Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Le PDG d’une banque Italienne demande une confiscation globale des dépôts

IMG Auteur
Publié le 12 avril 2013
573 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 23 votes, 5/5 ) , 7 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
7
commenter
Notre Newsletter...


Les marchés, tout comme de nombreux experts, continuent de nier les ramifications de la confiscation des dépôts organisée à Chypre par le FMI, la BCE et l’Union Européenne. L’idée générale semble être que Chypre est différente, unique en son genre. C’est cette même opinion irresponsable qui était avancée lorsque la crise des subprimes montrait sa vilaine tête aux Etats-Unis, ou que la Grèce commençait à imploser en 2009.

Le PDG d’Unicredit, Frederico Ghizzoni, expliquait hier pourquoi il est ‘acceptable de confisquer les comptes épargne pour sauver les banques’. Selon lui, les épargnes qui ne sont garanties par aucune forme de protection ou d’assurance devraient pourvoir être utilisées dans le futur pour contribuer au refinancement des banques en faillite, et les dépôts non-garantis devraient être utilisés pour venir en aide aux banques si tant est que les décideurs politiques tombent d’accord.

Il a fait appel à une ‘solution commune pour l’Europe’ en expliquant que ‘l’Union Européenne devrait adopter des lois identiques dans les différents Etats-membres’. Il est même allé plus loin en demandant la coordination des confiscations de dépôts visant à sauver les banques.

La saisie les dépôts ‘est acceptable si elle devient une solution Européenne commune’, a dit Ghizzoni, 57 ans.

‘Ce que nous ne pouvons accepter est la différenciation entre pays au sein d’un même ensemble. Je suggère d’étendre cette décision non seulement à l’ensemble de l’Europe, mais également au Comité de Bâle, où tous les pays sont représentés’.

Ghizzoni est également membre de la direction de l’Institut des Finances Internationales à Washington, membre de la Conférence Monétaire Internationale de Washington et membre de l’Institut National d’Etudes Bancaires à Bruxelles. Il a participé à la réunion du Bilderberg Group en Espagne en 2010 et se rend fréquemment au sommet de Davos.

Il est important de se rendre compte que la confiscation des dépôts Chypriotes n’est pas un ‘taux de décote’ mais la confiscation des dépôts des gens – 60% des dépôts appartenant à des sociétés et à des particuliers.

Chypre n’est pas un paradis fiscal. Elle fait partie de l’Union Européenne et la majeure partie des dépôts qui y sont ouverts appartiennent à des citoyens Européens – Chypriotes, Grecs, Britanniques, Allemands, Italiens et autres.

Les dépôts Russes ne représentent que 8% du total, et seule une petite fraction de ce pourcentage représente de la ‘monnaie oligarchique’.

Cette confiscation est une attaque contre le capitalisme lui-même, quelque chose que nous ne pourrions espérer voir qu’en Corée du Nord. C’est un précédent dangereux, et ce qui devrait d’autant plus nous inquiéter est que certains appellent au même type de confiscation au Royaume-Uni, au Canada et en Nouvelle-Zélande.

Je n’ai pas de boule de cristal, mais je peux vous dire qu’en tant qu’étudiant de l’histoire économique et de l’histoire de la dette et des crises financières, cela prouve que les nations souveraines, qu’elles soient dirigées par des rois et reines ou des gouvernements élus démocratiquement, impriment de l’argent, dévaluent leur devise et exproprient des actifs.

Nous disposons aujourd’hui de puissantes institutions supranationales qui n’ont que peu d’affinités avec les entreprises et les gens ordinaires et dont les objectifs primaires sont de protéger les banques en faillite et les unions monétaires.

La confiscation des dépôts, principalement des dépôts de plus de 100.000 euros, semble plus que faisable en Europe et dans toute autre nation endettée.

Individus, familles et sociétés doivent dès maintenant diversifier leurs actifs et éviter de placer l’intégralité de leur épargne auprès d’une banque.



Données et statistiques pour les pays mentionnés : Canada | Chypre | Espagne | Etats-unis | Grèce | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Canada | Chypre | Espagne | Etats-unis | Grèce | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (23 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Le PDG d'Unicredit, Frederico Ghizzoni une des banques les plus endettée en Italie, pour sauver son postérieur prêt a volé aux épargnants qui on fait confiance à sa banque.
Une belle leçon de non confiance bancaire dans le système.
société offshore sont des informations qui n'apparaissent pas dans les registres publics..le Delaware n'exige pas que la société lui fournisse ses informations lors de sa création. Le siège social de la société immatriculée au Delaware peut se trouver sur un autre continent puisque l'entreprise n'est pas obligée d'y avoir son siège social, ni de faire ses affaires dans l'état du Delaware... la plupart des actionnaires, administrateurs et dirigeants dont la société est au Delaware n'y sont jamais allés.!!! pas d'impôts sur les bénéfices et pas d'obligation de tenir une comptabilité...
avantages légaux !!!...au Delaware:
- pas d'impôt sur les sociétés ni sur les bénéfices.
- pas de droit de succession sur les actions possédées par les non-résidents au Delaware
- pas d'imposition sur les bénéfices d'entreprises qui ne font pas d'affaires au Delaware
- système juridique en faveur des entreprises avec une rapidité d'accomplissement des formalités légales
- impôt forfaitaire de $60 à $200 en fonction de la forme juridique
- anonymat des actionnaires de l'entreprise avec la non-publication de leur nom dans le Registre public. Il n'y a d'ailleurs aucune obligation de fournir ces informations à l'état du Delaware
- possibilité de se faire immatriculer dans cet Etat et d'en tirer les avantages sans y résider
- l'entreprise immatriculée au Delaware a l'avantage d'être américaine, ce qui lui donne une image positive
- absence de taxe sur la TVA
- une entreprise peut être créée même si le cas de faillite est prononcé dans le pays d'origine
Cabinet Drai - Avocat Conseil
Conseil en création de société Offshore
www.avocat-international.com

Conclusion : les fortunes vont quitter l'Europe ; bien joué .
Evaluer :   6  1Note :   5
EmailPermalink
Voila, le vole de l'or à commencé.
Qand je disais que l'or de l'europe était le but ultime, je ne me trompais pas, certes l'or baissera si les pays s'en séparent, mais ensuite, hum ?

Quand l'euro, l'Europe, tomberont, nous les Européens, nous auront autant de pouvoir que l'Afrique, donc un contient que les Etats-Unis pourront exploiter à leur guise.
Evaluer :   4  2Note :   2
EmailPermalink
Les américains ont trouvé la botte secrète pour faire baisser le cours de l'or :

ETAPE 1 : Confisquer les dépôts pour mettre le public à genou
ETAPE 2 : Demander au pays de vendre son or pour recapitaliser ses banques

Une belle astuce digne de la guerre des tranchées pour continuer à faire baisser les cours...

GS, JP Morgan et leurs compères semblent ne plus pouvoir tenir les cours de l'intérieur...

Visiblement, le phénomène Chypriote s'approche dangereusement des côtes Françaises.

Inspirez-vous de cet article pour prendre les mesures qui s'imposent car le Bank Run invisible est déjà en cours... en France :
http://goldup.fr/2013/04/mensonges-des-banquiers.html
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
L'histoire n'est qu'un éternel recommencement.
L'abbé Terray, contrôleur des finances du Royaume de France entre 1768 et 1774, disait déjà à l'époque que « la banqueroute est nécessaire, une fois tous les siècles, afin de mettre l’Etat au pair ».

La méthode utilisée à Chypre afin de confisquer l'épargne n'est qu'un bégaiement supplémentaire de l'Histoire. Et il y en aura d'autres. Seules les formes de confiscation évoluent.

Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Une fois par siècle ?
En république, on est en crise économique ou monétaire tous les quinze ans.
En un siècle?
Depuis 1913, le dollar ou le franc ont dû perdre 98% de leur valeur. Les 2% restants pouvant tomber en une nuit!

Notons quand même qu'une banqueroute d'état au XVIIIè ne portait pas sur une grande part de la richesse nationale.
Tout simplement parceque l'état ne pesait pas 60% du pib et 25% des emplois !!
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
«L'échange automatique d'infos n'est pas près de s'imposer»

Conseillère fédérale chargée des Finances, Eveline Widmer-Schlumpf est convaincue qu'«un standard international sur l'échange automatique d'informations n'est pas près de s'imposer».
Eveline Widmer-Schlumpf explique que la Suisse entend s'engager activement pour que «les règles du jeu soient les mêmes pour tous».
La Suisse entend se tenir à la norme internationale qui est l'échange d'informations à la demande et non l'échange automatique. Au plan international, plusieurs modèles peuvent coexister, selon Eveline Widmer-Schlumpf dans une interview au Temps de samedi.

La ministre suisse des finances ajoute qu'un groupe d'experts placé sous la direction du professeur d'économie Aymo Brunetti est en train de réfléchir à l'évolution future de la stratégie de l'argent propre lancée en décembre dernier et qu'il devrait rendre son rapport cet été. «Je suis persuadée qu'il est important de réfléchir à des variantes», déclare-t-elle.

Eveline Widmer-Schlumpf précise qu'elle est convaincue qu'«un standard international sur l'échange automatique d'informations n'est pas prêt de s'imposer tant que les places financières d'Amérique et d'Asie refusent un tel modèle». «On peut par contre imaginer la coexistence de plusieurs standards», ajoute-t-elle.

Respect par tous

Dans le cadre de l'OCDE et du G20, qui se tient la semaine prochaine à Washington, la Suisse entend s'engager activement pour que «les règles du jeu soient les mêmes pour tous».

Et d'insister: «les révélations sur les places offshore ont montré que de nombreuses places financières ne respectent pas» certains standards internationaux. Ces derniers doivent non seulement être intégrés dans la législation, «mais aussi appliqués», relève la conseillère fédérale. Pas question, pour elle, que certains pays en soient dispensés.

TDG 13/04/13

Commentaires

Zora Masé
Je ne vois pas d'un bon oeil les intrusions des états dans la vie privée des gens, toujours plus. Nous allons tout droit vers des sociétés où les habitants n'auront aucun droit à la vie privée. Les états voudront tout savoir et tout se saura. Aujourd'hui c'est le secret bancaire, hier d'autres choses. Et demain ?


micka olivier
D'accord pour l'échange automatique mais alors sur le plan mondial. Je pense notamment aux USA, aux UK, les iles camayn, vierges, Singapour ainsi que certains pays que l'on ne parle jamais Les Emirats Arabes, Dubai, etc etc.. mais bon c'est vrai que s'attaquer à ces pays... faut avoir les reins solides non

Michel ANDY

@Micka: Bravo Madame; il était temps de remettre les pendules à l'heure ! Quand tout le monde jouera franc jeu , alors la Suisse qui a déjà énomément concédé fera davantage Que le delawash balaie chez lui ainsi que les états qui ont vécu à crédit...Stop aux attaques injustifiées ; nous ne sommes pas des carpettes !

5 D'accord! Sont les états intéressés par la non fuite des capitaux qui doivent faire pression sur ses banques pour connaître les mouvements des comptes de leurs clients et faire des investigations. Plus de contrôle aux frontières et chasse aux démarcheurs qui sont nombreux a partir à la chasse là où il y a de l'argent!!!

Jessica Willis
11:12 Heures
Signaler un abus
11
5 Bien dit !


La clique européenne va prendre une claque ; ENFIN !
Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Le PDG d'Unicredit, Frederico Ghizzoni une des banques les plus endettée en Italie, pour sauver son postérieur prêt a volé aux épargnants qui on fait confiance à sa banque. Une belle leçon de non confiance bancaire dans le système.  Lire la suite
Rasputin - 15/04/2013 à 02:39 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Une canicule prévisible mais insurmontable
26 juinmerisier1
Perso je fais ma "contre-propagande" auprès des jeunes autour de moi ! Il faut d'ailleurs se rendre compte qu'ils ne sont pas totalement lobotomisé...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinmerisier1
@LOUIS L. Si nous avions des gouvernants avec des baloches (des vraies !) et qui voudraient vraiment faire de l'écologie pour le bien public, ...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinLouis L.2
A propos de sécu, je trouvais un peu fort de café les honoraires de dispensation en pharmacie pour un service inchangé mais je trouve avec effareme...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinmerisier2
@ gloopy La sécu qui coule lentement mais sûrement la France, est un schéma de Ponzi de par son mode de fonctionnement, structure financière à ...
Immobilier : Les Français organisent leur propre misère
24 juinSaphir
Les français, ou les gouvernements français ?
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juingloopy2
sans doute notre merveilleuse "Sécu" ( qui fut imposée aux Français, sans jamais leur demander leur avis, dans l'immédiate après-guerre ) n'est-ell...
Des élus de plus en plus dangereux
24 juinmerisier1
@ LOUIS L. et gloopy Après vérification, 24h Gold n'a plus publié les cours des Mpx depuis le 09 avril 2019 ! ???????????????????????
Dépenses sociales : un pognon de dingue
23 juinmerisier2
Pas de souci, grâce à Agnès Buzyn (ministre de la santé !) on va avoir la couche supplémentaire avec la prise en charge de la PMA si l'on en croit ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX