Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Recevez notre Marketbriefing
hyoe lo
Membre depuis février 2013
239 commentaires - suivi par 1 personne
Suit 1 membre
1 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Montebourg : la réforme de l’euro doit être un thème des européennes !  - Charles Sannat - Au Coffre
Frédéric.

Je pense que vous avez plus important à faire, surtout le week-end, que de vous contrarier sur ce Forum. Alors faisons simple. Vous comme moi et la plupart des participants à ce forum savent que l'on s'est fait "empapaouter" par ceux qui ont donné consigne à pompidou et giscard de faire passer leur jolie loi en 1973, la loi n°73-7 du 3 janvier 1973. Inutile de dire que ce jour là et à l'heure ou elle a été voté, il n'y avait pas grand monde à l'assemblée. Qu'elle été l'intérêt de cette loi pour les banquiers privés ? Rothschild entre autres et surtout (pompidou étant un ancien de la banque Rothschild...) Sur ce forum, nous le savons, vous comme moi. L'intérêt pour les banques était de prêter de l'argent à l'état français contre intérêts bien. Je simplifie évidemment, mais je pense que jusque là nous sommes tous d'accord. Ce que certains ne veulent pas comprendre, c'est que cette loi ou plutôt ce coup, ne correspond qu'à un déplacement de pièce sur l'échiquier. Car, et c'est là que je vous rejoint, qu'en a-t-on à F.... de qui prête l'argent tant que l'on n'a pas besoin d'emprunter ou que tout simplement on ne le souhaite pas ? Et c'est là que nous les gogo nous nous sommes fait "gogohiser" jusqu'à présent. Car, avez vous entendu le moindre homme d'extrême gauche à l'extrême droite prétendre remettre en cause cette loi ? Bien évidemment non. Et pourquoi, parce que le premier coup ne servirait à rien si les politicards de tout bords, à qui l'on a confié les gouvernes du pays et l'autorité de voter les lois, mais aussi et surtout les BUDGETS n'étaient pas partie prenante dans tout cela. Et c'est là, qu'est le meilleur coup. le meilleur coup est de tirer les ficelles de ceux qui votent les budgets. Echec et mat. Les mêmes qui ont établi cette loi débile sont les même que ceux qui votent les budgets. Et malheureusement, le problème ne pose pas qu'un niveau national, le problème se pose également au niveau local, on ne compte plus le nombre d'investissement débiles du type une piscine municipale pour une commune de 1000 habitants, s'ils y avaient réfléchit à deux fois, il aurait mieux valu envoyer tous les enfants de la commune passer quinze jours à bora bora tous les ans, que de s'engager dans l'investissement de la piscine. Mes bureaux, sont situés sur un boulevard. Depuis dix ans, la mairie a remplacé les pavés des trottoirs par du bitume, puis du bitume par des pavés, puis de nouveau des pavés par... Nous devons en être à 5 ou six changements, et cela n'est qu'une goutte d'eau... La dette de la ville malgrès les hausses constantes de prélèvements locaux, a progressé de 20% au cours des cinq dernières années. Et je ne parle pas des bâtiments pharaoniques du conseil régional, du conseil général, du département, de la métropole...Le plus grave est que cela se passe à tous les niveaux du système. Je vous renvoie aux centaines de pages, que dis-je aux milliers de pages rédigées par les cours des comptes régionales et nationales, payées également par notre travail (je préfère parler de travail que d'impôts) et dont personne n'a rien à F..TRE. Cette situation de suicide économique n'est tout simplement que le deuxième coup sur l'échiquier. Car si l'on n'empruntait pas d'argent pour le "CRAMER", les banques ne récupèreraient absolument rien. Elles utilisent les politiques pour établir les lois qu'il faut et en suite, les utilisent pour générer l'emprunt. Alors je suis d'accord avec vous, beaucoup ici confondent le problème et ses causes. Et je dirai même que se focaliser exclusivement sur les banques, revient à justifier la gabegie abyssale généralisée par les politiques et acceptée par tous ceux qui en bénéficient. Je reprendrai ici la très bonne image publiée par H.Seize dans l'un de ses billets sur ce site, image comparant l'état français à une famille ayant des revenus de 2000 € par mois, dépensant 4000€ par mois et devant rembourser un emprunt de 200 Millions d'€. Quel famille, quel individu, quelle entreprise privée pourrait se retrouver dans une telle situation ? Aucune. Absolument aucune. Donc, cette situation n'est possible que par le lien entre les politiques et les banques. Et pourquoi est-ce possible ? Parce que les politiques pratiquent ce que l'on appelle le clientélisme. ils achètent les votes en faisant croire aux gens que ce sont eux qui ont ; pavé le trottoir, que ce sont eux qui ont construit la piscine, que ce sont eux qui ont offert le repas aux "anciens'" juste avant la fin d'année, que ce sont eux qui ont offert le voyage scolaire aux gamins, que ce sont eux qui... Magnifique tour de passe passe, magnifique numéro de Robin des bois moderne. Et plus le "Robin" prétend être contre les riches et mieux le tour de passe passe fonctionne. Ce qui est dingue, c'est que la majorité des gens marchent dans la combine. Parce qu'en réalité, ce ne sont pas et nous le savons tous, les politiques qui paient. Eux ne font que se sucrer au passage et pas qu'un peu. C'est notre travail à tous qui paie toutes ces C......IES. Et comment appelle-t-on des gens qui travaillent pour engraisser les autres ? De tout temps cela s'appelle des esclaves. Alors oui, je suis d'accord avec D. et avec Rüss en ce qui concerne le fait que, oui les banquiers nous ont mis en esclavage. Mais, je suis tout autant d'accord avec vous, car il ne faut pas oublier que ce ne sont pas eux qui font les lois, tout comme ce ne sont pas eux qui créent la dette. Les banquiers récupèrent les intérêts de la dette. La dette ce sont les politiques qui la créent. Mais ce sujet de discorde récurant sur ce site, n'en a, à mon avis plus pour longtemps. La fête ne continue que parce que le patrimoine durement gagné par ceux qui font de ce pays ce qu'il est au quotidien, correspond à peu prêt au montant de la dette. Ce qui signifie, en langage financier, qu'en réalité nous n'avons plus rien... Ceux qui n'ont pas de patrimoine s'en balance et ils pourront toujours dire à ceux qui en ont, après qu'il se soient fait complètement B...ER cassez vous pauvres cons, cela ne changera rien au problème. Le système ne tiens que parce que ceux qui continuent à bosser ne se sont pas encore rendus compte qu'en réalité, leur maison ne leur appartient plus. Pour l'instant cela se faisait de façon lente, 30% par ci, 30% par là, après le mort de chaque génération. Mais ne nous leurrons pas. Nous en sommes au stade,ou les choses vont s'accélérer. Nous sommes tous plumés, au nom du collectivisme et pour avoir engraissé nos maîtres. Le pire pour moi et de nous voir nous écharper par écrit ici, ce qui n'est qu'un prémisse à ce qui nous attend en vrai, alors qu'en fait, nous sommes tous des esclaves. Et leur plus grande victoire sera d'avoir réussi à nous faire nous entretuer encore une fois... Quelle que soit le type de guerre, c'est et ce sera encore et toujours un business...


Commenté
il y a 2308 jours
-
envoyer
Début de l'article :Mes chères contrariennes, mes chers contrariens ! Les élections européennes approchant, il est important pour nos mamamouchis d’essayer de limiter la déroute tant le rejet de l’euro et de l’Europe devient important et à juste titre dans la population française et, de façon générale, européenne. Il est donc temps d’allumer quelques contre-feux en permettant de sortir du « politiquement correct » européiste dont nous avons eu une excellente leçon appliquée lors du débat entre Marine Le Pen et Pier... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles