Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Recevez notre Marketbriefing

Membre depuis janvier 0001
697 commentaires - suivi par 9 personnes
Suit 5 membres
9 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Demain : Tous pauvres !  - Renaud Dozoul - 

La Suisse connaît un chômage des jeunes trois fois moins élevé que dans les pays de l'UE. [Keystone]
Un taux de chômage à 4,6% et un nombre d'actifs en hausse de 1,5%: les chiffres de l'emploi du premier trimestre 2013 montrent un écart marqué entre la Suisse et l'Union européenne.
Le nombre d'actifs occupés en Suisse s'est accru de 1,5% au cours du premier trimestre par rapport à la même période de l'an passé pour atteindre 4,796 millions. Le taux de chômage donné au sens du Bureau international du travail (BIT) s'est lui élevé à 4,6%, en hausse de 0,3 point sur un an.

Pour comparaison, le taux de chômage au sens du BIT se situait à 11,4% dans l'Union européenne (UE) pour les trois premiers mois de l'année, en progression de 0,8 point en un an, a indiqué jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS). Quant aux personnes actives occupées, leur nombre affiche un recul de 0,4%.

L'écart entre la Suisse et l'UE est encore plus marqué en ce qui concerne le taux chômage des jeunes, soit dans la classe d'âge des 15-24 ans. Au terme du premier trimestre 2013, il se montait à 8,3% de la population active concernée en Suisse, contre 24,1% dans les pays de l'UE, soit trois fois plus.

En ne considérant que les 17 pays de la zone euro, ce taux grimpe même à 25%.

ats


Commenté
il y a 3508 jours
-
envoyer
Début de l'article :Lors de l'entretien télévisé de François Hollande et David Pujadas le 28 mars dernier, le Président de la République a asséné que les allocations familiales n'allaient pas rester les mêmes pour tous, en indiquant comme une évidence que les riches allaient tout naturellement en recevoir moins. Il a aussi assuré que les allocations n'allaient pas être conditionnées par les revenus, ce qui tient d'une forme d'équilibrisme logique dont il est difficile de saisir la rigueur... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles