voeux en tenant ce ministère-clef qui leur aurait bien évidemment permis de verrouiller, désorganiser et bloquer nos chaînes logistiques et perturber toutes les manoeuvres de nos armées.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Oui mais aujourd'hui ?
L'inefficacité communiste a fait son oeuvre.

Quelle est encore la part de marché du train dans le transport des personnes, la messagerie et le fret ?
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
effectivement, l' institution "Sécu." auxquels les Français sont soi-disant très "attachés" ( et surtout ses cohortes d' éternels bénéficiaires du fonctionnariat ), emblème total et colonne vertébrale absolue du collectivisme de plus en plus généralisé qui sévit depuis bientôt 70 ans dans ce pauvre pays, est à l' évidence, la cause essentielle de notre ruine et de l' aliénation générale de nos libertés... et arrêtez de me faire rire avec toutes vos théories fumeuses d' "argent-dette", de système de réserves fractionnaires, de loi "Pompidou-Rothschild de 1973" et de "banksters"... l' essentiel de notre "Dette publique et souveraine" repose sur l' accumulation depuis des décennies, de promesses sociales complètement intenables... tout le reste n' est que conséquences, phénomènes contingents, épiphénomènes et billevesées.

Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
C'est excessif.
Les promesses sociales n'engagent que ceux qui les écoutent et y croient pour eux-mêmes.

La dette du gouvernement par contre est exigée en monnaie.

Et j'écris bien en monnaie et non en devise puisque depuis 73 (ne vous déplaise) le gouvernement s'est privé de la possibilité de rembourser ses dettes en devises de singe fraîchement imprimée.
Il doit depuis lors payer ses intérêts (éventuellement rembourser le capital) avec de l'argent des impôts, c'est à dire de la vraie monnaie tirée de force du travail et du patrimoine des contribuables
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
de toutes façons, loi de 1973 ou pas, banque centrale nationale émettrice monopolistique de devises à volonté ou pas ( et ce que D. est totalement infoutu de comprendre !!! ), le résultat est exactement le même : aboutissement à une Dette publique de nature essentiellement "sociale" et pharaonique, éternellement croissante, intenable, irrécouvrable et qui aboutira à terme, à l' absence totale de contrepartie pour ces contracteurs officiels ( les bons "citoyens" con-tributeurs ) et avec in fine, annihilation des promesses de pensions de retraites, des subventions sociales, de l' assurance maladie, des prestations chômage etc... et de l' épargne individuelle... dire le contraire en portant la responsabilité sur les seuls grands cartels bancaires pourris ( je ne le conteste pas ! ), n' est ni plus ni moins qu' être un idiot utile à cautionner, donner un blanc seing et soutenir le socialisme.

accessoirement ( et mis à part leurs derniers grands bénéficiaires et les irrémédiables idéologues marxistes ) qui croit encore sincèrement aux promesses sociales et combien continueraient à cotiser délibérément à de tels systèmes si par bonheur, on y était plus contraint sous peine d' être personnellement laminé, complètement spolié et ruiné par nos grands systèmes organisés de répression du rouleau compresseur étatique ?...

Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Merisier, Russ, Frédéric. Sachez Messieurs, que c'est un honneur pour moi, d'échanger avec vous sur ce Forum.

Frédéric. Je suis d'accord avec vous. Si personne ne remet en cause l'ignominie d'avoir contraint le pays à emprunter au près des banques privés, il n'en reste pas moins vrai que si l'on ne s'endettait pas pour maintenir un système moribond, qui ne tient plus que par le clientélisme et la corruption. Il n'y aurait aucune raison de s'endetter. Aucune banque ne peut contraindre un pays à s'endetter. Tout comme aucune banque ne peut obliger un individu à le faire. La situation de la France n'a jamais justifié un tel niveau d'endettement, il suffit de lire les rapport de la cours des comptes nationale et de ses antennes régionales pour se rendre compte de la gabegie monstrueuse qui au final n'asphyxie que ceux qui paient l'impôt. Je pense également, que Merisier et Russ ne sont pas exclusivement focalisés sur la responsabilité des "banksters". Ceux qui à mon sens se focalisent exclusivement sur les banques, voir sur certains de leurs dirigeants, me donne parfois l'impression de justifier la gabegie énorme, constante et pratiquement hors de contrôle qui touche ce pays. D'ailleurs et bien que l'euros soit une catastrophe pour les pays européens, je n'ose imaginez ce que pourrait être la situation de la France, si l'on donnait les clefs de la planche à billets aux incapables corrompus qui sont aux commandes depuis des dizaines d'années . Je suis très pessimiste quant à la capacité de la nation à réagir. Je pense qu'il faudra passer par une phase d'effondrement avant de pouvoir reconstruire. Mais ce qui m'inquiète le plus, c'est la possible et probable forme de pouvoir totalitaire mise en oeuvre après l'effondrement. Alors profitons du peu de liberté qu'il nous reste encore, pour échanger ici. Même si à mon avis, cela nous vaut le privilège d'être identifiés comme individus subversifs.

Bonne soirée.








Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
@ hyoe lo
"Mais ce qui m'inquiète le plus, c'est la possible et probable forme de pouvoir totalitaire mise en oeuvre après l'effondrement."
Relisez "Le Prince" de Nicolas Machiavel. Lorsqu'un état touche le fond, que tout s'effondre, le sauveur n'arrive pas tout de suite ! Il y a une phase de "nettoyage" et de "remise des pendules à l'heure". Celui qui fait le sale boulot indispensable n'est jamais remercié mais au contraire condamné pour cette action. Ce sont d'autres qui récoltent les fruits. Combien de temps dure chacune de ces 2 phases est un autre problème...
Ainsi va l'Histoire !
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Preuve que certaines conjonctions sont parfois surprenantes Merisier. J'ai ressorti l'oeuvre de Machiavel de la bibliothèque il y a quinze jours et je suis en cours de relecture...
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
conjonction d' autant plus surprenante que Merisier et moi avons émis quasi-simultanément une réponse à votre commentaire ( à 2 minutes près ) et en nous référant tous 2 à Machiavel !
Tout à fait Frédéric. On en viendrait presque à douter du hasard. Ou peut être qu'en définitive et tout simplement, les esprits, même s'ils ne sont pas forcément grands (ne soyons pas arrogants), finissent toujours par se rejoindre.
merci pour cette intervention !
et juste un mot concernant votre "pessimisme quant à la capacité de la nation à réagir"
effectivement, j' affirme péremptoirement que cette capacité de réaction est quasi-nulle ( d'ailleurs et mis à part nos quelques divergences apparentes sur des détails ou des sujets annexes, nous qui côtoyons ce site et sont censés susceptibles de "réagir", sommes en réalité, presque tous d' accord sur l' essentiel mais que représentons-nous par rapport à la plupart des gens qui vivent au jour le jour et ne se posent pour la majorité, aucune question quant à la gravité de la situation ? ).
et vous avez absolument raison aussi de vous inquiétez quant à la nature du gouvernement totalitaire qui sera mis en oeuvre après l' effondrement...
ne vous "inquiétez pas" c' est fait pour...
tout semble effectivement bien planifié pour un "Nouvel Ordre Mondial" promis par exemple par Nicolas Sarkozy et à l' avènement duquel, "nul ne pourra s' opposer"...
si vous ne l' avez jamais fait, je vous incite encore, à lire ce que Maurice JOLY a fait clandestinement publier il y a près de 150 ans et pourtant tellement éclairant et tellement d' actualité ( et notamment, son dialogue n° 7 des "dialogues aux enfers entre Machiavel et Montesquieu"...
à la lecture des principes politiques intemporels énoncés dans ce livre on comprend vite qu' il n' y a plus d' espoir de réaction collective efficace contre le "Système"... la "survie" me semble à la rigueur ne plus passer que par tenter d' assurer notre sauvegarde individuelle...



Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Frédéric.

Autant Machiavel et Montesquieu ne me sont pas inconnus, autant, je l'avoue, Maurice Joly ne fait pas parti de mes classiques. Je vais essayé de me le procurer. Si Amazon ne me fait pas le coup qu'il m'a fait, avec deux des oeuvres de Pierre de Villemarest, "faits et chroniques interdits au public" Tome 1 et 2.

Pour info, voilà mots pour mots le texte que j'ai reçu alors que mon compte avait été débité et que les livres étaient affichés comme disponibles sur le site :

"Je suis au regrets de vous dire que l'ouvrage n'est plus disponible. Une réimpression devait être faite, mais étant donné l'implication politique de cette ouvrage. Par conséquent, nous procédons au remboursement intégral de votre commande."

De villemarest est un ancien résistant, il a fait parti des services de renseignement français. Ses textes reposent sur des faits historiques avérés. Mais apparemment d'après le message qui m'a été envoyé, il semblerait que certaines informations soient interdites au public.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Tout à fait Frédéric. On en viendrait presque à douter du hasard. Ou peut être qu'en définitive et tout simplement, les esprits, même s'ils ne sont pas forcément grands (ne soyons pas arrogants), finissent toujours par se rejoindre.  Lire la suite
hyoe lo - 04/02/2014 à 23:30 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX