Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Greenspan a suggéré de manipuler le prix de l’or en 1993

IMG Auteur
Publié le 20 janvier 2010
940 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 2 votes, 5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Marchés




Je rapporte ci-dessous les remarques faites par Dimitri Speck le 7 Novembre 2009 à l’International Precious Metals and Commodities Show de Munich.



 « Depuis le 5 août 1993, les institutions financières américaines sont intervenues systématiquement sur le marché de l’or avec pour objectif d’empêcher une augmentation du cours de l’or ou au moins une limitation de sa hausse. L’intervention est supposée soutenir tout autant le marché boursier et le dollar que de faciliter les anticipations d’une inflation ou un état de crise si cela devait avoir lieu. Pour le moment ces activités n’ont pas été confirmées officiellement mais il y a de nombreuses preuves de leur occurrence. »

Il n’existe qu’un seul commentaire connu pour le moment fait par le Président de la Fed de l’époque, Alan Greenspan,  qui se prononce en faveur d’une manipulation du cours de l’or. Il est lié à une intervention de Greenspan au Sénat américain le 30 juillet 1998 et il est devenu célèbre dans les rangs des observateurs de la Fed.

« Les contreparties privées ne peuvent réduire l’offre d’or, une autre matière première dont les dérivés sont souvent négociés au comptant,  si les banques centrales sont prêtes à prêter (en leasing) leur or dans le cas où les cours devaient monter. »

Ce qui est remarquable concernant ce commentaire, c’est qu’il se réfère au leasing de l’or comme étant un instrument influençant le prix de l’or. Greenspan a fait ce commentaire dans une intervention au sujet de la régulation financière.

Il existe un second commentaire de Greenspan qui pour l’instant a été largement ignoré.   Il a été fait pendant une réunion du FOMC (comité d’intervention de la FED, Federal Open Market Committee) du 18 mai 1993, soit seulement deux mois avant que la pression systématique sur le cours de l’or ne commence. Ses remarques pendant cette réunion révèlent clairement les motifs qui ont conduit à la décision prise peu après d’intervenir sur le marché de l’or, ne serait ce que parce que cette fois-ci sa déclaration a été faite dans le cadre d’une discussion sur l’or.

En plus, ce commentaire démontre clairement que Greenspan veut éviter une augmentation du cours de l’or. Dans ce but, il considère sans erreur possible une intervention directe.

Les réunions du FOMC sont enregistrées et les transcriptions rendues publiques après 5 ans. L’affirmation de Greenspan qui a été récemment découverte est contenue dans l’une de ces transcriptions, voir à la page 40 (page 42 en version PDF).

http://www.federalreserve.gov/monetarypolicy/...518meeting.p...


Apparemment, Greenspan discutait de manière informelle avec son collègue le Gouverneur Fédéral Mullins pendant ce meeting et a reporté sa conversation à ses autres collègues. Greenspan mentionne le Département du Trésor puisqu’aux Etats-Unis c’est le Trésor et non pas la Réserve Fédérale qui peut disposer de l’or. Le cours de l’or sur le marché augmentait à cette époque. Greenspan a alors dit :

 «  Il y a un thème que j’aimerai mettre sur la table. J’ai hésité à le faire mais laissez moi vous présenter quelques uns des sujets y afférant. Si notre problème est un problème de psychologie, alors les thermomètres que l’on utilise pour la mesurer ont un effet. Je posais la question, aux côtés du Gouverneur Mullins de savoir ce qui se passerait si le Trésor vendait un peu d’or sur le marché. C’est un sujet intéressant parce que si le cours de l’or s’effondrait dans ce contexte, le thermomètre ne serait pas uniquement un instrument de mesure. Il affecterait directement  la psychologie sous-jacente. »

Greenspan considère donc ici une intervention directe sur le marché de l’or et parle clairement de ventes d’or dont le but est d’influencer le cours, et non pas de ventes pouvant avoir un autre objet, comme gérer les réserves, argument classique des banques centrales pour justifier leurs ventes d’or.

Greenspan se réfère à l’or comme étant un « thermomètre » et  veut influencer son effet de signal. Si les indications du “thermomètre” sont trop hautes et que le cours de l’or devait subitement monter dans cet environnement, cela affecterait profondément la psychologie du marché.

Cette citation de Greenspan et le contexte dans lequel le commentaire a été fait montre quel est le motif principal de l’intervention sur le marché de l’or qui a commencé deux mois plus tard. Il se référait au signal qui indiquerait que l’inflation pourrait augmenter dans l’avenir.

Combattant le repli d’un environnement économique faible, la Fed faisait face à l’époque  à la menace d’une augmentation continue du taux d’inflation. Une augmentation des taux d’intérêts aurait affaibli encore davantage l’économie. Les banquiers centraux n’étaient pas certains des causes de la hausse générale des prix, et les explications populaires telles que la spirale des prix et des salaires étaient rejetées sur la base des faits observables. Et pour cette raison, ils suspectaient les anticipations de l’inflation comme étant une force clef de la dépréciation monétaire. Une éventuelle hausse du prix de l’or menaçait d’amplifier ces anticipations.

L’intervention sur le marché de l’or avait commencé de manière à ce que  le « thermomètre » n’indiquerait que des valeurs faibles et surtout pas de fièvre.


Dimitri Speck est mathématicien, chef-ingénieur financier pour la maison d’investissement Staedel Hanseatic à Riga, Lituanie, mais aussi propriétaire du site internet target="_blank" www.seasonal –charts.com, et également consultant pour le GATA qui a souvent prouvé la manipulation du marché de l’or.



Chris Powell

Secrétaire/Trésorier

Gold Anti-Trust Action Committee

www target="_blank".GATA.org



GATA (Gold Anti Trust Action Commitee) est une organisation basée aux Etats-Unis dont l'objectif est de lutter contre la manipulation du cours de l'or.  Ses dépêches électroniques sont gratuites, et vous pouvez vous inscrire à www.GATA.org. Les contributions financières sont les bienvenues, et sont déductibles d’impôts aux Etats-Unis.




<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (2 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX