Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Recevez notre Marketbriefing
LOUIS L
Membre depuis mai 2012
921 commentaires - suivi par 8 personnes
Suit 27 membres
8 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Faut-il répudier la dette publique ?  - Jérémie T. Rostan - Jérémie Rostan
Excellente chronique. Si je finance un casse, puis-je me prévaloir du droit des créanciers? Non, j'ai prêté à des voleurs, tant pis pour moi. Si je finance un déficit public, c'est la même chose à ceci prés que j'ignore financer des voleurs. j'imagine que sont toutefois plutôt rares les citoyens assez inconscients pour prêter leur argent à un état par définition irresponsable. Qui donc va permettre ces abus des politiques ?
C'est là qu'interviennent d'autres irresponsables , dirigeants de banques ou assurances pour l'essentiel, tous déformés aux mêmes moules mais pas fous, ils ne prêtent que l'argent des autres .
En résumé : le voleur A prête au voleur B l'argent présent ou futur du brave C.
A peut faire ses choux gras .
B peut se montrer généreux à des fins de réélection + copinage, affairisme, gloire, conquètes, etc ,
ego comblé.
C paie et paiera tous les abus de ces aimables messieurs. (Aimables dans la forme, requins dans le fond).

Et le plus drôle c'est que C en redemande à chaque élection !


Commenté
il y a 3906 jours
-
envoyer
Début de l'article :Répudier la dette publique ? Affirmer simplement et brutalement que l’on ne paiera pas ? L’idée semble farfelue, relevant davantage de la discussion à table que de la politique économique. Immorale, aussi, envers les créanciers de l’État. Suicidaire enfin, et cela sur tous les plans. Celui de l’État, tout d’abord, qui s’interdirait par là-même tout recours futur à l’endettement... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles