Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Recevez notre Marketbriefing

Membre depuis janvier 0001
725 commentaires - suivi par 4 personnes
Suit 4 membres
4 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Comment devenir un mouchard du FBI  - Charleston Voice. - Charleston Voice

La Commission de la protection de la vie privée a donné son feu vert à la mise sur écoute du personnel de la société de gestion d'entrepôts Shurgard. Cet avis se repose sur le "droit de garde en tant qu'employeur" de la société.

La société gestionnaire d'entrepôts, Shurgard, a obtenu le feu vert de la Commission de la protection de la vie privée pour procéder à des écoutes téléphoniques de son personnel sur son lieu de travail en Belgique, peut-on lire mardi dans De Tijd.
La Commission de la protection de la vie privée suppose que de nombreuses entreprises ont recours à des écoutes téléphoniques de leur personnel, mais constate que seul un petit nombre d'entre elles le déclarent. Les entreprises ExxonMobil, Atos Worldline, Merit Capital, ABN AMRO ou encore Shurgard ont notamment indiqué avoir recours à cette pratique.
Le 1er juillet dernier, malgré les nombreuses contestations des syndicats, la direction de Shurgard avait installé un système d'écoute et d'enregistrement des appels afin d'améliorer la prise en charge des clients. En réaction, le front commun syndical avait demandé une conciliation et proposé de suspendre les enregistrements le temps que la Commission vie privée rende son avis. La direction avait cependant refusé de répondre à la demande des syndicats concernant la suspension des enregistrements.
La Commission a désormais autorisé Shurgard sur base de son "droit de garde en tant qu'employeur" a poursuivre ses écoutes, considérant notamment que toutes les conversations téléphoniques enregistrées étaient en rapport avec le travail. La société a par contre été réprimandée car la possibilité d'effectuer des écoutes téléphoniques n'était pas indiquée dans le règlement de travail.

Belga


Commenté
il y a 3452 jours
-
envoyer
Début de l'article :L’utilisation de liquide pour des achats tels qu’une tasse de café ou un arme peut indiquer qu’une personne tente de se faire passer pour quelqu’un de normal sans pour autant laisser derrière elle la trace que laissent les achats par carte de crédit’ - Selon le FMI, payer un café en liquide est un acte de terrorisme... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles