Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Recevez notre Marketbriefing
saidker
Membre depuis septembre 2013
65 commentaires -
0 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Le mythe du surhomme est de retour !  - Charles Sannat - Au Coffre
j'ai lu avec attention votre lien
http://www.liberterre.fr/liberterres/eugenisme/gates-vaccins.html
J'en cite un passage
Gates déclare : « Voyons d'abord la population. Le monde compte aujourd'hui 6,8 milliards de gens. Il se dirige vers environ 9 milliards. Or, si nous faisons un excellent travail sur de nouveaux vaccins, soins de santé, services de santé génitrice (reproductive), nous abaissons cela de 10 ou 15 pour cent. » (1)

Il dit que l'on va passer , sans vaccin, de 7 a 9, et avec vaccin de 7 à 8 milliards, en substance.
De là à en déduire qu'il veut , je cite, en somme éradiquer les noirs d'afrique, il y a un pas que la raison commune ne saurait franchir...

"L'intérêt de Gates à l’égard de la dépopulation des Noirs et des autres minorités n'est malheureusement pas nouvelle"

Oui , la "surnatalité" Africaine ( ou indienne ou asiatique), contrairement à la surnatalité Versaillaise , est due a une surmortalité "africaine" (ou etc). Tout comme celle qu'on a connu au Moyen Age. Pour garder 2/3 gosses, faut en faire 12 dans le tiers monde. Ce qui ne veut pas dire qu'ils ont ni les moyens ni la volonté de repeupler la planète, c'est juste statistique, pour avoir 2 gamins qui arrivent à l'age de procréer, en France il en faut 2, au Subsahel il en faut 6. Voila, amener de l'éducation et de la médecine dans ces pays permet de réduire la natalité, et donc la progression démographique. Meme Marine le Pen a compris ça, donc ça doit être accessible intellectuellement non?











Commenté
il y a 3284 jours
-
envoyer
Début de l'article :Mes chères contrariennes, mes chers contrariens ! Le surhomme ou le surhumain, comme vous le souhaitez, est une idée qui est posée par le philosophe Nietzsche et qui servira de pilier à la rhétorique nazie et à son premier représentant le dénommé Adolf H., ce qui me permet dès la première phrase du premier paragraphe de cet édito d’atteindre le célèbre point de Godwin (lien en annexe pour ceux qui ne sauraient pas ce que c’est). Pourquoi commencer cet édito comme cela ? Évidemment, même si cela ... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles