Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Recevez notre Marketbriefing
Philvar
Membre depuis mai 2012
517 commentaires - suivi par 11 personnes
Suit 2 membres
11 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Insécurité fiscale: la marche vers l’absurde  - Frédéric Wauters - 
En analysant tous ces facteurs, la conclusion s'impose : nous sommes en dictature d'état car même les politiques sont manipulés par la fonction public. Cet article montre bien que les politiques sont du court terme alors que les fonctionnaires (Hauts) bien cachés, les conseillent et leur imposent les décisions qui ressemblent de plus en plus à des dictas. En France le raccourcissement du mandat présidentiel est une bien mauvaise chose ; comment peut-on changer l'orientation d'une machine aussi lourde et sclérosée qu'est un ministère en si peu d'années. Sarkozy qui s'y est attelé à tout va et en tous sens en subit les conséquences. Et le bon peuple de croire ce qu'on lui serine à longueur de média : le Président a échoué partout, Sarkozy a tout raté .... Il a surtout tenté et réussi à faire bouger la pesante machine qui se débat avec l'aide des médias, des syndicats et des innombrables opposants politiques, puissamment aidés par le Canard Enchaîné (à ces privilégiés).
Mais proposer des solutions concrètes, fiables ou simplement crédibles, il n'y en a aucune.
Et cela explique tout : l'aigreur devant les réussites des entrepreneurs privés, les taxes vexatoires, le bourrage de crane des excès de vitesse justifiant les radars, L'administration tente de rendre coup par coup en prenant en otage la population et en utilisant les élus comme boucliers.
"Les ministres passent, les fonctionnaires restent" est la phrase la plus entendue dans l'administration !


Commenté
il y a 4031 jours
-
envoyer
Début de l'article :Particuliers et entreprises sont régulièrement amenés à prendre des décisions qui les engagent sur plusieurs années. L’instabilité fiscale grandissante complique sensiblement l’exercice. Au point d’en faire un véritable exercice de roulette russe. La récente introduction, en Belgique, d’un tombereau de mesures fiscales passées en quatrième vitesse laisse perplexes de nombreux observateurs... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles