Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Recevez notre Marketbriefing
Dans la même rubrique
D.
Membre depuis mai 2012
1183 commentaires - suivi par 28 personnes
28 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>A qui la faute ? Conclusion  - Gabriel Gimenez-Roche - 
Merci de vos précisions.
Néanmoins nous pouvons constater que la dette publique ne peut prospérer qu grâce aux facilités d'endettements que procure la création monétaire privée.
Sans l'escroquerie des réserves fractionnaires , les taux seraient bien évidemment extrêmement élevés , car couplés à la rareté de l'argent et auraient interdit une telle débauche de centaine de milliards d'une dette publique pourtant fictive.

Je suis d'accord avec vous , la racine des maux est bien l'escroquerie des réserves fractionnaires bancaires qui , si la loi sur la propriété était simplement appliquée au domaine bancaire , en interdirait simplement l'usage.

Les fonds du déposants sont actuellement utilisés sans son consentement et ce vol est cautionné par le gouvernement.

Les solutions existent :

-Réserves bancaires à 100%
-Argent dur , non extensible.
-Interdiction de l'usure.

Cela provoquerai certes une déflation mais produirait un cercle vertueux ou le possesseur de richesse dures (or ) serait incité à prêter sans intérêt à un entrepreneur car la même somme rendue sans la production d’intérêt aurait une plus grande valeur par l'effet cumulé de la production de richesse réelle créée par l'emprunteur..
Sinon , son épargne représentant toujours la même fraction de richesses totales stables n'aurait pas non plus augmentée...

Il n'en reste pas moins que les lois de 1973 coûtent , environ ,50 milliards par an à la population et servent à argumenter l'odieux pillage des nations ,ceci sans le moindre remboursement du principal de 1800 milliards , le gigantesque montant du détournement opéré par l'application de ses lois scélérates.
Si ce n'est pas la cause première cela reste une atteinte criminelle intolérable qui doit être sanctionnée.

Alors , pourquoi ne pas commencer par dénoncer tous les crimes , quel qu’en soit sa priorité supposée et éliminer ces voyous ?


Commenté
il y a 2911 jours
-
envoyer
Début de l'article :Nous avons vu au cours des trois précédents articles (1, 2, 3) comment le système bancaire a évolué de la fin de la deuxième guerre mondiale à nos jours. On constate que si les banques ont cherché des rendements plus élevés grâce à de nombreuses innovations financières, elles ont toujours su respecter les règles imposées par les autorités (réserves obligatoires, ratios de capital, etc... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles