Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Articles associés à Bastiat
 
Damien Theillier
  La Grève, un roman philosophique (2). L’aristocratie du piston 
« Nous sommes à l’aube d’une ère nouvelle, déclara JamesTaggart, le nez dans sa coupe de champagne. Nous sommes en train de mettre fin à la dictature du pouvoir économique. Nous allons libérer les hommes de la tyrannie du dollar. Nous ne laisserons plus les puissances de l’argent étouffer nos ambitions spirituelles.
jeudi 7 mai 2020
Yves Guyot
  M. Gustave de Molinari
Au mois de juillet, la Société d'Économie politique perdait son président, M. Émile Levasseur. Le 28 janvier, elle perdait son président d'honneur...
jeudi 7 mai 2020
Yves Guyot
La morale de la concurrence : l'Altruisme professionnel
Yves Guyot (1843-1928), économiste et homme politique, fait partie des grandes figures du libéralisme français du XIXe siècle. Si ses textes économiques sont bien moins prestigieux que les œuvres de Say, de Bastiat ou encore deMolinari, sa participation active dans la vie politique de la France sous la IIIe République (il fut plusieurs fois ministre) et ses commentaires pertinents sur l’expansion du socialisme et sa triste comédie à travers le syndicalisme et la SFIO (La Comédie socialiste, 1897 ; Sophismes socialistes, 1908) en font un écrivain incontournable du libéralisme à la française.
mercredi 29 avril 2020
Damien Theillier
  Tocqueville, prophète du despotisme démocratique 
L'analyse de la démocratie par Tocqueville ne fait que prolonger en un sens la distinction de Constant entre la liberté des anciens et celle des modernes (voir notre article sur Benjamin Constant). Dans un article de 1836 (« État social et politique de la France avant et depuis 1789 »), Tocqueville établit une comparaison méthodique entre la liberté aristocratique et la liberté démocratique.
jeudi 23 avril 2020
Eugen Von Böhm-Bawerk
Valeur des biens et coûts de production
Le passage suivant cherche à expliquer les cas dans lesquels les prix peuvent être déduits des coûts de production. C'est sur cet extrait que s'appuie George Reisman...
mardi 14 avril 2020
Henry Hazlitt.
L'attaque contre l'épargne
Dans tous les pays, la sagesse des nations nous a enseigné les vertus de l'épargne et mis en garde contre les funestes conséquences de la prodigalité et du gaspillage.Cette sagesse des vieux proverbes reflète le fond de la morale commune ainsi que les conclusions prudentes issues de l'expérience humaine.
mardi 25 février 2020
Tom DiLorenzo. - Thomas DiLorenzo.
Bastiat : entre les révolutions française et marginaliste
Cette présentation de Bastiat a le mérite d'expliciter les liens qui attachent l'école autrichienne d'économie (dont Ron Paul est un disciple) à la pensée du grand économiste français.
samedi 22 février 2020
Ludwig von Mises.
Réflexions pour aujourd'hui et pour demain: politiques et idées
Au siècle des Lumières, dans les années où les Nord-Américains fondèrent leur indépendance, et quelques années plus tard quand les colonies espagnoles et portugaises se transformèrent en nations indépendantes, la mentalité dominante dans la civilisation occidentale était empreinte d'optimisme. En ces temps-là, les philosophes et hommes d'État étaient tous pleinement convaincus qu'ils vivaient les débuts d'une ère de prospérité, de progrès et de liberté. Les gens espéraient fermement que les nouvelles institutions politiques – les gouvernements représentatifs établis constitutionnellement en Europe et en Amérique – feraient merveille, et que la liberté économique améliorerait indéfiniment les
lundi 17 février 2020
Friedrich A. Hayek.
La Source de l'orgueil scientiste : L'École polytechnique
Jamais l'homme ne s'enfonce plus profondément dans l'erreur que lorsqu'il poursuit un chemin qui l'a auparavant conduit au succès...
mardi 4 février 2020
Damien Theillier
Nozick vs Rawls : Sur quels principes fonder la justice II 
On justifie souvent l’extension de l’État à toutes les sphères de la société par le fait qu’il serait le meilleur instrument pour atteindre une justice distributive. C’est notamment l’argument de JohnRawls, professeur de philosophie à Harvard et auteur d’un livre qui a fait l’objet d'un large débat parmi les philosophes, économistes et sociologues : Théorie de la justice.
jeudi 9 janvier 2020
Murray N. Rothbard.
Six mythes au sujet du libertarianisme (seconde partie)
Mythe 4. Le libertarianisme est athée et matérialiste. Il néglige la spiritualité humaine. Il n’existe aucune connexion nécessaire entre la position que l’on adopte à l’égard du libertarianisme et ses propres opinions religieuses. Certes, la plupart des libertariens contemporains sont athées, mais cela doit être mis en perspective avec le fait que la plupart des intellectuels, quelles que soient leurs tendances politiques, sont également athées. Beaucoup de libertariens sont croyants : juifs ou chrétiens par exemple. L’on compte de nombreux croyants parmi les penseurs libéraux, ancêtres du
mercredi 25 décembre 2019
Damien Theillier
  Nozick vs Rawls : la justice comme droit de propriété ou comme équité  
Déjà formulée au XIXe siècle par les libéraux français (Destutt de Tracy, Frédéric Bastiat mais aussi Charles Comte et Charles Dunoyer), la revendication de l’État minimal a resurgi avec vigueur aux États-Unis au cours du XXe siècle, notamment dans la controverse entre JohnRawls et RobertNozick.
mardi 24 décembre 2019
Damien Theillier
  A-t-on besoin d’un gouvernement mondial de l’économie et de la finance  
Le Conseil Pontifical Justice et Paix a publié le lundi 24 octobre un document en forme de manifeste pour les indignés intitulé « Pour une réforme du système financier international dans la perspective d'une autorité publique à compétence universelle ». Soulignons que ce texte n’est pas un document officiel du Magistère.
mercredi 18 décembre 2019
Georges Lane
Des synonymes évolutifs de ce qu'on dénomme "monnaie" aujourd'hui.
Hier, en relation avec ce qu'on dénommait alors "monnaie", les économistes s'intéressaient aux marchandises qui avaient été échangées par les gens et qui avaient donné lieu à ... la monnaie. La marchandise était une autre façon de parler du marché.Par la suite, et ce qu'on dénommait "monnaie" perdant toute réalité à cause des réglementations imposées dans l'aveugle, les économistes ont divergé.  Beaucoup ont perverti de diverses façons ce qu'il convenait d'en penser.1.
vendredi 13 décembre 2019
George F. Smith. - Barbarous Relic
Une étude de l’essai de Gary North, ‘What is Money ’
Cette collection d'essais fut publiée pour la première fois sur le site LewRockwell.com le 29 septembre 2009 – l’anniversaire de Ludwig von Mises. Dr. North est l’un des principaux historiens économiques et économistes Autrichiens d’aujourd’hui, et ses écrits lui ont apporté de nombreux disciples. Ces essais ne peuvent en aucun cas être surévalués. Ils en expliquent tant au sujet de ce que beaucoup ne comprennent pas au sujet de la monnaie et du système bancaire.
vendredi 13 décembre 2019
Georges Lane
Méthode économique : informations et cryptomonnaies.
A Paris, le 9 novembre 20191. IntroductionA une époque où la notion d’« information », inconnue il y a deux siècles, envahit le discours, on peut s’interroger sur ce qu’en devrait dire l’économie politique. Dans la décennie 1930, des économistes autrichiens (Hayek, etc.) s’y sont référés. Dans la décennie 1960, des économistes « mainstream » (Arrow, etc.) l’ont assujettie aux canons de l’époque, supposés définitifs (utilité marginale, quantité de marchandises) et rien ne semble changer. Ent
dimanche 10 novembre 2019
Damien Theillier
Schopenhauer forever (II) : La doctrine juridique et politique de Schopenhauer 
Le principe de non-agression, seul principe de législation La doctrine du droit chez Kant contient une grave erreur, nous dit Schopenhauer. Sa construction de l'État se déduit de l'impératif catégorique et devient un devoir de moralité. Elle a donné naissance à d'étranges doctrines, comme l’idée que l'État est un moyen de nous élever à la moralité, qu'il naît d'une aspiration à la vertu.
mercredi 16 octobre 2019
Henry Hazlitt.
  La vitre brisée 
Commençons par un exemple aussi simple que possible et prenons, à l'instar de Bastiat, celui d'une vitre brisée. Un jeune vaurien lance une brique contre la devanture d'un boulanger.Celui-ci furieux sort de sa boutique.Mais le gamin s'est enfui.La foule s'amasse et d'abord considère avec une béate satisfaction le grand trou fait dans la fenêtre et les morceaux de vitre qui parsèment pains et gâteaux.
dimanche 22 septembre 2019
Ludwig von Mises.
Les conditions du libéralisme (3)
.
samedi 31 août 2019
Damien Theillier
Introduction aux Harmonies Economiques de Bastiat (2ème partie) 
L’harmonie sociale n’est pas donnée mais acquise : la perfectibilité humaine Les Harmonies économiques ont connu deux éditions. L'édition originale (Guillaumin et Cie, Paris, 1850) contient dix chapitres. Dans le tome VI des œuvres complètes, ces dix premiers chapitres ont été complétés grâce aux notes et aux ébauches laissées par Bastiat.
mardi 13 août 2019
12345678910