Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Articles associés à déflation
 
Jeff Clark. - Casey Research
Comment se comportent les actions aurifères dans une dépression  
L’exemple le plus notable de ce qui est arrivé aux actions aurifères dans un environnement déflationniste prolongé, c’est celui de la Grande Dépression. Quand la bourse s’est effondrée en 1929, les actions des mines d’or ont fait partie du naufrage global. Le marché s’est ensuite repris et a épongé près de 50% de pertes en avril 1930, avec des actions dans les mines d’or dont le cours suivait. Voilà ce qui s’est passé tout de suite après et cela nous donne nos premiers indices sur les effets d’une déflation.
mardi 19 novembre 2019
Jean-François Faure - AuCoffre
Pourquoi investir dans l'or physique en 2017
On achète de l'or pour se protéger de l'inflation, de la déflation, et d'une crise systémique sur les marchés financiers. Conseils et précautions, par Jean-François Faure, président d’Aucoffre.com. On achète de l'or pour se protéger de l'inflation, de la déflation et d'une crise systémique sur les marchés financiers.
mardi 17 septembre 2019
Michael Pento. - Delta Global Advisors
  Les banques centrales ont imprimé pour 22 milliards de dollars de nouveau crédit depuis 2008
Nous avons récemment expliqué comment les banques centrales du monde entier avaient créé une machine à utiliser le temps économique en imposant des rendements obligataires de 17 000 milliards de dollars en dessous de zéro pour cent, ce qui représente désormais 30% de l'offre totale du monde développé. Il est maintenant temps d'expliquer comment la machine à voyager dans le temps qu'ils ont construite est en panne.
jeudi 5 septembre 2019
Fritz Machlup. - Fritz Machlup
Équilibre et déséquilibre
Les économistes ont utilisé la notion d'équilibre dans de nombreux contextes et pour poursuivre de nombreux buts ; en passant d'un sujet à un autre, certains n'ont pas réussi à observer la transformation de l'usage qui en était fait et des significations associées au terme. Plusieurs de ceux qui ont senti les incongruités, les erreurs ou l'usage complètement impropre se sont opposés à toute "économie de l'équilibre," accablant d'injures tout type d'analyse employant cette notion.
mardi 2 juillet 2019
Henry Hazlitt.
Sauvons l'industrie X !
Les couloirs du Congrès sont pleins de représentants de l'industrie X.L'industrie X est malade ! L'industrie X est mourante ! Il faut sauver l'industrie X ! On ne peut la sauver que par un tarif protecteur, une élévation des prix ou une subvention.Si on la laisse mourir ses ouvriers seront jetés à la rue ; leurs propriétaires, leurs bouchers, leurs boulangers, leurs tailleurs et leurs cinémas perdront des clients et la dépression s'étendra à un cercle toujours plus étendu.
lundi 24 juin 2019
Eric de Carbonnel. - Market Skeptics
Les Guerres de l’Or 
Au début des années 1960, le ratio de 35 dollars pour une once d’or est devenu de plus en plus difficile à maintenir. La demande en or grimpait et les réserves d’or des Etats-Unis se tarissaient en conséquence du déficit commercial des Etats-Unis avec le reste du monde. Peu de temps après l’investiture du président Kennedy en janvier 1961, et pour faire face à ce problème, le nouveau sous-secrétaire du Trésor Robert Roosa a suggéré que les Etats-Unis et l’Europe rassemblent leurs réserves d’or pour empêcher le prix de l’or sur le marché privé d’excéder les 35 dollars par once. Suite à sa suggestion, les banques centrales des Etats-Unis, de la France, de l’Allemagne de l’Est, de l’Angleterre, de la Suisse, de l’Italie, de la Belgique, des Pays-Bas et du Luxembourg ont mis en place la London Gold Pool au début de l’année 1961.
mercredi 10 avril 2019
Jude Wanniski
Économistes de l'offre et économistes de la demande
Quand un économiste parle de son "modèle", il le fait comme un artiste parle du sien. L'artiste qui veut saisir sur une toile l'essence de "la femme" ou de "la jeunesse" fera appel à sa vaste connaissance générale...
dimanche 10 mars 2019
Henry Hazlitt.
Le mirage de l'inflation 
Il m'a paru nécessaire d'avertir le lecteur, de temps en temps, que tel résultat serait la conséquence de telle politique « à supposer qu'il ne se produise pas d'inflation ». Dans les chapitres consacrés aux travaux publics et au crédit, j'ai annoncé qu'il me fallait surseoir à l'étude des complications que l'inflation peut introduire dans tous ces problèmes. Mais les faits et la politique monétaires sont liés si intimement, et parfois d'une façon tellement inextricable, au processus économique que cette dissociation des phénomènes, même due aux nécessités de l'exposition, était difficile. C'est pourquoi, dans les chapitres traitant des conséquences des diverses interventions gouvernementales ou syndicales sur l'emploi, le profit ou la production, il fallut cependant faire une étude immédiate des incidences que peuvent avoir sur ces facteurs les différentes politiques monétaires. Il m'a paru nécessaire d'avertir le lecteur, de temps en temps, que tel résultat serait la conséquence de telle politique « à supposer qu'il ne se produise pas d'inflation ».Dans les chapitres consacrés aux travaux publics et au crédit, j'ai annoncé qu'il me fallait surseoir à l'étude des complications que l'inflation peut introduire dans tous ces problèmes.
vendredi 22 février 2019
PIECES OR - Pieces Or
L’apostasie néo-zélandaise sonne le glas de l’ère des banquiers centraux modernes
Le culte de l’objectif d’inflation est né à la fin des années 80 en Nouvelle-Zélande. On pourrait dater sa mort 30 ans plus tard suite à un pivot idéologique remarquable qui a eu lieu dans ce même pays, entraînant la fin de l’ascendant des banques centrales à travers le monde. Espérons que ce grand égarement monétaire se soit grillé tout seul. Dans des circonstances malheureuses, une telle doctrine est la formule idéale pour obtenir des bulles financières et des cycles économiques perturbés. Or,
mercredi 8 novembre 2017
Charles Sannat - Insolentiae
Le paradoxe or/obligations : l’or est une protection contre l’inflation, les obligations contre la déflation
Aux États-Unis, Dennis Gartman est surnommé le « roi des commodities », ce qui bien évidemment inclut les métaux précieux et l’or en premier. Cet analyste précisait récemment sa pensée lors d’une émission sur CNBC qui reste LA chaîne de référence des affaires et de l’économie en Amérique. Pour lui, la corrélation entre l’or et les obligations est une aberration économique puisque si l’or est une protection et donc un « pari » sur l’inflation, les obligations, quant à elles, sont un pari sur la d
samedi 21 octobre 2017
ACHAT OR ET ARGENT
L'investissement dans l'or physique en 2017
Nous l'avons déjà évoqué dans de précédents articles, la faillite de plusieurs banques est annoncée, cela a même déjà commencé en Italie où plusieurs banques régionales ont été sauvées in extremis grâce à des rachats de dernière minute ou d'injections de fonds de la part de grandes institutions financières. Le scenario catastrophe serait que les gouvernements autorisent les banques à puiser dans les épargnes des particuliers afin de se renflouer en cas de crise majeure. Le plus inquiétant c'est
mercredi 18 octobre 2017
Liliane Held-Khawam - 24hgold
  Liquidités et dirigisme des banquiers centraux
En 2013, puis en 2014 lorsque les questions du Taper et de la normalisation de la politique monétaire ont été évoquées, les grands noms de la Banque mondiale , les patrons de JP Morgan, Citi , Goldman se sont émus. Ils ont évoqué avec un bel ensemble le problème de la liquidité des marchés, en particulier obligataires. Ils l’ont évoquée pour se plaindre bien entendu de son insuffisance; les marchés sont trop étroits et trop peu profonds disaient ils. Ils accusaient les régulations. A cette époq
jeudi 28 septembre 2017
Charles Sannat - Insolentiae
  Le danger de la déflation écarté, d’autres soucis attendent la BCE
La BCE a crié victoire sur la déflation en entamant un virage à 180 degrés dans sa politique, préparant le terrain pour la fin des taux négatifs et de ses achats d’urgence d’obligations après des années de malaise économique. Trois vents favorables – à savoir le QE, un euro bon marché et la fin de l’austérité – se sont combinés pour donner un effet puissant parvenant enfin à faire décoller l’économie du piège de la croissance anémique, d’une décennie perdue comme l’appellent certains économistes
samedi 8 avril 2017
Charles Sannat - Insolentiae
L’Italie en déflation en 2016, pour la première fois depuis 1959
Comme vous le savez, il faut célébrer la reprise de la croissance et son accélération. Certes les choses ne vont pas forcément tellement plus mal que hier, mais disons-le franchement : la situation n’est pas mirobolante, loin de là ! En Italie d’ailleurs, les prix à la consommation sont en recul de 0,1 % en 2016. Une déflation jamais vue depuis 1959 et qui montre, selon les associations de consommateurs, que l’économie du pays ne va pas bien. En 2015, l’inflation avait déjà ralenti pour la trois
vendredi 6 janvier 2017
Alasdair Macleod. - Finance and Eco.
  La question controversée du dollar 
Il ne fait aucun doute que la rapide expansion de la dette libellée en dollars et de la masse monétaire survenue depuis la crise financière nous mèneront droit vers une crise des devises. Nous ne savons simplement pas quand. Et le dollar n’est pas le seul dans son cas. Toutes les devises papier majeures ont vu leur masse monétaire gonfler ces dernières années. Puisque le dollar est la devise de réserve du monde, les autres devises suivent son exemple. Jusqu’à ce que se développe un évènement cataclysmique, les devises se comporteront de manière inattendue, parfois même irrationnelle. Les bases fondamentales ne s’annoncent pas bonnes au Japon, et pourtant, le yen demeure la plus forte des quatre devises majeures. La zone euro risque de traverser un effondrement systémique, bouleversée par les vents politiques et financiers. Et pourtant, le taux de change de l’euro semble ne pas réagir à ces incertitudes. L’économie britannique est plus puissante, bien que la livre sterling soit la plus faible des quatre devises majeures.
jeudi 3 novembre 2016
Dan Popescu. - GoldBroker
L’or et la déflation
Depuis le début de la correction de l’or en 2013, l’argument le plus baissier que j’entends est qu’il n’y a pas de risque d’hyperinflation ou, même, d'inflation élevée, mais plutôt un risque de déflation (ou un taux d’inflation négatif, à ne pas confondre avec un taux de hausse de l'inflation plus faible, ou la désinflation). Qu’en penser ? Premièrement, définissons ce que nous voulons dire par inflation. En général, on définit l’inflation comme étant une hausse des prix de la plupart des biens
mardi 25 octobre 2016
Egon Von Greyerz. - Matterhorn AM
L’or est proche de son sommet de 2011 
Plusieurs personnes sont inquiètes de la performance de l’or et du fait que son prix, après quatre ans de correction, soit éloigné de son pic de 2011. L’erreur que font la plupart des gens est de mesurer l’or en dollars US. Nous assistons actuellement à un renforcement temporaire du dollar. Mais le dollar US est une devise faible, dans une économie mal gérée. Il n’y a qu’à regarder le dollar en franc suisse : depuis 1970, le dollar a perdu 77% par rapport à la devise helvétique… difficile d'appe
samedi 22 octobre 2016
Jean-François Faure - Au Coffre
Que faire quand le cours de l’or baisse
Le cours de l’or a sévèrement corrigé le 04 octobre dernier, officiellement “plombé par le dollar”. Peu importe la course de l’or, le contexte (délétère) est toujours haussier pour l’or et ses fondamentaux ne changent pas. Le courant est attractif pour les achats d’or physique, il ne faut donc pas louper le coche et saisir cette opportunité qui ne va pas durer ! Un contexte haussier pour l’or Les années et les cours de l’or se suivent et se ressemblent ! En juillet 2015, j’écrivais “De la baisse
vendredi 7 octobre 2016
Dan Popescu. - GoldBroker
L'économie mondiale est au bord d’un trou noir déflationniste
La situation de l'économie mondiale n'a jamais été aussi dangereuse. Presque tous les pays et régions importants ont des problèmes qui pourraient, chacun, déclencher un effondrement du système financier. À cause de l’interconnexion du système, lorsque le premier domino tombera, il n’y aura aucun moyen de stopper la chute des autres dominos. Le monde se dirige vers un trou noir déflationniste qui s’apprête à engloutir l’ensemble de la dette mondiale de 250 000 milliards $, ainsi que le passif no
lundi 3 octobre 2016
Fil d'or - 24hGold
L'or poursuit sa hausse après la décision de la Fed
Les contrats à terme sur l’or sont de nouveau en hausse aujourd’hui pour une quatrième journée consécutive, après la décision de la Réserve fédérale de repousser une nouvelle fois la hausse de ses taux d’intérêt, et donc la normalisation de ses politiques monétaires.
jeudi 22 septembre 2016
12345678910