Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Recevez notre Marketbriefing
D.
Membre depuis mai 2012
1183 commentaires - suivi par 28 personnes
28 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Faut-il répudier la dette publique ?  - Jérémie T. Rostan - Jérémie Rostan
Cher ELS , la dette doit être répudiée car c'est une dette indigne.

Je me permets de vous rappeler que la dette publique a été créée de toutes pièces par la loi Pompidou Giscard du 3 janvier 1973, par l'obligation d'emprunts de l'État auprès des banques privées , qui elles-mêmes fabriquent l'argent à partir une ligne de crédit,un simple jeu d'écriture.

La dignité comme la salubrité financière voudrait que l'argent soit un bien public comme l'eau ou l'air que nous respirons et nous dispenser une bonne fois pour toutes de cet invraisemblable seigneuriage imposé par l'autorisation de création monétaire privée discrètement mis en place par les autorités, payés pour le faire, à grand renfort d'explications alambiquées des économistes carpette.

Vous savez très bien que les banques privées ne disposent pas des milliers de milliards qu'elles ont fournis pour l'acquisition des OAT.

Explications comptables de la combine des escrocs encore appelés banquiers :
http://ecodemystificateur.blog.free.fr/index.php?post/Cr%C3%A9ation-mon%C3%A9taire-obligations-Etat

En raccourci ,nous payons des intérêts , de l'ordre de 50 milliards par an, la totalité de l'impôt sur le revenu, pour un service rendu qui n'existe pas.
C'est la définition même d'une escroquerie.

NB
Personnellement je me garderai bien de faire le parallèle entre une femme et une dette...


Commenté
il y a 3907 jours
-
envoyer
Début de l'article :Répudier la dette publique ? Affirmer simplement et brutalement que l’on ne paiera pas ? L’idée semble farfelue, relevant davantage de la discussion à table que de la politique économique. Immorale, aussi, envers les créanciers de l’État. Suicidaire enfin, et cela sur tous les plans. Celui de l’État, tout d’abord, qui s’interdirait par là-même tout recours futur à l’endettement... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles