Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Quelles sont les utilisations industrielles de l’argent ?

IMG Auteur
Publié le 03 juin 2015
1309 mots - Temps de lecture : 3 - 5 minutes
( 4 votes, 5/5 ) , 3 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
3
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent

 

 

 

 

L’argent a de nombreuses utilisations industrielles et technologiques. Celles-ci comptent pour plus de la moitié de la demande mondiale annuelle de ces cinq dernières années.

Ce qui veut dire que la croissance économique peut affecter les cours de l’argent bien plus que ceux de l’or. La demande annuelle en or dans le monde à des fins industrielle n’est que de 10 à 15%. Le reste de la demande provient des filières de la joaillerie et de l’investissement.

La résistance, la brillance, la malléabilité et la ductilité de l’argent en a fait un métal amplement utilisé dans la joaillerie, l’argenterie et les objets d’art pendant des milliers d’années. Les applications industrielles utilisent les propriétés de conductivité de l’argent (la plus forte de tous les éléments pour l’électricité et la chaleur), sa sensibilité à la lumière ainsi que ses qualités antibactériennes.

Aujourd’hui, l’argent est vital pour les soudures et les alliages pour brasures, les batteries, la dentisterie, la verrerie, les puces LED, la médecine, les réacteurs nucléaire, la photographie, l’énergie solaire ou photovoltaïque, les puces RFID, les semi-conducteurs, les écrans tactiles, la purification de l’eau et beaucoup d’autres utilisations industrielles. Le groupe industriel basé à Washington, le Silver Institute, qualifie l’argent de « métal indispensable ».

Les plus grands consommateurs d’argent pour les applications industrielles ces dix dernières années ont été les Etats-Unis, le Canada, la Chine, l’Inde, le Japon, la Corée du Sud, l’Allemagne et la Russie. Au cours du temps, la demande en argent en provenance des industries plus anciennes s’est atténuée pour être remplacée par les nouvelles utilisations technologiques.

Voici ci-dessous trois utilisations industrielles majeures du métal gris, la photographie, le solaire et la médecine. Nous mentionnons aussi leur évolution.

L’utilisation de l’argent dans l’industrie photographique

La photographie était par le passé le premier utilisateur d’argent, avec le nitrate d’argent produisant des cristaux d'halogénure d'argent sensibles à la lumière. Ce secteur inclut la photographie de consommation, les arts graphiques et la radiographie (rayons X), que ce soit pour la médecine ou pour l’inspection des biens de l'industrie lourde.

La demande photographique a atteint un pic en 1999, représentant 25% de la fabrication totale. Le marché du filme argentique aux Etats-Unis a utilisé à lui seul 93 million d’onces d’argent cette année-là. Il s’agissait de plus d’une once sur dix vendues dans le monde. En 5 ans, cependant, la demande photographique a reculé à moins de 20% de la demande totale. Ce taux est passé à 9% en 2013.

La croissance de la photographie numérique a le plus pesé dans ce déclin. La photographie argentique utilisée dans les rayons x demeure un consommateur important de l’argent, mais la demande photographique totale s’est contractée de 70% en poids par rapport à son pic.

La demande pour l’industrie photovoltaïque (l’énergie solaire)

La sensibilité de l’argent à la lumière a permis l’emploi très importante du métal dans le secteur photovoltaïque ou le solaire. En utilisant l’argent dans une encre conductrice, les cellules photovoltaïques transforment la lumière du soleil en électricité.

L’utilisation photovoltaïque a réellement impacté la demande d’argent en 2000, au moment où l’utilisation photographique a commencé à décliner, avec le secteur consommant 1 millions d’onces cette année. Ce n’était pas même 1/10ème du volume utilisé par l’industrie électronique, mais en 2008, le secteur photovoltaïque avait consommé 19 millions d’onces par an. Les subventions d’état ont permis la croissance de ce secteur aux Etats-Unis, en Europe de l’Ouest et en particulier en Chine.

La demande par l’industrie solaire a explosé grâce aux subventions, affichant un taux annuel de 50% et commençant à combler le trou laissé par l’industrie photographique en déclin. Mais avec les subventions en baisse alors que la crise financière s’atténue et avec les cours de l’argent doublant en 2011 pour atteindre les 50 dollars l’once (le pic historique établi en janvier 1980), la demande industrielle de l’argent a décliné au cours des trois années suivantes.

Des cours plus élevés signifient que la technologie s’est développée pour utiliser moins d’argent dans la production de la même quantité d’énergie solaire. C’est ce qui porte le nom de « thrifting ». Cette économie a permis ces 10 dernières années de diminuer jusqu’à 80% la quantité d’argent par cellule solaire. Donc, malgré une hausse de la production totale de panneaux solaires, la demande photovoltaïque en argent en provenance des US a en fait diminué ces dernières années. En Europe, ces subventions d’état ont conduit à une énorme surproduction. L'excès de capacité dans l’industrie a vu beaucoup de fabricants faire faillite, eux-mêmes malmenés par la compétition en provenance de la Chine.

Tant bien même, la demande photovoltaïque mondiale pour l’argent a augmenté à un taux annuel composé de 20% ces dix dernières années, selon le rapport du Silver Institute, World Silver Survey 2014. La Chine est maintenant le leader mondial pour la fabrication de panneaux solaires, produisant 60% de la production mondiale de 2013. La capacité solaire de la Chine a bondi de 0,8 à 18,6 gigawatts entre 2010 et 2013, avec l’objectif fixé par Pékin d’atteindre 70 gigawatts en 2017.

L’utilisation croissante de l’argent dans la médecine

De tous les éléments chimiques, l’argent a l’action antibactérienne la plus puissante et avec le moins de toxicité pour les cellules animales. Comme les autres métaux précieux plus chers, il empêche les cellules bactériennes de former certaines liaisons chimiques essentielles pour leur survie. Mais les cellules chez les humains et les autres animaux ont des parois plus épaisses, et restent donc intactes. 

Lorsqu’on ajoute de l’argent à l’eau, celui-ci libère des ions d’argent. Ces ions tuent et préviennent la croissance biologique, en gênant le métabolisme bactérien et leurs fonctions membranaires. Ces propriétés sont connues et utilisées depuis des siècles.

Par exemple, les Phéniciens de l'antiquité se sont aperçus qu’ils pouvaient préserver l’eau et les autres liquides dans des bouteilles aux parois en argent. Les pionniers américains ont pu empêcher, 3000 ans plus tard, le développement de la dysenterie, du rhume et de la grippe en mettant des dollars en argent dans les bouteilles de lait. Les biocides en argent se retrouvent aujourd’hui dans les systèmes d’eau des hôpitaux, les cathéters, les meubles, et presque tous les instruments d’opération. L’ionisation argent-cuivre a aussi été améliorée comme un traitement primaire pour le contrôle de long terme de la légionnelle dans les systèmes de refroidissement d’air.  

Le nitrate d’argent a été utilisé à la fin du XIXème siècle pour traiter les nouveaux nés de certaines infections des yeux. Les docteurs se sont aussi rendu compte que les blessures guérissaient plus vite avec des pansements contenant de l’argent. Le métal fut utilisé dans les sutures dans la chirurgie et pour traiter les ulcères. C’est une pratique encore actuelle, avec les bandages imbibés d’argent qui s’avèrent être très efficaces pour guérir les victimes de brulures.

Pendant les années 20, plus de trois millions de prescriptions par an ont été écrites aux Etats-Unis pour des médicaments contenant de l’argent. Après l’introduction de la pénicilline dans les années 1940, les antibiotiques sont devenus un traitement standard pour les infections bactériennes. Cette utilisation particulière de l’argent a donc périclité. Mais de nouvelles recherches scientifiques ont depuis permis d'autres applications dans le secteur de la santé.

Les utilisations en nanotechnologie de l’argent comme antimicrobien, réduisant le métal en particules mesurées en milliardième de mètre. Ce nano argent agit comme catalyseur pour l’oxydation, générant de l’oxygène à partir de l’air ou de l’eau, ce qui détruit les membranes cellulaires de bactéries à paroi unique. Sous cette forme, l’argent ne fait que déclencher une réaction chimique et ne pollue par l’environnement.

En bref, l’argent est utilisé bien plus que comme métal monétaire, matériau pour la bijouterie ou commodité pour l’investissement. Les utilisations industrielles et technologiques de ce métal comptent pour plus de la moitié de la demande annuelle. Celle-ci joue un rôle important et déterminant pour aider à établir la direction des cours sur le long terme.

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Allemagne | Canada | Chine | Corée Du Sud | Etats-unis | Japon | Russie | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Allemagne | Canada | Chine | Corée Du Sud | Etats-unis | Japon | Russie | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (4 votes)
>> Article suivant
Correspondant à la City pour The Daily Reckoning à Londres, Adrian Ash est directeur de la recherche chez Bullionvault.com, site qui vous fournit un accès direct à l’or d'investissement, dans des chambres fortes à Zurich et à Londres
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Il y a une question que je me pose depuis un certain temps et pour laquelle je serais intéressé d'avoir des pistes de réflexions...

En prenant l'hyphotèse d'un marché libre de l'argent : non manipulé (ouais je sais, comme pense Théodore Buttler : personne n'a jamais vu un marché libre de l'Argent métal...).

Et sachant que la demande industrielle constitue une bonne partie de la demande mondiale en Argent métal.
La demande totale annuelle étant supérieure à la production annuelle, d'où l'épuisement des stocks disponible depuis 40 ans.
Cette demande industrielle est liée, dans une certaine mesure, au concept de croissance économique.
Car si la croissance augmente : l'industrie produit davantage ce qui entraîne une demande industrielle en argent métal plus importante.
A l'inverse, s'il y a décroissance ou absence de croissance : l'industrie produit moins ce qui entraîne une demande industrielle en argent métal moindre.

Si cette croissance est affectée par un évènement financier d'ordre mondial, comme annoncé sur ce site entre-autre, pouvant être généré autant par une nouvelle crise financière, un reset financier ou encore un effondrement du système financier (c'est crescendo dans les effets), j'ai des doutes sur l'impact à la hausse d'une demande industrielle à la suite d'un tel évènement.

Que le prix de l'argent métal augmente parce qu'il y a la mise en place d'un étalon or (ou argent) : OK
Que le prix de l'argent métal augmente parce que les MP sont les seuls actifs à avoir conserver leur valeur par rapport à la dépréciation des monnaies : OK
Que le prix de l'argent métal augmente parce que les Taux des Banque centrale remontent : OK
Que le prix de l'argent métal augmente parce qu'il y a une réelle pénurie : OK
Que le prix de l'argent métal augmente parce que la manipulation cesse : OK

Mais qu'il augmente grâce à la demande industrielle à la suite d'un évènement financier d'ordre mondial : j'ai de sérieux doutes...
Pourtant cet argument a déjà été avancé !

A moins que j'ai loupé quelque chose ou compris de travers...
Des avis ?
Par avance merci !
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Il peut y avoir un exemple. Si l'évènement financier provoque une ou plusieurs guerres, voir la dernière, l'industrie militaire est une très grande consommatrice d'argent, notamment pour les missiles, etc qui ont une électronique particulière.

A part cela, je partage votre interrogation.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
La vision cigale ou bisounours, c'est: la croissance reviendra et les volumes industriels tireront la demande.
La vision fourmi, c'est: quelque que soit la crise (financière, politique,...) les cours seront soutenus par les évènements.

Pour envisager une baisse il faut prendre la vision bisounours et lui ajouter que le progrès industriel infini économisera les matières et fera toujours plus avec moins de grammes.
Dernier commentaire publié pour cet article
La vision cigale ou bisounours, c'est: la croissance reviendra et les volumes industriels tireront la demande. La vision fourmi, c'est: quelque que soit la crise (financière, politique,...) les cours seront soutenus par les évènements. Pour envisager un  Lire la suite
Pâris - 04/06/2015 à 08:12 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX