Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Derniers commentaires
 
silvera - 20/04/2019 à 03:25 GMT
Profil non renseignévoir ses commentaires (207)
 Dépossession: les confiscations bancaires ont déjà commencé.
 - Liliane Held-Khawam - 24hgold
« Il n'y a pas de caractère automatique entre l'offre et les taux » Tout à fait! Ce qu’il faut comprendre c’est que les taux sont d’avantage influencés par le marché du crédit. Par contre les taux influent sur la demande du marché obligataire. Il faut faire la distinction entre le prix de l’obligation qui est fixé par le marché et les taux. Le marché obligataire, c’est « l’open market » où les investisseurs (des gestionnaires de fonds) s’échangent des titres d’emprunts. L’offre et la demande détermine le prix des obligations. Les obligations étant libellées en devise du pays, l’offre et la demande des obligations suit celle de la devise dans laquelle elles sont libellées. L’intérêt est d’avantage influencé par les politiques des banques centrales. Si la banque centrale resserre sa politique monétaire par une hausse des taux, les taux obligataires suivent. La hausse des taux aura pour effet de baisser le prix des obligations, les investisseurs délaissant les obligations à taux inférieur pour acheter les obligations à taux (rendement) plus élevé. Il en résulte une augmentation de l’offre sur le marché obligataire ce qui provoque une baisse du prix des obligations. C’est ce qui fait craindre une hausse des taux à certains comme Charles Sannat, une hausse qui provoquerait un crash obligataire. https://www.youtube.com/watch?v=x4YLtCooKkM Je lisais que certains ont gagné beaucoup sur les obligations japonaises losrque la banque centrale du Japon a abaissé les taux. Le prix des obligations a augmenté pour favoriser la demande. Le problème des pays comme la Suisse, ces pays qui font bien et qui sont exportateur net, les taux bas ne leur permettent pas de cueillir les fruits de leurs efforts puisque la demande en devise leur offre des taux bas et l’épargne est mal rémunéré par les politiques des banques centrales qui offrent des taux anormalement bas. Quant aux politiques de stimulations proposé dans l’article, je crois que nous sommes arrivé au bout de ce genre de politique keynésiennes qui ont rendu les états dépendant du crédit : dès que l’état stop ses interventions, c’est la chute. On dit qu’un bon père de famille se doit de s’efforcer à contrôler ses dépenses et à rembourser ses dettes, mais lorsqu’on applique ces politiques au niveau étatique, certains pays parlent d’austérité. À refuser la réalité, elle finira forcément par nous frapper.  
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
En réponse à :CLAUDE F. - 19/04/2019 à 17:00 GMT
Vous écrivez :"L’offre accrue de titres d’Etat pour financer la dépense publique devrait ainsi faire remonter les taux." Il n'y a pas de caractère automatique entre l'offre et les taux, le critère de rareté n'a pas d'effet sur les offres d'emprunts souverains et les taux pourraient rester bas très longtemps surtout au moment où la TMM pour Théorie Monétariste Moderne se développe auprès des économistes écoutés par les politiques.Ce que nous avons appris en Sciences économiques semble balayé par ces nouveaux penseurs "monétaristes" (auxquels je n'adhère pas pour autant, auxquels j'ai du mal à adhérer car trop rigoureux peut-être)
 
Claude F. - 19/04/2019 à 16:07 GMT
Profil non renseignévoir ses commentaires (320)
 La distribution des faux droits et la destruction des vrais droits
 - Jean Louis Caccomo - Chroniques en liberté
Merci  
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  1  0  Note :  1 
 
Claude F. - 19/04/2019 à 16:00 GMT
Profil non renseignévoir ses commentaires (320)
 Dépossession: les confiscations bancaires ont déjà commencé.
 - Liliane Held-Khawam - 24hgold
Vous écrivez :"L’offre accrue de titres d’Etat pour financer la dépense publique devrait ainsi faire remonter les taux." Il n'y a pas de caractère automatique entre l'offre et les taux, le critère de rareté n'a pas d'effet sur les offres d'emprunts souverains et les taux pourraient rester bas très longtemps surtout au moment où la TMM pour Théorie Monétariste Moderne se développe auprès des économistes écoutés par les politiques.Ce que nous avons appris en Sciences économiques semble balayé par ces nouveaux penseurs "monétaristes" (auxquels je n'adhère pas pour autant, auxquels j'ai du mal à adhérer car trop rigoureux peut-être) 
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  1  0  Note :  1 
 
Saphir - 18/04/2019 à 11:08 GMT
Profil non renseignévoir ses commentaires (225)
 Notre-Dame de Paris : risques, enseignements et espoir  (3)
 - H. Seize - Hashtable
Les promesses des riches sont à l'image des promesses de dons au téléthon, ce ne sont que des promesses. Ne soyons pas naïfs, il est évident qu'il y a une forte corrélation entre les riches dans ce pays et ceux qui détestent vicéralement la chrétienté, alors à mon avis faudra pas compter sur eux pour financer les réparations, c'est l'état qui paiera, donc nous. 
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  3  0  Note :  3 
En réponse à :Attilio - 18/04/2019 à 11:24 GMT
A plusieurs reprises j'ai été très critique au sujet des éditos de H. Seize.Notamment quand il se prenait à Marine Le Pen en termes très durs au sujet de son programme qu'il considérait comme trop fiscaliste.Je reprochait à H. Seize de considérer la lutte contre la fiscalité comme étant l'alpha et l'oméga de la politique.Or au 21e siècle je considère qu'il a plus grave que la fiscalité,même excessive!

Pour moi,l'immigration extra européenne que nous subissons devrait être la préoccupation première.Si l'immigration extra européenne n'est pas jugulée,à quoi bon s'occuper à dénoncer les seuls qui se proposent de s'en charger?D'autant que cette immigration àa un coût que l'ancien ministre Goasquen chiffrait il y a sept ans à 80 milliards!Même si c'était moitié moins,cela fait des taxes,des impôts et..de la dette!Pourquoi H.Seize ne l'évoque t'il jamais?Lui seul le sait!

Tout cela dit,j'en viens à mon commentaire sur cet édito.J'essaie d'avoit un minimum d'honnêteté intellectuelle et cela me conduit à reconnaître que j'approuve,à défaut de 100%,sans doute 95% de son analyse!

Oui,les gens très riches n'ont pas hésité avec une rapidité remarquable à annoncer apporter des sommes que leur fortune permet de mettre à disposition!Oui,les gens très riches sont capables,pour des causes qu'ils considèrent comme importante à mettre la main au portefeuille!

Je n'hésite pas à dire bravo!Je ne suis pas un adepte de la spoliation des riches,simplement,je critique les gens friqués qui sont pour faire des économies alors qu'ils se fichent d'une immigration dont le coût financier est élevé et qui risque,tôt au tard de déboucher sur des tensions très fortes!Chacun aura son idée.Les gens très riches eux,ont les moyens de se soustraire à ces périls,les gens qui ne sont rien,à eux devront s'en accommoder,voire se soumettre ç ce qui s'installe dans le9-3 de face de plus en plus voyante.

Si je suis moi aussi contre la spoliation des riches,le vote Mélenchon est un NO GO pour moi,je vois plus loin que les économies d'impôts!

Je ne conteste à personne le droit de s'opposer à une fiscalité,sans doute excessive,mais,je souhaite aussi qu'on s'attaque à une des causes de cette fiscalité excessive.Cause que j'ai largement exposée!

Faute de mieux,je voterai en conséquence toujours MLP ou pour des candidats qui mettent la paix civile et la civilisation européenne au-dessus de la fiscalité!

Les européens d'abord,le niveau de la fiscalité ensuite!

Désolé H. Seize!
 
Attilio - 18/04/2019 à 10:24 GMT
Profil non renseignévoir ses commentaires (532)
 Notre-Dame de Paris : risques, enseignements et espoir  (3)
 - H. Seize - Hashtable
A plusieurs reprises j'ai été très critique au sujet des éditos de H. Seize.Notamment quand il se prenait à Marine Le Pen en termes très durs au sujet de son programme qu'il considérait comme trop fiscaliste.Je reprochait à H. Seize de considérer la lutte contre la fiscalité comme étant l'alpha et l'oméga de la politique.Or au 21e siècle je considère qu'il a plus grave que la fiscalité,même excessive! Pour moi,l'immigration extra européenne que nous subissons devrait être la préoccupation première.Si l'immigration extra européenne n'est pas jugulée,à quoi bon s'occuper à dénoncer les seuls qui se proposent de s'en charger?D'autant que cette immigration àa un coût que l'ancien ministre Goasquen chiffrait il y a sept ans à 80 milliards!Même si c'était moitié moins,cela fait des taxes,des impôts et..de la dette!Pourquoi H.Seize ne l'évoque t'il jamais?Lui seul le sait! Tout cela dit,j'en viens à mon commentaire sur cet édito.J'essaie d'avoit un minimum d'honnêteté intellectuelle et cela me conduit à reconnaître que j'approuve,à défaut de 100%,sans doute 95% de son analyse! Oui,les gens très riches n'ont pas hésité avec une rapidité remarquable à annoncer apporter des sommes que leur fortune permet de mettre à disposition!Oui,les gens très riches sont capables,pour des causes qu'ils considèrent comme importante à mettre la main au portefeuille! Je n'hésite pas à dire bravo!Je ne suis pas un adepte de la spoliation des riches,simplement,je critique les gens friqués qui sont pour faire des économies alors qu'ils se fichent d'une immigration dont le coût financier est élevé et qui risque,tôt au tard de déboucher sur des tensions très fortes!Chacun aura son idée.Les gens très riches eux,ont les moyens de se soustraire à ces périls,les gens qui ne sont rien,à eux devront s'en accommoder,voire se soumettre ç ce qui s'installe dans le9-3 de face de plus en plus voyante. Si je suis moi aussi contre la spoliation des riches,le vote Mélenchon est un NO GO pour moi,je vois plus loin que les économies d'impôts! Je ne conteste à personne le droit de s'opposer à une fiscalité,sans doute excessive,mais,je souhaite aussi qu'on s'attaque à une des causes de cette fiscalité excessive.Cause que j'ai largement exposée! Faute de mieux,je voterai en conséquence toujours MLP ou pour des candidats qui mettent la paix civile et la civilisation européenne au-dessus de la fiscalité! Les européens d'abord,le niveau de la fiscalité ensuite! Désolé H. Seize!  
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  6  0  Note :  6 
 
L Held-Khawam - 18/04/2019 à 07:28 GMT
Profil non renseignévoir ses commentaires (20)
 Dépossession: les confiscations bancaires ont déjà commencé.
 - Liliane Held-Khawam - 24hgold
https://www.ecb.europa.eu/explainers/tell-me/html/nominal_and_real_interest_rates.fr.html 
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
En réponse à :LULULU - 17/04/2019 à 15:24 GMT
Cet article ne se réfère pas suffisamment à l'histoire
Revoyez la période de Giscard d'Estaing les taux étaient négatifs
Nos parents ou grands parents qui avaient emprunté se sont payés la maison très facilement
 
L Held-Khawam - 18/04/2019 à 07:20 GMT
Profil non renseignévoir ses commentaires (20)
 Dépossession: les confiscations bancaires ont déjà commencé.
 - Liliane Held-Khawam - 24hgold
http://france-inflation.com/taux-livret-A.php 
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  1  0  Note :  1 
En réponse à :LULULU - 17/04/2019 à 15:24 GMT
Cet article ne se réfère pas suffisamment à l'histoire
Revoyez la période de Giscard d'Estaing les taux étaient négatifs
Nos parents ou grands parents qui avaient emprunté se sont payés la maison très facilement
 
Attilio - 17/04/2019 à 17:10 GMT
Profil non renseignévoir ses commentaires (532)
 Dépossession: les confiscations bancaires ont déjà commencé.
 - Liliane Held-Khawam - 24hgold
@LULULU Si mes souvenirs sont bons,sous Giscard nous avions un taux d'inflation supérieurs à 10% et les salaires étaient revalorisés en conséquence et au minimum les salaires étaient indexés! Ceux qui avaient empruntés à taux fixe,au bout de quelques années voyaient le poids de la mensualité à rembourser sérieusement diminuer pour,au bout de 15 ans de remboursement,ne plus représenter qu'un fraction limitée des revenus.Oui,ceux qui se sont endettés sous Giscard ont pu s'offrir la maison ou l'appartement avec de réelles facilités.Cela dit,les taux n'étaient pas négatifs comme ils le sont actuellement... 
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  3  0  Note :  3 
En réponse à :LULULU - 17/04/2019 à 15:24 GMT
Cet article ne se réfère pas suffisamment à l'histoire
Revoyez la période de Giscard d'Estaing les taux étaient négatifs
Nos parents ou grands parents qui avaient emprunté se sont payés la maison très facilement
 
Louis L. - 17/04/2019 à 16:45 GMT
Profil non renseignévoir ses commentaires (890)
 Dépossession: les confiscations bancaires ont déjà commencé.
 - Liliane Held-Khawam - 24hgold
LULULU, Tapez "taux d'intérêt réel" et vous trouverez sur Wikipedia: Années 70 : ? Années 80 : 5,5% Années 90 : 4,6% Années 2000 : 2,2% Années 2010 : 0,65%  
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  1  0  Note :  1 
En réponse à :LULULU - 17/04/2019 à 15:24 GMT
Cet article ne se réfère pas suffisamment à l'histoire
Revoyez la période de Giscard d'Estaing les taux étaient négatifs
Nos parents ou grands parents qui avaient emprunté se sont payés la maison très facilement
 
Saphir - 17/04/2019 à 14:34 GMT
Profil non renseignévoir ses commentaires (225)
 Salvini et Di Maio convoitent toujours l’or de la Banque d’Italie
 - Charles Sannat - Insolentiae
Je les entends encore les aveugles, me dirent que l'Iatlie a enfin des nationalistes au pouvoir, et que le peuple italien a bien de la chance face à nous. Mais n'essayent-ils pas de faire au grand jour ce que Macron fait en catimini avec la banque de France et Goldman Sachs ? Macron le nationaliste, qui l'eût crue. :D 
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
 
LULULU - 17/04/2019 à 14:24 GMT
Profil non renseignévoir ses commentaires (23)
 Dépossession: les confiscations bancaires ont déjà commencé.
 - Liliane Held-Khawam - 24hgold
Cet article ne se réfère pas suffisamment à l'histoire Revoyez la période de Giscard d'Estaing les taux étaient négatifs Nos parents ou grands parents qui avaient emprunté se sont payés la maison très facilement 
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  0  2  Note :  -2 
 
merisier - 17/04/2019 à 14:18 GMT
Voir son profilvoir ses commentaires (2918)
 Notre-Dame de Paris : risques, enseignements et espoir  (3)
 - H. Seize - Hashtable
@ Pierre70 Ce qui fait dresser les cheveux (qui me restent) sur la tête c'est que maintenant il est question de lancer un concours d'architecture, en particulier pour la flèche. Dixit Édouard Philippe. Attendons d'en savoir plus... Effets d'annonce un fois de plus...! Un édifice religieux de cette époque "n'est qu'un" capteur d'énergies que l'officiant qualifié doit être à même de redistribuer aux fidèles. C'était il y a longtemps... Les énergies n'ont pas de religion, d'ailleurs ND de Paris est construite sur un lieu de culte païen antérieur, ce qui est par ailleurs banal, il y a plein d'exemples. Ce qu'il faut savoir avant tout c'est qu'un tel lieu obéit à des proportions bien précises pour être "fonctionnel". Dont les coudées locales qui sont toutes différentes (dues à la latitude du lieu). Les coudées de Reims, Chartes, Laon etc sont toutes différentes etc. Proportions applicables aussi bien sûr à la charpente. Restaurer sans tenir compte des proportions d'origine serait hérétique ! Mais à notre époque où le matérialisme fait rage, tout est possible. Pour les chênes, les arbres de la forêt de Tronçais (03), plantés par Colbert pour les raisons que vous avez évoquées, sont parmi les plus beaux d'Europe, voire du monde. J'ai travaillé aussi avec des compagnons. Nous avons la savoir faire. Pour les conclusions de l'enquête, on va bien voir ! On risque un fois de plus de bien rigoler ! Et puis on verra bien si, constante de notre époque, ce sont une fois de plus les "administratifs" (souvent fouteurs de m**** patentés) qui auront le dernier mot sur ce chantier. Dans ce cas là, tout est à craindre...!  
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  5  0  Note :  5 
En réponse à :Pierre70 - 17/04/2019 à 13:31 GMT
Avant de donner le moindre cent pour la restauration de Notre Dame il me faut savoir si cela se fera dans les règles de l'art, en toute transparence au point de vue financier et les résultats de l'enquête.
Il faut reconstruire la charpente en chêne comme avant. Le bois existe : Mazarin, ministre de Louis XIV avait fait planter des milliers de chênes pour la marine des siècles à venir. Depuis la fin XIXème, on ne construit plus de navire de guerre en bois. Les chênes, maintenant tricentenaires, sont encore là. C'est l'idéal pour trouver les longues pièces nécessaires. Pour le savoir faire pas de soucis, j'ai travaillé avec des compagnons, ils peuvent le faire. Ce que je crains, moi aussi, est que les gens qui nous gouvernent aient d'autres choix. On pourrait se retrouver avec une verrue architecturale sur la cathédrale, ils en sont capable.
Autre chose que j'aimerais savoir sont les conclusions de l'enquête. C'est beaucoup plus facile qu'on le croit. 850 ans sans brûler, travaux et catastrophe en 2019. Le chantier est très probablement à l'origine de l'incendie. Comme personne n'entre sans autorisation dans les combles et qu'on sait exactement quels matériels y sont entrés, on peut facilement savoir ce qui s'est passé. Notamment une éventuelle malveillance. Je crains aussi une explication bidon de type "c'est la fatalité".
Dernière chose. Je ne veux pas qu'on me refasse le coup du loto du patrimoine. D'abord censé être défiscalisé, bercy a ensuite puisé dans la somme récoltée. S. Bern est parti à cause de ça.
Pour finir un petit test pour évaluer le niveau d'effondrement du pays. Je suis curieux de connaître les mesures de pollution au plomb a Paris. Les vapeurs de plomb c'est pas bon. Juste savoir si la mairie s'en occupe ou si ils s'en foutent.
 
merisier - 17/04/2019 à 13:53 GMT
Voir son profilvoir ses commentaires (2918)
 Notre-Dame de Paris : risques, enseignements et espoir  (3)
 - H. Seize - Hashtable
@ LOUIS L. Parfaitement. Il y a des oiseaux qui ne volent que la nuit... 
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  3  0  Note :  3 
En réponse à :LOUIS L. - 17/04/2019 à 12:20 GMT
Le "vivrensemble" n'est viable à terme qu'assorti d'une bonne volonté partagée.

Le nôtre ignore superbement l'avertissement de Mahomet disant :

" Chaque oiseau vole avec les oiseaux de son espèce."

 
Pierre70 - 17/04/2019 à 12:31 GMT
Profil non renseignévoir ses commentaires (537)
 Notre-Dame de Paris : risques, enseignements et espoir  (3)
 - H. Seize - Hashtable
Avant de donner le moindre cent pour la restauration de Notre Dame il me faut savoir si cela se fera dans les règles de l'art, en toute transparence au point de vue financier et les résultats de l'enquête. Il faut reconstruire la charpente en chêne comme avant. Le bois existe : Mazarin, ministre de Louis XIV avait fait planter des milliers de chênes pour la marine des siècles à venir. Depuis la fin XIXème, on ne construit plus de navire de guerre en bois. Les chênes, maintenant tricentenaires, sont encore là. C'est l'idéal pour trouver les longues pièces nécessaires. Pour le savoir faire pas de soucis, j'ai travaillé avec des compagnons, ils peuvent le faire. Ce que je crains, moi aussi, est que les gens qui nous gouvernent aient d'autres choix. On pourrait se retrouver avec une verrue architecturale sur la cathédrale, ils en sont capable. Autre chose que j'aimerais savoir sont les conclusions de l'enquête. C'est beaucoup plus facile qu'on le croit. 850 ans sans brûler, travaux et catastrophe en 2019. Le chantier est très probablement à l'origine de l'incendie. Comme personne n'entre sans autorisation dans les combles et qu'on sait exactement quels matériels y sont entrés, on peut facilement savoir ce qui s'est passé. Notamment une éventuelle malveillance. Je crains aussi une explication bidon de type "c'est la fatalité". Dernière chose. Je ne veux pas qu'on me refasse le coup du loto du patrimoine. D'abord censé être défiscalisé, bercy a ensuite puisé dans la somme récoltée. S. Bern est parti à cause de ça. Pour finir un petit test pour évaluer le niveau d'effondrement du pays. Je suis curieux de connaître les mesures de pollution au plomb a Paris. Les vapeurs de plomb c'est pas bon. Juste savoir si la mairie s'en occupe ou si ils s'en foutent. 
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  4  0  Note :  4 
 
Louis L. - 17/04/2019 à 11:20 GMT
Profil non renseignévoir ses commentaires (890)
 Notre-Dame de Paris : risques, enseignements et espoir  (3)
 - H. Seize - Hashtable
Le "vivrensemble" n'est viable à terme qu'assorti d'une bonne volonté partagée. Le nôtre ignore superbement l'avertissement de Mahomet disant : " Chaque oiseau vole avec les oiseaux de son espèce."  
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  4  0  Note :  4 
En réponse à :gloopy - 16/04/2019 à 17:23 GMT
et bien évidemment, les causes possibles ( et loin d'être improbables ) de cet abominable sinistre, ne sont pas évoquées ( et notamment, en ces temps "troublés", un éventuel incendie "très" volontaire commis par un des nombreux - et pas très "catholique" - employés à la réfection de la flèche et qui avaient accès au chantier ).
 
Monrose - 17/04/2019 à 07:09 GMT
Profil non renseignévoir ses commentaires (576)
 Notre-Dame de Paris : risques, enseignements et espoir  (3)
 - H. Seize - Hashtable
Il serait utile de revoir l'Histoire du Château de Hautefort en Dordogne où les toiles du Louvre furent cachées durant l'Occupation.. La population a toujours soutenu son château et ses chatelains, y compris sous la Révolution. Wikipédia;; En 1965, les toitures sont refaites. Fin des travaux de restauration. Le château est remeublé. Dans la nuit du 30 au 31 août 1968, incendie du château qui détruit en partie l'œuvre de restauration. En 1969, la baronne de Bastard, qui a épousé en secondes noces le général Durosoy, reprend le travail de restauration du château. Elle est aidée par des fonds levés par le soutien de la population du village, une souscription nationale et par le Service des Monuments historiques. 19 mars 1990, La Fondation du château de Hautefort est reconnue d'utilité publique. Le transfert de la propriété du château est réalisé. Il est habité par la famille de Michel David-Weill, neveu de la baronne de Bastard, qui préside la fondation avec sa femme Hélène David-Weill." fin de citation) J'ai entendu un guide, il y a de nombreuses années nous expliquer que la magnifique charpente en chataîgner imputrescible était intacte jusqu'à l'incendie provoqué par une équipe de TV et restauré en béton en raison du prix. 
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  4  0  Note :  4 
 
merisier - 16/04/2019 à 16:55 GMT
Voir son profilvoir ses commentaires (2918)
 Notre-Dame de Paris : risques, enseignements et espoir  (3)
 - H. Seize - Hashtable
Affligeant de bêtise la lecture de certains commentaires sur le site Orange ce matin. Ceux qui crachent sur les "riches" Pinault et Arnauld en disant que leur don sera déduit de leur feuille d'impôts ! Ceux qui pensent aux "pauvres bougres exploités" pour construire de telles cathédrales...! Au delà de l'aspect spirituel des ouvriers qui travaillaient à la gloire de Dieu et ne se référaient pas à Karl Marx, il faut bien savoir que ces chantiers ont fait vivre des milliers de gens et leurs familles. Tout le monde était payé en fonction de ses compétences, et sans argent le chantier ne redémarrait pas au printemps: nous sommes loin de nos zozos actuels qui jettent l'argent par les fenêtres et coulent nos pays sous le poids de dettes impossibles à rembourser. C'était une autre gestion ! Les corporations étaient très bien organisées et tout cela fonctionnait très bien même si parfois des grèves éclataient (déjà !) mais pour des motifs certainement moins futiles qu'aujourd'hui. Une autre époque de toutes façons. Heureusement il existe encore en France des obédiences compagnonniques, c'est le top du top côté professionnel et la réfection sera de qualité, même s'il y aura de la récup' par les politiciens, race indispensable sans laquelle le pays s'effondrerait, c'est bien connu. En espérant que les entreprises françaises seront privilégiées. En espérant aussi que la "Forêt" sera bien en bois et les proportions d'origine respectées. J'ai vu à l'étranger une charpente d'église ancienne en acier, de surcroît sans respect des proportions de l'édifice, ce qui est totalement aberrant... Des architectes dûment labellisés officiels et parfaitement iconoclastes, ça existe. C'est ce qui me fait le plus peur dans la réfection de Notre-Dame de Paris. Symboliquement, est-ce que cet incendie est un signe visant à clouer le bec à Macron ?!  
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  4  0  Note :  4 
 
gloopy - 16/04/2019 à 16:23 GMT
Profil non renseignévoir ses commentaires (28)
 Notre-Dame de Paris : risques, enseignements et espoir  (3)
 - H. Seize - Hashtable
et bien évidemment, les causes possibles ( et loin d'être improbables ) de cet abominable sinistre, ne sont pas évoquées ( et notamment, en ces temps "troublés", un éventuel incendie "très" volontaire commis par un des nombreux - et pas très "catholique" - employés à la réfection de la flèche et qui avaient accès au chantier ). 
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  4  0  Note :  4 
 
merisier - 16/04/2019 à 09:41 GMT
Voir son profilvoir ses commentaires (2918)
 Vers un retour de l’étalon-or sur fond de défiance envers les monnaies fiduciaires  (5)
 - Charles Sannat - Insolentiae
@ jack.be Alors là, pas sûr du tout ! Les Français détiennent plus d'or à titre privé que la BdF. 
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
En réponse à :jack.be - 16/04/2019 à 06:52 GMT
Sauf que si l'on faisait un référendum en France pour vendre l'or afin de pouvoir sauver quelques fonctionnaires, la grande majorité des Français donnerait son accord sans même se poser de question...
des veaux...
 
jack.be - 16/04/2019 à 05:52 GMT
Profil non renseignévoir ses commentaires (457)
 Vers un retour de l’étalon-or sur fond de défiance envers les monnaies fiduciaires  (5)
 - Charles Sannat - Insolentiae
Sauf que si l'on faisait un référendum en France pour vendre l'or afin de pouvoir sauver quelques fonctionnaires, la grande majorité des Français donnerait son accord sans même se poser de question... des veaux... 
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  3  1  Note :  2 
En réponse à :merisier - 15/04/2019 à 21:18 GMT
Compte tenu de l'or que les Russes et les Chinois mettent de côté, il semble évident que le métal jaune reviendra un jour comme étalon. Par contre, tant que l'€ sera en place, aucune nation rivée à cette monnaie ne pourra s'adosser à l'or, c'est évident.
Merci (ironique !) à Sarkozy qui, dans sa grande clairvoyance, a largué 500 tonnes de l'or national.
Je pense d'ailleurs qu'il devrait être inscrit dans la Constitution que l'or de la BdF devrait faire partie du patrimoine national et sa vente, limitée dans le temps et en quantité ne pourrait être possible que par voie de referendum.
 
merisier - 15/04/2019 à 20:18 GMT
Voir son profilvoir ses commentaires (2918)
 Vers un retour de l’étalon-or sur fond de défiance envers les monnaies fiduciaires  (5)
 - Charles Sannat - Insolentiae
Compte tenu de l'or que les Russes et les Chinois mettent de côté, il semble évident que le métal jaune reviendra un jour comme étalon. Par contre, tant que l'€ sera en place, aucune nation rivée à cette monnaie ne pourra s'adosser à l'or, c'est évident. Merci (ironique !) à Sarkozy qui, dans sa grande clairvoyance, a largué 500 tonnes de l'or national. Je pense d'ailleurs qu'il devrait être inscrit dans la Constitution que l'or de la BdF devrait faire partie du patrimoine national et sa vente, limitée dans le temps et en quantité ne pourrait être possible que par voie de referendum. 
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  2  0  Note :  2 
 
merisier - 14/04/2019 à 13:21 GMT
Voir son profilvoir ses commentaires (2918)
 [Invité] La fierté française – Comment réformer l’impossible  (3)
 - H. Seize - Hashtable
Merci pour le rappel de certains points de notre constitution.  
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  1  0  Note :  1 
 
merisier - 13/04/2019 à 08:52 GMT
Voir son profilvoir ses commentaires (2918)
 Nomi Prins : Nous entrons dans un marché baissier mondial  (3)
 - Dan Popescu. - GoldBroker
@ Monrose Les GJ largement diabolisés par les médias ne sont, et c'est une évidence, que la partie visible de l'iceberg. Macron et sa clique se gardent bien d'aller au fond du problème qui est avant tout la légitimité de la classe politique et son impéritie. Comme je l'ai mis dans un commentaire précédent, les sans dents ne pouvant s'en prendre directement à tout ce qui est législatif, la destruction des radars a "simplement" été un signal fort contre le système coercitif mis en place depuis des années par la classe dirigeante. "Il n'y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir." Le grand débat n'a été que clownerie pour donner de l'air aux autruches et aux collabos. Comme dirait H 16: "This will not end well !" 
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  1  0  Note :  1 
En réponse à :Monrose - 12/04/2019 à 23:00 GMT
Il me semble que nous allons vers une nouvelle crise des subprimes, mais beaucoup plus grave et étendue. L'immobilier augmente anormalement alors qu'il est taxé de façon démentielle. Les jeunes générations s'endettent sous prétexte que les taux sont bas, ils travaillent de moins en moins ( mi temps, RTT, vacances , etc...), les salaires sont bas, même avec des diplômes valables, le niveau scolaire général baisse, les accros à fortnite et au cannabis hypothéquent les classes. Les investissements vont dans le sens de la robotisation, donc vers moins d'emplois, alors qu'on laisse entrer une immigration peu qualifiée en masse. Les notions de patrie, de hiérarchie, de responsabilité, de filiation, ne signifient plus rien; le leitmotiv, c'est "chacun sa merde" et la famille, dernier rempart, se disloque. Beaucoup de vieux sont seuls et ne voient pas leurs enfants. On ne cesse de clamer qu'ils sont privilégiés, qu'ils ont eu de la chance, qu'ils coutent cher alors qu'ils ont travaillé le samedi, connu la faim, les tickets de rationnement, la marche à pied, l'eau froide et le chauffage précaire, le service militaire ( 28 mois en Algérie à 15 anciens francs par mois !). Tout cela va mal finir. Les gilets jaunes sont la partie émergée de l'iceberg. Les rond points étaient truffés de "vieux" dont on disait qu'ils ne descendraient jamais dans la rue. Ils ont découvert leur puissance !
 
Saphir - 12/04/2019 à 22:42 GMT
Profil non renseignévoir ses commentaires (225)
 Synthèse de la France en une petite carte postale de Gironde  (5)
 - H. Seize - Hashtable
De toute manière, les français manifestent parce qu'ils ne s'informent pas, si ils savaient ce qui ce prépare, et qui est donc inévitable, je doute qu'ils useraient leurs souliers pendant des mois pour une utopique démission du banquier de l'Elysée, ils tenteraient plutôt de récupérer leur argent, mais pour le plus grand bonheur des gouvernements, ils ne savent rien. https://vimeo.com/330124092 
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  3  0  Note :  3 
 
Monrose - 12/04/2019 à 22:00 GMT
Profil non renseignévoir ses commentaires (576)
 Nomi Prins : Nous entrons dans un marché baissier mondial  (3)
 - Dan Popescu. - GoldBroker
Il me semble que nous allons vers une nouvelle crise des subprimes, mais beaucoup plus grave et étendue. L'immobilier augmente anormalement alors qu'il est taxé de façon démentielle. Les jeunes générations s'endettent sous prétexte que les taux sont bas, ils travaillent de moins en moins ( mi temps, RTT, vacances , etc...), les salaires sont bas, même avec des diplômes valables, le niveau scolaire général baisse, les accros à fortnite et au cannabis hypothéquent les classes. Les investissements vont dans le sens de la robotisation, donc vers moins d'emplois, alors qu'on laisse entrer une immigration peu qualifiée en masse. Les notions de patrie, de hiérarchie, de responsabilité, de filiation, ne signifient plus rien; le leitmotiv, c'est "chacun sa merde" et la famille, dernier rempart, se disloque. Beaucoup de vieux sont seuls et ne voient pas leurs enfants. On ne cesse de clamer qu'ils sont privilégiés, qu'ils ont eu de la chance, qu'ils coutent cher alors qu'ils ont travaillé le samedi, connu la faim, les tickets de rationnement, la marche à pied, l'eau froide et le chauffage précaire, le service militaire ( 28 mois en Algérie à 15 anciens francs par mois !). Tout cela va mal finir. Les gilets jaunes sont la partie émergée de l'iceberg. Les rond points étaient truffés de "vieux" dont on disait qu'ils ne descendraient jamais dans la rue. Ils ont découvert leur puissance ! 
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  2  0  Note :  2 
 
merisier - 11/04/2019 à 19:51 GMT
Voir son profilvoir ses commentaires (2918)
 Quand l’État s’occupe de votre voiture  (4)
 - H. Seize - Hashtable
Les radars étant la partie visible et déshumanisée de l'iceberg fiscal avec tout ce qu'il comporte de vol et d’humiliation, il ne faut pas s'étonner qu'ils aient été pris pour cible dès le début du mouvement des GJ. On ne fracasse pas un radar en se disant: "chouette je vais pouvoir rouler à 300 km/h sur ma départementale (ces routes que haïssait Jean Yanne dans un célèbre sketch !). Non, les gens qui ont fait ça ont simplement mis à bas un symbole de l'arbitraire de l'état. Si nos gouvernants n'ont pas compris cela et ne font rien pour écouter vraiment le peuple et redresser la barre, le réveil sera brutal quand viendra leur tour. 
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
 
Attilio - 10/04/2019 à 11:31 GMT
Profil non renseignévoir ses commentaires (532)
 Mélenchon, le Pen : nos anticapitalistes ont encore une fois besoin de l’argent des autres !  (6)
 - H. Seize - Hashtable
Entre 2016 et mai 2017,Macron a touché près de 10 millions de dons de particuliers...Ce recours au don est une pratique courante.Naguère il y avait les valises de billets,les fausses factures,les bureaux d'étude etc... Nul n'est obligé de répondre à l'appel de Mélenchon et de MLP.Ceux qui vont apporter leur obole l'auront fait librement. Le Macron show appelé Grand Débat aura coûté 12 millions aux contribuables! Comme chacun sait,les banques ont un comportement qui fait penser à la philanthropie et que si les banques n'accordent pas les prêts,c'est uniquement pour le bien de l'emprunteur.... Berthold Brecht disait: "Le braquage d'une banque est une initiative d'amateur,un pro,lui ouvre une banque"... Pour être exact,Berthold Brecht n'était pas un libéral en économie! 
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
En réponse à :LOUIS L. - 04/04/2019 à 15:50 GMT
Le mignon poudré n'a pas eu besoin de tels expédients : Il s'est vu offrir des dizaines de millions moyennant un retour d'ascenseur de centaines de millions via une baisse d'IR drastique à 30% sur les revenus d'actions, et en plus, exemption ISF , au profit des multimilliardaires dont l'essentiel du patrimoine est boursier.
Le manant compensera.
Là ou Mélenchon et Le Pen demandent poliment, l'autre nous fait les poches.
 
Attilio - 10/04/2019 à 11:24 GMT
Profil non renseignévoir ses commentaires (532)
 Mélenchon, le Pen : nos anticapitalistes ont encore une fois besoin de l’argent des autres !  (6)
 - H. Seize - Hashtable
J'ignorais que la contribution minimale avait été fixée à 400 euros par Mélenchon et son mandataire financier.Cela fait un "ticket" d'entrée relativement élevé pour l'électeur mélenchoniste moyen et inabordable pour l'électeur qui n'est rien pour reprendre la phraséologie macroniste. A titre perso, je ne suis pas choqué que des responsables de liste sollicitent le grand public pour contribuer au financement de la liste.Ceux à qui le procédé déplait,ils ont le droit de rester sourd à l'appel à l'aide financière.Il y a quelques années,l'UMP avait lancé le "sarkothon" suite au non remboursement des frais de campagne après un rejet de compte de campagne. Je me souviens avoir lu des commentaires enflammés pour dénoncer les contributeurs bénéficiant à la suite du chèque d'une réduction fiscale! Je me souviens avoir répondu à un commentateur indigné,que le rejet du compte de campagne avait fait économisé 10 millions au Trésor Public (montant non remboursé) et que le montant réuni suite au sarkothon ne bénéficiait que d'une remise fiscale de 66% sur le montant réuni par l'UMP(environ 10 millions d'euros). Que H. Seize n'aime pas Mélenchon c'est une chose,qu'il le fasse savoir une fois de plus c'est autre chose.Mais,là ou j'ai du mal à comprendre,c'est qu'il l'étrille politiquement. Pour rappel,un certain Macron,ancien banquier de Rotschild,à lui aussi eu recours à ce type d'opération!En quoi,Mélenchon est t'il plus criiticable que Macron? Je précise que je n'ai pas contribué au financement de Mélenchon et que le vote Mélenchon est un NO GO absolu pour moi! Que H.Seize n'aime pas non plus Marine Le pen,c'est évidemment son droit le plus absolu.Mais,et même si le programme économique de MLP est sans doute criticable à juste raison, je ne suis pas de ecux pour qui l('économie et le niveau des taxes est l'absolu!Pour moi,la question de l'immigration est au-dessus du niveau des taxes,des impôts etc... A H.Seize je dis simplement ceci:votre vote vous appartient,c'est votre droit de vouer MLP aux gémonies au motif qu'elle soit "marxisée" pratiquement jusqu'à la moëlle et que l'immigration extra-européenne ne cous pose aucun problème.Mais,l'immigration à un coût financier.Ce coût se traduit en dépenses,en dette et en taxes. Ceux qui font des économies d'impôts sous Macron ont les moyens et auront les moyen lorsqu'il s'agira de se soustraire au "Vivre ensemble"! Lorsque je connaîtras les modalités de souscription je sortirai mon chéquier.En homme libre! Il y a quelque temps j'ai fait un chèque pour une liste qui,si elle était déposée,fera campagne pour la re-migration! Je pense que le public que cible en priorité H. Seize,a les moyens de se soustraire au vivre ensemble car,c'est un public qui a l"es moyens de le faire.Si quelques petites économies d'impôts en résultent,cela amortira le coût de la migration personnelle. On a le droit de penser de moi ce qu'on veut,mais, qu'on m'accorde le fait que je ne sois pas hypocrite.Oui,du vivre ensemble invivable je n'en veux pas,et le niveau des taxes,n'est pas priorité absolue.Qu'on s'occupe d'abord du problème de l'immigration.Après on pourra s'occuper du niverau des taxes!Désolé H. Seize,mais,plutôt Le Pen que Macron ou tout autre libéral exclusivement ou prioritairement anti-fiscalité. Mes priorités sont chronologiquement différentes des vôtres mais ne sont pas incompatibles. 
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  2  0  Note :  2 
 
merisier - 08/04/2019 à 14:40 GMT
Voir son profilvoir ses commentaires (2918)
 Génération Identitaire est-elle soluble dans l’amalgame   (4)
 - H. Seize - Hashtable
"dissoudre Génération Identitaire permet au gouvernement d’engranger quelques voix" Pas du tout sûr que les voix se reportent sur les prétendants europhiles du camp du bien... Au contraire. 
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  2  0  Note :  2 
 
Louis L. - 07/04/2019 à 09:35 GMT
Profil non renseignévoir ses commentaires (890)
 Pourquoi les investisseurs perdent de l’argent  (7)
 - Michael Kilbach - Investment Score
samideano, Merci de nous avoir discrètement signalé votre pose d'un anneau gastrique. 
Lire les commentairesLire l'articleRépondre
  4  0  Note :  4 
En réponse à :samideano - 12/04/2018 à 20:34 GMT
Pourquoi les investisseurs perdent de l’argent ?
Ben, c'est pourtant simple, c'est à cause des connards qui disent d'investir sur l'argent qui a fait jusqu'à 0% de hausse en dix ans, malgré soit disant une inflation titanesque qui ne doit exister que dans leur imagination. Personnellement je dépense la même chose en alimentation qu'il y a dix ans. En cela l'argent métal est un excellent marqueur, il indique 0% d'inflation depuis dix ans. Bravo encore aux experts de Montcuq
https://fr.wikipedia.org/wiki/Montcuq