Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Recevez notre Marketbriefing
D.
Membre depuis mai 2012
1183 commentaires - suivi par 28 personnes
28 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Qui a assassiné Kennedy, et pourquoi? III. La fin de la guerre du Vietnam  - Réflexion du jour - 
Dans cet article , il faut remplacer " Vatican " par "Système Rothschildien " , toujours fidèle à ses pratiques maffieuses.
Le Vatican n'a aucun intérêts dans le complexe militaro-industriel-bancaire ni ne le contrôle .

C'est grotesque ,par contre , Avro est membre de la tribu, est surtout connu pour la propagande pour son clan ,pour chercher à dissimuler le rôle morbide prégnant de la ploutocratie.
Cui bono comme dirait l'inspecteur Colombo .

NB
Avro Manhattan (6 avril 1914–1990) est un écrivain et philosophe surtout connu pour sa critique du catholicisme, de l'Église catholique et du Vatican. Plusieurs de ses livres ont été publiés par Jack Chick, un fondamentaliste protestant américain.
Il est né à Milan, de parents américains et suisse/hollandais d'origine juive. Il a étudié à la Sorbonne et à la London School of Economics.
Durant la deuxième guerre mondiale en Italie, il fut emprisonné pour refus de servir dans l'armée. Par la suite, il fut animateur d'une station de radio alliée, Radio Freedom, émettant sur les pays occupés par l'Axe. Pour cela, il fut fait chevalier de l'ordre de Malte.
Parmi ses amis, on peut citer H. G. Wells, Pablo Picasso, George Bernard Shaw et la scientifique Marie Stopes.
Après 1979, Manhattan passa sa vie chez la mère de sa femme, à South Shields, North East England.
Ces livres ont été traduits en chinois, en russe et en coréen.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Avro_Manhattan
NB Bis ,
l'ordre de Malte , ce sont les francs-maçons....


Commenté
il y a 3283 jours
-
envoyer
Début de l'article :(3) Kennedy prévoyait de mettre fin à la guerre au Vietnam. Ses tentatives manquées de lancer des poursuites contre la guerre ont beaucoup contrarié l'Eglise Catholique Romane, qui était elle-même la première instigatrice du conflit. En tant que premier président Catholique Roman, Kennedy a clairement précisé au cours de sa campagne qu'il présiderait indépendamment de l’influence du Vatican et gouvernerait en fonction de ce que lui dicterait sa conscience. Mettre fin à la guerre du Vietnam est devenu l’objectif principal son agenda de politique étrangère, ce qui l’a placé aux antipodes du gouvernement fantôme du monde... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles