Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Recevez notre Marketbriefing

Membre depuis janvier 0001
36 commentaires -
Suit 6 membres
0 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Braquage à la chypriote saison 1 épisode 3 (le blocus)  - Charles Sannat - AuCoffre
Je vous lis régulièrement papy. Bien à vous
cdt.

Corriger: Excusez moi pour les FOTES. (lol)

Monsieur SANAT,
Vous oubliez aussi le 29 mai 2005 en France ou bien que nous ayons voté non à je crois 53% à cette union européenne, nos dirigeants nous l'ont resservi via le parlement.
Que j'ai voté oui ou non n'est pas le problème mais la négation du vote OUI. Ce jour là, j'ai compris (certains diront peut-être un peu tard) que nos votes n'étaient entérinées que si le résultat correspondaient à l'attente des aristo-oligarco-neo-dictateurs. Je crois même lorsque nous votons que si un candidat était élu avec 51% de 1% des votants soit représentant environ 0.5% de la population il revendiquerait la victoire. Au delà du fait que cela m'attriste, au delà de tous les constats réalisés. Que faisons- nous les uns et les autres? Nous sommes devant notre écran seuls, individualistes, préservant nos petits acquis pour certains, revendiquant de façon timorée ou inepte pour d'autres.
Qu'y a t il comme construction dans les constats? Rien, le vide sidéral. Nous sommes là où nous devons être, nous sommes à notre place car nous acceptons en espérant sauver notre pré-carré. C'est une chimère. Rien ni personne ne sera sauvé, l'agonie sera lente.
Pourquoi tous autant que nous sommes crions aux loups avec les loups? Pourquoi ne pas aborder et réfléchir à un système de solutions envisageables. Je ne reviendrai pas sur le bimétallisme qui seul n'apportera rien de plus que la stabilité de la monnaie. Non, je veux parler de la Santé, de l'air, de l'eau, de l'école, l'alimentation.... comme biens inaliénables de l'humanité. Et tout le reste pour l'économie de marché. Ne me dites pas que c'est impossible, un nouveau paradigme est à inventer. De quoi avons-nous peur, nous sommes les plus forts et j'ai l'impression que nous ne le savons pas encore.
Rêver demain c'est déjà le changer comme disait Bachelard. Alors oui, je veux rêver aujourd'hui à demain, oui je veux changer ce monde dans lequel l'économie n'est plus qu'un artéfact de l'économie libérale, d’arrangements entre amis ou même ennemis pourvu que je conforte ma dominance.
Ne dites pas que la loi de "1973" votée contre les peuples était pour leur bien et que le financement des états ne peut se faire que par les marchés: c'est faux.
Lequel d'entre nous ne bénéficie pas aujourd'hui des infrastructures réalisées pour les premières il y a un peu plus d'une centaine d'année comme l’électricité publique dans les rue des villes, plus récemment comme l'eau courant que nous avons au robinet, comme les hôpitaux ou les écoles financées sans dette. Oui, lequel d'entre nous n'a pas bénéficié de cela: Aucun. Vous me direz à juste titre que les dévaluations étaient successives pour financer tout cela et vous avez raison mais où est le problème? Le dollars a perdu 96% de sa valeur (et je ne parle pas des autres monnaies); si cela n'est pas de l'inflation déguisée, je n'y comprends rien.
Oui, nous devons reprendre le pouvoir avec des objectifs simples de vie courante pour tous et toutes et laisser faire le marché pour le reste. Les meilleurs vivent, les mauvais meurent (je parle d'économie et d'entreprise quelles qu'elles soient). Bien à vous.


Commenté
il y a 3550 jours
-
envoyer
Début de l'article :Ne me demandez pas pourquoi les marchés financiers montent aujourd’hui alors que nous vivons la chronique d’une catastrophe financière annoncée en direct… Sans doute parce que lorsque tout va mal les banques centrales inondent la planète finance de liquidités abondantes afin « d’absorber les chocs exogènes et renforcer la résilience du système » comme on dit pudiquement, alors que plus prosaïquement on permet juste aux mêmes de se gaver davantage que d’habitude... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles