Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Membre depuis janvier 0001
725 commentaires - suivi par 4 personnes
Suit 4 membres
4 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Espionnage intérieur : la NSA enregistre toutes les informations sur les citoyens américains  - Mac Slavo. - shtfplan


Google a déposé le brevet d’un système qui permet de contrôler tout ce qu’écrit un utilisateur, et d’informer une tierce personne si ce qui est écrit viole une règle.

Le brevet déposé le 2 mai montre que Google pourrait bientôt lire les messages que vous écrivez et vous dire si c’est légal, ou si ça ne l’est pas. Voire de le signaler automatiquement à une tierce personne, si par exemple, vous êtes en train d’écrire pourrait être en infraction avec le règlement intérieur de votre entreprise, ou les termes de confidentialité de votre contrat de travail.

Dans le même temps, le service juridique de votre employeur reçoit une notification: "Monsieur X. est peut-être en train de briser telle ou telle loi." C’est ce que la technologie nouvellement brevetée par Google serait, théoriquement, en mesure de faire.

Le "Policy Violation Checker"(vérificateur de violation de règles) est capable de reconnaître une série de "phrases problématiques" inscrites dans une base de données, qui présentent "des implications légales pour une personne ou une compagnie".

Certaines entreprises, qui utilisent Gmail comme système de mail professionnel, pourraient s’en servir pour contrôler la correspondance de leurs employés avec des critères qui leur sont propres. En effet, chaque entreprise serait libre de choisir et paramétrer les éléments déclencheurs. On peut imaginer, par exemple, que tout message semblant dénigrer son entreprise soit automatiquement relevé par la direction, qu’il soit à destination de ses partenaires, de ses collègues, ou de son délégué syndical.

Dans ce "meilleur des mondes", des gens pourront être sanctionnés avant même d’avoir commis les faits qui leur seront reprochés, puisque le système sera activé à la frappe et une tierce personne prévenue avant l’envoi du mail ou la transmission du document.

Mais tout va bien, nous explique Google dans le brevet: "C’est dans l’intérêt des entreprises de prévenir les violations de leurs règles ou lois avant qu’elles aient lieu."
LEJOURNALDUSIECLE

Que je suis bien ici .


Commenté
il y a 3512 jours
-
envoyer
Début de l'article :Peu d'Américains croient que leur gouvernement a la capacité et les moyens technologiques de surveiller, dépister, noter, et analyser les activités quotidiennes de chaque citoyen du pays et l'idée que la NSA, l'Agence de Sécurité Nationale, une organisation responsable la collecte et de l'analyse des communications étrangères, puisse opérer sur le territoire USA pour retourner l'appareil de surveillance contre les personnes dont ils sont chargés de la protection a été jusqu'à présent réservée aux théoriciens de conspiration et aux scénaristes de Hollywood... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles