Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Zone euro : l’impuissance, la faiblesse de Merkel et l’isolement de Macron

IMG Auteur
Publié le 12 juin 2018
858 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 0 vote, 0/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Opinions et Analyses

24hGold - Zone euro : l’impuis...

Il n’y aura pas de réforme de l’Europe et de l’Union européenne ou encore de la zone euro, car les Allemands n’en veulent tout simplement pas.

Comme à chaque fois, nous annoncerons, avec des trémolos dans la voix, l’immense succès de la diplomatie qui fait avancer l’Europe, de la force et de la prescience de ce couple franco-allemand, sans oublier ce nouveau budget de quelques milliards de la zone euro qui ne correspondra qu’à du recyclage de fonds déjà engagés et annoncé en 1 seul montant unique alors que ce sera dépensé sur plusieurs années.

Nous aurons quelques dépêches et autres beaux articles dithyrambiques, puis le brouhaha médiatique nous fera passer à autre chose et nous oublierons que l’Europe est en panne.

Il faudra juste que Macron, trouve un moyen pour mener le combat pour les élections européennes, et vu ce qu’il se passe en Hongrie, en Italie ou encore en Autriche, il va falloir un régiment entier de courageux et acrobatiques Mamadou (s) ou (x) (je me pose encore la question sur la bonne manière d’accorder Mamadou au pluriel).

Bref, ce n’est pas gagné, tant l’Europe n’est plus dans le cœur de nos concitoyens.

La réforme de l’Europe est à nouveau sur la table alors que Merkel a répondu de manière plus que mesurée aux ambitions de Macron. À moins de dix jours du Conseil des ministres franco-allemand, Patrick Moreau, politologue au CNRS à Strasbourg et spécialiste de l’Allemagne, a analysé la position allemande pour Sputnik.

En quelques lignes, Angela Merkel a douché les espoirs d’Emmanuel Macron d’obtenir une réforme ambitieuse de la zone euro.

Patrick Moreau, politologue au CNRS de Strasbourg, analyse pour Sputnik l’interview donnée le 10 juin dernier par la chancelière. Il estime que le point d’achoppement est le renforcement de la zone euro.
« Angela Merkel a chiffré ce que l’Allemagne était disposée à donner et elle parle d’un maximum qui pourrait aller jusqu’à 99 milliards, puisqu’on parle de deux chiffres. Donc on est très loin des 300 milliards évoqués par Macron. »

D’après le politologue, la raison est double. D’une part, la chancelière, à la tête d’une coalition, est « en situation de survie politique, pas du tout en situation de domination politique comme lors de la crise grecque », car soumise à des compromis avec les sociaux-démocrates. D’autre part, les Allemands sont réticents à s’engager dans une réforme qui serait financée par Berlin.

Le 26 septembre dernier, Emmanuel Macron avait, lors d’un discours à la Sorbonne, fait part de sa volonté de « refonder l’Europe » grâce à des réformes sur six principaux points : l’initiative de défense, la gestion des réfugiés, l’avenir digital et informatique, les partenariats avec l’Afrique, l’avenir climatique ainsi que les problématiques liées au droit et aux demandes d’asile.

Si M. Moreau reconnaît que la France et l’Allemagne ont une vision commune sur « plusieurs de ces six dimensions », il évoque les limites qui empêchent le couple franco-allemand d’agir en moteur et déclare :
« Dans son discours de la Sorbonne, Emmanuel Macron parlait de refonder l’Europe, aujourd’hui il se retrouve à négocier pour obtenir une capacité d’intervention limitée. »

Et en effet, les obstacles sont nombreux face à l’ambition du chef de l’État. L’initiative de défense, à laquelle est pourtant favorable le parti d’Angela Merkel, est freinée par ses alliés du SPD. Sur les dossiers relatifs à la crise migratoire – qu’il s’agisse de la gestion des réfugiés ou des politiques d’asile – Emmanuel Macron et Angela Merkel ont beau parler d’une même voix, ils font face à l’opposition des pays du Nord de l’Europe, en plus de celle du groupe de Višegrad et de l’Autriche à l’Est, sans parle de l’Italie au Sud.

« À la fois le Président Macron et madame Merkel sont complètement isolés en Europe. Tous les pays du Nord sont hostiles à la problématique Macron, les pays de Višegrad aussi. Personne ne veut réellement d’une superstructure. »

Enfin, sur la réforme de la zone euro, le panorama n’est pas beaucoup plus dégagé. Alors qu’Emmanuel Macron visait un budget de la zone euro équivalente à un ou deux points de PIB, soit environ 300 milliards d’euros, la chancelière a prévenu qu’elle accepterait un budget européen à condition que celui-ci soit « limité » et que son utilisation soit clairement définie.

« La destination de ces fonds est extrêmement différente. Le Président Macron a laissé un flou sur la destination des fonds alors que madame Merkel souhaiterait le faire passer dans le budget de la communauté européenne. »

Des positions éloignées qui rendent difficiles des décisions qui, de l’aveu de la Chancelière, doivent « être prises avant les Européennes » d’autant que Paris et Berlin doivent s’accorder avant le Conseil des ministres franco-allemands le 19 juin prochain. Le temps est compté, et Emmanuel Macron connaît la position de son homologue.

« Une déclaration très belle, tout à fait intéressante, sur un certain nombre de points emblématiques, mais qui n’aborde pas la question de « Comment réformer l’Europe » et c’est un signal de la faiblesse politique de madame Merkel et de l’isolement relatif du Président Macron. »

Source agence russe Sputnik.com ici

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :0 (0 vote)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
En 2025, les machines accompliront plus de tâches professionnelles ...
00:50Ludovicus
Les machines nous apportent déjà a chacun le travail de 250 personnes 24h/24 7J/7. Tout ceci a credit sur notre environnement. Les machines travail...
Le montant moyen de l’héritage en France ? 32 309 euros !!
18 sept.samideano0
Selon JP Morgan, la prochaine crise aura lieu en 2020 https://or-argent.eu/selon-jp-morgan-la-prochaine-crise-aura-lieu-en-2020/
Le montant moyen de l’héritage en France ? 32 309 euros !!
18 sept.glanduron1
Excellente citation Merisier ! Je me permets cependant de préciser que je ne suis pas un exilé fiscal. La fiscalité est bien loin d'arrive...
Le montant moyen de l’héritage en France ? 32 309 euros !!
18 sept.merisier1
@ glanduron "Les exilés fiscaux ne sont rien d'autre que des segments de la population qui accroissent leur résistance active." Citation de...
Le montant moyen de l’héritage en France ? 32 309 euros !!
18 sept.glanduron2
Sachez tout de même que si vous quittez la France sans rien y conserver, immobilier en particulier, le droit fiscal français ne vous sera plus appl...
Le montant moyen de l’héritage en France ? 32 309 euros !!
18 sept.merisier3
Comme a dit Macron: "arrêtez d'emmerder les retraités". Pipeau !!! La réflexion "sans tabou" (j'adore l'expression !) sur les droits de succession ...
Plan pauvreté : parce qu’il faut encore plus de pauvres ?
17 sept.merisier2
"Richesse, propriété, patron", des mots à bannir du vocabulaire de la bienpensance... Après plus d'un demi-siècle de lavage de cerveau, en France i...
Plan pauvreté : parce qu’il faut encore plus de pauvres ?
17 sept.glanduron4
Monarc (anagramme de Macron) et ses prédécesseurs se sont fait une spécialité d'exporter des riches et d'importer des pauvres. J'en ai déduit, ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX