Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Afghanistan : les raisons d’une défaite

IMG Auteur
 
Publié le 30 avril 2013
698 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 13 votes, 4,7/5 ) , 9 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
9
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

Pourquoi l’État français a-t-il échoué en Afghanistan ?


Je sais que le gouvernement prétend avoir gagné mais il s’agit surtout de camoufler l’embarras d’un gigantesque gâchis se soldant par une défaite qui était prévisible.


Depuis 2001, ce sont près de 70 000 militaires, soit la quasi-totalité des effectifs opérationnels de l'armée de Terre, qui ont été engagés en Afghanistan. Quatre-vingt-huit soldats français sont morts dans ce pays dans une guerre qui a coûté environ 20 milliards d’euros aux contribuables et qui n’est toujours pas terminée après 11 ans (la Seconde Guerre mondiale a durée 6 ans ; la guerre d’Algérie en a duré 8). Mi-2013, si tout se passe comme prévu, il n'y aura plus que 500 soldats français à Kaboul. 


11 ans de guerre


Les raisons de l’échec de la coalition et de l’État français en particulier sont actuellement peu débattues alors que nous aurions besoin d’analyses contrastées et bien renseignées sur ce qui s’est passé.


Le problème structurel de notre engagement militaire était que l’objectif poursuivi par la coalition ne pouvait pas être atteint sans un plus grand engagement de ressources, mais les enjeux liés au conflit ne justifiaient pas un tel niveau d’engagement.


En d'autres termes, remporter la victoire n’en valait pas la peine et le véritable échec des gouvernements successifs (Jospin, Raffarin, de Villepin, Fillon, Ayrault) a été de ne pas reconnaitre ce fait beaucoup plus tôt et d'en tirer les conclusions politiques appropriées.


Pas assez de troupes


Premièrement, pour décrocher une victoire significative en Afghanistan – que l’on peut définir comme vaincre définitivement les Talibans et créer un gouvernement efficace de style occidental à Kaboul – il aurait fallu envoyer beaucoup plus de troupes sur le terrain.


Ce déficit a été aggravé par les divisions ethniques qui animent l'Afghanistan, son terrain montagneux, son isolement géographique, l'insuffisance des infrastructures et ses frontières poreuses.


Le refuge pakistanais


Deuxièmement, la victoire était insaisissable parce que le Pakistan a continué à soutenir les Talibans et son territoire leur a fourni des sanctuaires efficaces. Un rappel en guise d’exemple : Oussama Ben Laden se trouvait au Pakistan, pas en Afghanistan. Les Talibans combattant en Afghanistan pouvaient toujours traverser la frontière et revenir se battre un autre jour.


Paris et Washington n'ont jamais été prêts à forcer le Pakistan à cesser de soutenir les Talibans et il n'est pas certain que cela aurait été possible sans entrer en guerre contre le régime pakistanais lui-même, soulevant la question de la stabilité d’un État doté d’un arsenal nucléaire.


Le gouvernement afghan


Troisièmement, la coalition n’a pas pu obtenir du gouvernement afghan d’Hamid Karzai qu’il réforme le pays à l’occidentale parce que ce dernier était le seul gouvernant presque crédible et qu’il le savait.


À moins que l’OTAN n’ait été prête à prendre en charge l'ensemble du pays et à essayer de le gouverner directement – une tâche qui aurait fait passer l’occupation de l'Irak pour un jeu d’enfant – la coalition était forcée de travailler avec Hamid Karzai, malgré ses nombreux défauts.


Les opérations militaires anti-insurrectionnelles réussies exigent des partenaires locaux efficaces et légitimes ; ces derniers n’existaient pas en Afghanistan.


Une inadéquation fondamentale


Les forces de la coalition ont fait d'énormes sacrifices personnels en s'efforçant de gagner dans des conditions difficiles. Mais si cette guerre avait été une véritable priorité stratégique, les États auraient lutté de façon très différente.


Ainsi, la véritable raison du fiasco de la guerre en Afghanistan est due au fait que l’ensemble des décideurs et analystes ont omis de reconnaitre l’inadéquation fondamentale entre a) les intérêts de l’État français et de la coalition qui étaient très limités dans la région, b) les objectifs déclarés qui étaient bien trop ambitieux (créer une démocratie à l’occidentale en Afghanistan) et c) les vastes ressources et la patience qu’il aurait fallu avoir et mobiliser pour atteindre ces objectifs.


Compte tenu de ce décalage entre les intérêts, les objectifs et les ressources, il était malavisé de continuer à essayer de gagner une guerre à un niveau d'effort qui n'était pas suffisant pour réussir.


Pourtant, personne n’a jamais soulevé cette contradiction. Ou bien leur avis n'a pas été entendu.


Il est plus que temps de réformer la politique étrangère de l’État français.


 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Afghanistan | Irak | Pakistan | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Afghanistan | Irak | Pakistan | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,7 (13 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
L’objectif des Américains ont été atteint en Afghanistan. L’Afghanistan est redevenu le premier producteur d’opium héroïne. L’État Français n’est qu’un valet des Américains de même du gouvernement de Karzai qui recevait de l’argent directement des Américains.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Les militaires Canadiens sont aller faire une route goudronné de 30 km et ils ont eu dans cette région pour faire la route 30 morts, ce qui fait un mort par km, ce qui revient à dire que c'est la plus dangereuse route de l'histoire humaine avant l'ouverture officielle à la circulation, mais peut-être les soldats canadiens ce sont bien demandés pourquoi leur construire une route goudronné puisque visiblement les Afghans ne la voulant pas.

Une demande légitime de réponse pourrais être la même pour la France et autres pays, quel gâchis de vie et d'argent pour la folie de grandeur des dirigeants politiques que nous avons élus.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Pourquoi l’État français a-t-il échoué ?

Je n'en sais vraiment rien !!!
Evaluer :   0  3Note :   -3
EmailPermalink

A cause de Sarkosy sans doute.

Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
J'aurais écrit Monsieur .
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink

On donne du "Monsieur" aux grands hommes.
Or il ne l'était pas, ni au propre ni au figuré.

Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Et mon président adoré , tu l'appelles comment?
" b) les objectifs déclarés qui étaient bien trop ambitieux (créer une démocratie à l’occidentale en Afghanistan)"
Quelle erreur de vouloir imposer le modèle occidental à une autre culture !
L'Afghanistan n'a jamais été un état tel qu'on se le représente en Europe sauf, peut-être, au temps du roi. On y trouve quatre ou cinq ethnies différentes ( Ouzbeks, Tadjik...) et la société y est tribale. En outre, les Occidentaux imposent dans ce pays un mode de vie en contradiction avec ses moeurs et sa religion, cette dernière étant un des seuls points communs unifiant les Afghans. A-t-on idée du scandale de voir des touristes en petites tenues se baladant en centre ville ? En Afghanistan, la culture est différente, la société est différente et les gens y vivent en paix pourvu qu'on les laissent tranquilles.
Rien n'empêche d'avoir des relations diplomatiques et commerciales avec ce pays. Pourquoi chercher à imposer le modèle occidental au monde entier ? J'espère qu'il reste des Afghans assez lucides et peu rancuniers pour avoir compris que les 30 ans de guerre passées sont le résultat d'une conception erronée et exclusive de la démocratie de la part de nos dirigeants, Russes, Américains ou autres.
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
Un "vraie" guerre, c'est quand des troupes s'affrontent ouvertement : tout le monde sait où il en est. Mais depuis les guerres d'indépendance des ex colonies, les règles du jeu sont changées. Le Viet-Minh avait des bases arrières dans d'autres pays. Idem pour la Corée du nord avec les US. Algérie idem avec armement du FLN par les soviets via des arsenaux tchèques etc, etc.... L'Afghanistan a été un bourbier pour les russes et leurs successeurs. Il est toujours délicat de se frotter aux pays qui "accueillent" financent et arment les factions contre lesquelles on lutte ouvertement : les dés sont pipés. Voir aussi ce qui s'est passé avec le printemps arabe, ce qui se passe en Syrie...liste non exhaustive ! Au lieu de combattre l'intégrisme religieux hors de nos frontières (encore que) il serait peut-être plus judicieux d'employer le peu d'armée qui nous reste pour réduire nos 750 zones de non-droit et si l'on veut s'attaquer aux défenseurs de la charia, il serait plus opportun d'enrayer l'islamisation de l'Europe chrétienne et essayer de sauver notre culture. Car des conflits à caractère politique des années 50 (communisme) nous sommes passés maintenant à des conflits à caractère religieux. Ce qui de toutes façon ne change hélas rien pour le type qui prend une balle.
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Et mon président adoré , tu l'appelles comment? Lire la suite
MI - 02/05/2013 à 18:48 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Mon enfant, je t’ai fait pour pouvoir te déshériter!
21 marsLouis L.
Les "belles consciences" adorent d'autant plus que leur extrême générosité ne leur coûte pas un rond et que les associations lucratives sans but se...
Mon enfant, je t’ai fait pour pouvoir te déshériter!
18 marsGAP3
il suffit d'écouter bfm, régulièrement il y'a des publicités qui encouragent à déshériter ses proches en souscrivant des assurances vie au profit d...
Le pouvoir des minables
17 marsmerisier4
Que les médiocres restent médiocres ne me gêne pas. Ce qui me gêne c'est qu'ils se sont arrogés des pouvoirs qu'ils n'auraient jamais dû avoir et q...
Le Camp du Bien fait des bêtises
17 marsLouis L.2
merisier, Logés en loge. Bien vu, je ne l'ai pas fait sans le faire exprès. Jouer avec les maux n'est pas encore un mal , dépêch...
Le cannabis n’est pas une drogue douce mais une drogue lente. Pour ...
17 marsmerisier
La légalisation du cannabis est d'une logique imparable dans des sociétés qui se prétendent évoluées intellectuellement, là où des discours fumeux ...
Le Camp du Bien fait des bêtises
15 marsmerisier2
@ LOUIS L. Logés à la même enseigne ou à l'enseigne de la même loge ????...
Comprendre le phénomène des Fake News. Ce que l’on ne veut pas vous...
15 marsLouis L.1
FAKE = CENSURED. Ainsi, dans le "Grand débat" l'invasion islamique fut un fake problem.
Le Camp du Bien fait des bêtises
15 marsLouis L.2
Les "Frères trois points" non, faut pas rêver : ceux qui pourraient, en principe, faire éclater tout scandale les concernant, sont soit apeurés, so...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX