Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Recevez notre Marketbriefing
hyoe lo
Membre depuis février 2013
239 commentaires - suivi par 1 personne
Suit 1 membre
1 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Que serait une social-démocratie à la française ?  - Cécile Philippe - 
EMP

Comme je l'ai écrit ci-dessus en réponse à Merisier.
Il n'y a, dans la situation actuelle de la France aucune solution applicable et efficace pour sortir ce magnifique pays
de l'ornière ou devrais-je dire, le gouffre dans le quel, il est en train de sombrer.
Le niveau d'abrutissement de la population et tel, que la moindre remise en cause d'un soit disant "acquis illusoire",
la moindre décision, venant ne serait-ce qu'effleurer le sacro-saint idéal social et collectif, se voit immédiatement qualifier
de réactionnaire (quoi que ce terme là est trop désuet), disons plutôt d'ultra-libéral, de capitaliste, d'extrémiste... Et si l'on mélange
tous ces termes dans un gargantuesque gloubiboulga à la sauce néo trotskiste c'est encore mieux...

Sérieusement EMP. Comment voulez vous faire évoluer les choses ? Dans un pays, où un "gus" faisant partie d'une strate relativement élevée,
roulant en Porsche (sachez par ailleurs, que je n'ai absolument rien contre les gens roulant en Porsche). En fait, je devrais plutôt dire, roulant dans un véhicule de 160 000€, vous balance le plus naturellement du monde, qu'il vote mélanchon, qu'il le doit à son grand père (grand-père, ancien délégué CGT) et qu'il en est fier... Vous savez, cette nostalgie typiquement Française d'un idéal soviet, seul capable de porter au plus haut d'un firmament embrasé, la quintessence culturelle et intellectuelle d'un état au service de son peuple...

Oui, je sais, parfois, en pleine nuit, je lâche la bride à mon cerveau un peu sarcastique et je le laisse s'emporter dans une course folle et débridée, je libère toute la puissance intellectuelle que les médias ont contribué à enfouir au plus profond de chacun de mes neurones.
Et j'en viens à me demander, comment autant de gens ont pu se tromper de direction. Comment est-ce possible de refuser le paradis ?
Oui ! Comment est-ce possible, qu'alors que le mur tombait, tous ont couru vers l'ouest ? Comment se fait-il qu'aucun ne soit parti
en courant se réfugier dans cet univers harmonieux et débordant d'amour qu'était l'état soviet ? Mais comment est-ce possible ????
Oui comment ? Alors que la France est peuplée d'une quantité impressionnante de nostalgiques de ce régime (pas de bananes) politique,
seul capable de contribuer à la joie éternelle du peuple.

A ce sujet, je vous conseil un petit film sans prétention sortie en 2006 : "La vie des autres" de Florian Henckel von Donnersmarck.
Très instructif sur ce qu'est, de façon un peu plus insidieuse, en train de devenir ce magnifique pays qu'est la France.

De façon plus simple, je pourrais tout simplement vous répéter, ce que j'ai écrit dans le précédent commentaire à Merisier.
Le temps des Héros est révolu. Et personnellement, je ne suis pas suicidaire...
Je n'ai pas l'âme ou l'insouciance d'un Michel Colucci, d'un Daniel Balavoine ou d'un Jean-Edern Hallier...


Commenté
il y a 2278 jours
-
envoyer
Début de l'article :Le président François Hollande a multiplié au cours des derniers mois des annonces indiquant qu’il aurait changé de cap politique et miserait désormais sur la capacité des entreprises à relancer la croissance et réduire le chômage. Du rapport Gallois au choc de simplification, en passant par les assises de la fiscalité, le pacte de responsabilité et le Conseil de l’attractivité, tout semble réuni pour confirmer que le président aspirerait à changer d’orientation politique... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles