Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Jeff Tucker : un infatigable défenseur de la liberté

IMG Auteur
 
Publié le 26 mars 2015
704 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 0 vote, 0/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Article du Jour

 

 

 

 

Le libéralisme se développe progressivement et se sert beaucoup d’Internet pour y parvenir. Certains anarchistes vont même jusqu’à estimer qu’Internet est l’outil rêvé pour se passer définitivement d’État. Le mouvement open source fait partie de ceux-là. Il est assez politisé et plusieurs de ses thuriféraires les plus médiatiques sont des libertariens. Ce mouvement s’oppose aux droits d’auteur et brevets. Il a réussi à prouver qu’on pouvait faire des profits et donc être incité à innover sans ces monopoles conférés par la puissance publique.

 

Le célèbre site Wikipédia a d’ailleurs été fondé par un Hayékien très influencé par la théorie de l’ordre spontané du dit auteur. Il a cherché à utiliser cette spontanéité pour créer la plus grande encyclopédie en ligne.

 

Certes, ce réseau informatique mondial aide également les gouvernements à surveiller leurs citoyens. La lecture du livre Menaces sur nos libertés de Julian Assange est, à ce sujet, particulièrement révélatrice. Un géant comme Google n’a pas été en reste dès qu’il s’est agi d’épauler le gouvernement américain dans la mise en place d’un « totalitarisme doux ».

 

Plus inquiétant encore est de voir un combattant de la liberté comme Edward Snowden être obligé de se cacher en… Russie, ce qui est un beau pied de nez à une histoire pas si ancienne au cours de laquelle les États-Unis ont été perçus comme une terre de refuge pour les anciens dissidents soviétiques malmenés par l’U.R.S.S. qui souhaitait les faire taire.

 

Mais, de l’autre côté, Internet offre un espace de protestation savoureux à ceux qui, comme les libéraux, souhaitent protester contre l’empiètement progressif des libertés civiles.

 

Dernièrement, un réseau qui comptera probablement dans les années à venir a été créé : Liberty.me. Son fondateur est très connu dans les milieux libertariens. Il s’agit de Jeffrey Tucker, l’homme qui a contribué à faire rayonner plus encore les œuvres d’Henry Hazlitt et qui, dans le même temps, est conscient de la place de la tradition libérale française puisqu’il raffole de Bastiat, Destutt de Tracy et Say.

 

Liberty.me est un réseau social et une plate-forme de publication en ligne pour les esprits libres. Le but de Jeffrey Tucker était de créer une plateforme de qualité. Pour cela, il a lancé un appel de fonds qui a rempli toutes ses promesses puisqu’en moins de six semaines, il a récolté plus de 125 000 $ ... preuve qu’il ne s’agit pas d’un énième réseau social sans valeur ajoutée.

 

Intellectuel renommé, Jeffrey Tucker ne se contente pas de gérer liberty.me. Il y écrit également des chroniques. L’une d’entre elles a trait au mot « libéralisme » qui a été dévoyé aux États-Unis. Il souhaite qu’il ne soit plus réapproprié par des étatistes.

 

Dans une autre chronique publiée en juillet 2014, Tucker fixe les cinquante conditions pour la création d’une véritable société libertarienne.

 

Parmi elles, on trouve notamment la problématique de la dette publique. Ensuite, il s’attaque à un autre « Veau d’Or » contemporain, l’école publique. Il souhaite montrer qu’il s’agit d’un monopole toujours plus inefficace et que des solutions alternatives existent comme le « homeschooling » et les écoles religieuses.

 

Tucker pense aussi à des moyens moins « macroéconomiques » et plus originaux comme les affichettes à coller derrière une voiture et qui peuvent susciter la curiosité des passants en ce qu’elles contiennent des idées originales. Pour Tucker, un slogan, même court, peut influencer les esprits.

 

En outre, monter collectivement des réseaux est également primordial pour Tucker. En cela, liberty.me est une manière de remplir cet objectif.

 

Tucker incite également ses lecteurs à souscrire à Netflix afin de briser plus aisément le monopole des communications de diffusion.

 

De la même manière, il estime que la publication d’ouvrages libéraux peut permettre d’atteindre cet objectif de société libertarienne.

 

Ensuite, pour Tucker, l’art est un sujet qui ne doit pas être abandonné au gouvernement. La symbolique est importante : il faut prouver aux sceptiques que le libertarianisme n’a pas uniquement trait à la prospérité matérielle.

 

Enfin, Tucker incite ses lecteurs à ne pas faire preuve d’un individualisme exacerbé. Une telle attitude ne pourrait que déboucher de nouveau sur un totalitarisme.

 

Cette proposition ne doit pas être prise à la légère, l’individu isolé étant nécessairement impuissant face aux ressources quasi-illimitées dont dispose la puissance publique.

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Russie | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Russie | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :0 (0 vote)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX