Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Articles associés à inflation monétaire
 
henry hazlitt.
  Les bienfaits de la destruction
Nous en avons terminé avec la vitre brisée.Raisonnement erroné de type élémentaire.N'importe qui, pourrait-on penser, serait capable de l'éviter après quelques instants de réflexion.Il n'en est rien : sous mille déguisements, le faux raisonnement de la vitre brisée est le plus persistant de tous dans l'histoire des idées économiques.
mercredi 31 juillet 2019
Rudo de Ruijter - 24hgold
  Secrets d’argent, intérêts et inflation 
L’argent joue un grand rôle dans notre vie. Dans la société aussi, presque tout est déterminé par l’argent. Il est étrange que si peu de gens connaissent les jongleries grâce auxquelles l’argent prend naissance et disparaît. La plupart des gens voient que leur argent dévalue tous le temps, mais ils ne savent pas que c’est provoqué, avant tout, par le système d’argent lui-même. Pareillement, l’éternelle chasse à la croissance économique et la pression toujours croissante sur la productivité dans les pays industrialisés, sont causées par les principes de ce système.
mardi 4 juin 2019
Martin Masse. - Le Quebecois libre
  Le capitalisme est il une fatalité

lundi 27 mai 2019
Steve Saville. - Speculative Investor
  Pourquoi des théories économiques erronées demeurent populaires
Ludwig von Mises et Friedrich Hayek, les économistes autrichiens les plus renommés de leur époque, ont su anticiper le krach boursier de 1929 et prédire les lourdes conséquences des tentatives des gouvernements de stimuler artificiellement la croissance économique après l’effondrement. John Maynard Keynes, en revanche, a été complètement pris de court par l’effondrement du marché boursier et le désastre économique du début des années 1930. Et pourtant, ce sont les théories de Keynes qui sont devenues populaires dans les années 1930, alors que le travail de Mises et Hayek a été largement ignoré. Pourquoi ?
mercredi 15 mai 2019
Jude Wanniski
Économistes de l'offre et économistes de la demande
Quand un économiste parle de son "modèle", il le fait comme un artiste parle du sien. L'artiste qui veut saisir sur une toile l'essence de "la femme" ou de "la jeunesse" fera appel à sa vaste connaissance générale...
dimanche 10 mars 2019
Mike Hewitt. - Dollar Daze
Offre monétaire et pouvoir d’achat
Je vous propose ici une analyse de la valeur de la monnaie. Je tenterais de rattacher le pouvoir d’achat de la monnaie à celui de l’or pour démontrer comment l’impression monétaire en dilue la valeur. En tant que valeur de réserve, la valeur de la monnaie est représentée par son pouvoir d’achat. Je comparerais donc ici la capacité de la monnaie papier et de l’or à fonctionner en tant que valeur de réserve de long terme. J’en conclurais que l’or est une excellente valeur de réserve, ce qui n’est pas le cas de la monnaie papier. Nous verrons que la création excessive de monnaie papier est la cause ultime de l’incapacité de la monnaie à fonctionner de manière appropriée en tant que valeur de réserve.
jeudi 28 février 2019
Henry Hazlitt.
Les résultats du contrôle des loyers
Le contrôle gouvernemental des loyers des maisons et appartements représente une forme particulière de contrôle des prix. La plupart de ses conséquences ne sont guère différentes de celles résultant du contrôle des prix en général, mais quelques-unes réclament une attention particulière.
mardi 15 janvier 2019
Michael J. Kosares. - USA Gold
  Relativisons le prix de l’or 
L’histoire de l’analyse contemporaine des marchés prend racine en 1971, alors que le dollar fut détaché de l’or et que naquit notre ère de taux de changes flottants. En 1971, nous avons pu assister à un marché haussier de l’or qui a duré jusqu’en 1982-85. Ce sont les actions qui ont à leur tour traversé un marché haussier à partir de 1982-85 avant d’atteindre un record historique en 2000. Le marché haussier de l’or que nous traversons actuellement est apparu en 2000, et s’il s’avérait être similaire à celui des années 1970, il devrait prendre fin entre 2015 et 2017.
samedi 12 janvier 2019
henry hazlitt.
  L'action syndicale fait elle monter les salaires
On a beaucoup exagéré le pouvoir des Syndicats de faire monter les salaires pour une longue durée et pour l'ensemble de la classe ouvrière. Cela tient surtout à ce qu'on ne veut pas reconnaître que le niveau des salaires est déterminé avant tout par le rendement du travail. C'est pour cette raison en particulier que les salaires aux États-Unis étaient beaucoup plus élevés qu'en Angleterre ou en Allemagne au cours de la période où cependant le mouvement ouvrier s'était beaucoup plus développé dans ces deux pays qu'en Amérique. On a beaucoup exagéré le pouvoir des Syndicats de faire monter les salaires pour une longue durée et pour l'ensemble de la classe ouvrière.Cela tient surtout à ce qu'on ne veut pas reconnaître que le niveau des salaires est déterminé avant tout par le rendement du travail.C'est pour cette raison en particulier que les salaires aux États-Unis étaient beaucoup plus élevés qu'en Angleterre ou en Allemagne au cours de la période où cependant le mouvement ouvrier s'était beaucoup plus développé dans ces deux pays qu'en Amérique.
vendredi 11 janvier 2019
Frank Shostak. - Frank Shostak
  Comment la monnaie disparaît au sein du système bancaire à réserve fractionnaire 
Beaucoup d’experts sont d’avis que la création monétaire à laquelle se sont adonnés les Etats-Unis suite à la crise financière de 2008 a permis aux Etats-Unis et au monde d’échapper à une nouvelle Grande dépression. L’ancien gouverneur de la Réserve fédérale, Ben Bernanke, est perçu comme étant l’homme qui a su sauver le monde. Bernanke attribue à son tour ses actions aux écrits du professeur Milton Friedman, qui a accusé la Réserve fédérale d’avoir causé la Grande dépression dans les années 1930 en permettant à la masse monétaire de plonger de plus de 30%.
dimanche 16 décembre 2018
Alasdair Macleod. - Finance and Eco.
  La question controversée du dollar 
Il ne fait aucun doute que la rapide expansion de la dette libellée en dollars et de la masse monétaire survenue depuis la crise financière nous mèneront droit vers une crise des devises. Nous ne savons simplement pas quand. Et le dollar n’est pas le seul dans son cas. Toutes les devises papier majeures ont vu leur masse monétaire gonfler ces dernières années. Puisque le dollar est la devise de réserve du monde, les autres devises suivent son exemple. Jusqu’à ce que se développe un évènement cataclysmique, les devises se comporteront de manière inattendue, parfois même irrationnelle. Les bases fondamentales ne s’annoncent pas bonnes au Japon, et pourtant, le yen demeure la plus forte des quatre devises majeures. La zone euro risque de traverser un effondrement systémique, bouleversée par les vents politiques et financiers. Et pourtant, le taux de change de l’euro semble ne pas réagir à ces incertitudes. L’économie britannique est plus puissante, bien que la livre sterling soit la plus faible des quatre devises majeures.
jeudi 3 novembre 2016
Steve Saville. - Speculative Investor
La croissance et la récession du Brésil
Le Brésil, le « B » de l’acronyme « BRIC », était largement considéré entre 2003 et 2011 comme un modèle d’excellence d’économie émergente. Il est aujourd’hui perçu comme une cause perdue. Que s’est-il passé ?
lundi 14 mars 2016
Steve Saville. - Speculative Investor
Tombés comme des dominos 
Le déclin des prix de l’immobilier qui a commencé en 2006 n’était pas à l’origine de la récession survenue entre 2007 et 2009. Sa cause a été l’expansion des mal-investissements née de l’inflation monétaire et de la manipulation des taux d’intérêt par la Fed. En revanche, le retournement des prix de l’immobilier a entraîné la chute d’une série de dominos économiques, parce que le marché de l’immobilier se trouvait être celui sur lequel des quantités très vastes de mal-investissements et de dettes avaient été accumulées. La raison pour laquelle je mentionne cela est que la tendance baissière survenue sur le marché pétrolier en 2014 a pu jouer un rôle similaire à celui joué par la tendance baissière du marché de l’immobilier. Aujourd’hui, de vastes quantités de mal-investissements et de dettes sont liées directement ou indirectement à la croissance de l’industrie pétrolière.
vendredi 18 décembre 2015
Alasdair Macleod. - Finance and Eco.
L’or et la déflation du crédit
Sur les marchés financiers, l’idée que la déflation du crédit présente un désavantage pour le prix de l’or est très répandue, parce que l’or est devenu un actif vendu hâtivement contre de l’argent liquide par ceux qui doivent rembourser leurs dettes.
jeudi 23 juillet 2015
Jesse. - Le Cafe Américain
  Toutes les manipulations finissent par prendre fin 
« L’outil premier de manipulation de la réalité est la manipulation des mots. S’il vous est possible de contrôler le sens des mots, alors il vous est possible de contrôler ceux qui les utilisent. » Philip K. Dick
samedi 11 avril 2015
Hugo Salinas Price. - Plata.com
  Lettre d’Hugo Salinas Price à Alexis Tsipras 
Bonjour ! Je m’appelle Hugo Salinas Price ; je suis un citoyen mexicain et entrepreneur à la retraite qui vit actuellement à Mexico. En 1996, alors que je prenais ma retraite, j’ai fondé la Mexican Civic Association Pro Silver, dont je suis aujourd’hui le président.
mardi 31 mars 2015
Aubie Baltin.
Achetez de l’or et portez des diamants – partie II.
Mieux vaut prévenir que guérir. Malgré mon opinion personnelle de Greenspan en tant qu’économiste, il a été un sacré gouverneur pour la Fed, et a su prolonger et prévenir ce que j’ai pensé inévitable pendant plus de cinq ans. En janvier 2006, Greenspan a été remplacé par Bernanke, et la question a été de savoir si ce dernier avait la même perspicacité et si le monde pouvait croire en sa capacité de prendre la main. Même si Bernanke, remplaçant de Greenspan, était aussi flamboyant que l’était Greenspan, combien de temps une banque centrale pouvait-elle continuer de manipuler et de tromper le monde entier – et pas seulement les Américains ? Aujourd’hui, nous avons Janet Yellen. Sera-t-elle capable de prolonger la partie ?
mardi 17 mars 2015
Steve Saville. - Speculative Investor
La dévaluation des devises : la politique la plus destructrice de toutes
On dit que Lénine a déclaré que le meilleur moyen de détruire le capitalisme était de corrompre la monnaie. Par des procédés constants d’inflation, les gouvernements peuvent confisquer d’une façon secrète et inaperçue une part notable de la richesse de leurs nationaux. Par cette méthode, ils ne font pas que confisquer : ils confisquent arbitrairement et tandis que le système appauvrit beaucoup de gens, en fait il en enrichit quelques-uns. Le spectacle de ces enrichissements ne porte pas seulement atteinte à la sécurité publique, mais aussi à la confiance que l’on avait dans la justice de la répartition actuelle des richesses*. Ceux à qui le système profite, au-delà de leurs mérites ou même de leur attente et de leurs désirs deviennent des ‘profiteurs’, qui sont l’objet de la haine de la bourgeoisie que l’inflation a appauvrie autant que le prolétariat. La méthode se poursuivant, la valeur réelle de la monnaie variant de mois en mois, les rapports constants de débiteurs à créanciers, qui constituent le premier fondement du capitalisme, sont troublés au point de perdre toute signification. Et les procédés d’enrichissement deviennent un jeu de hasard, une loterie.
lundi 8 septembre 2014
Charles Sannat - Au Coffre
  Pour la BCE, il n’y a pas de déflation en Europe… C’est faux et c’est encore plus grave ! Explicatio 
Mes chères contrariennes, mes chers contrariens ! Cela faisait quelques jours que je voulais revenir sur cette notion de déflation. En effet, lors de sa dernière conférence de presse concernant la conjoncture et la politique de la BCE de la semaine dernière, son gouverneur, Mario Draghi à une question d’un des journalistes présents qui demandait « l’Europe est-elle en déflation » avait répondu « non, l’Europe n’est pas en déflation, la hausse des prix se poursuit » ! Cette réponse, qui a semblé
vendredi 14 février 2014
Hugo Salinas Price. - Plata.com
  La Nouvelle Barbarie 
Que pouvons-nous aujourd’hui attendre des gouvernements du monde ? Pas un gouvernement n’augmentera les taxes de manière suffisemment importante pour rembourser sa dette. Une telle politique est contraire à la religion Keynésienne. Ajoutons à cela que le fardeau de la dette est tel que l’idée de la rembourser est simplement laissée de côté. Les gouvernements ne sont même pas capables d’augmenter les taxes pour prévenir le gonflement de la dette, alors ne pensons même pas à la rembourser. La première solution mentionnée plus haut est donc à ignorer.
samedi 19 octobre 2013
12