Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Recevez notre Marketbriefing
Hansel
Membre depuis mai 2012
142 commentaires - suivi par 5 personnes
5 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Comment tout se terminera  - Darryl Robert Schoon. - Survive the Crisis
Edgar Cayce : de la Russie viendra l'espoir du monde

À la Russie. (Lecture 3976-8.)

De Russie viendra l'espoir du monde, pas sous la forme de ce que l'on appelle le communisme, le bolchevisme. Non, mais la Liberté, la Liberté ! Et chaque homme vivra pour son prochain ! Le principe est né. Cela prendra des années et des années pour se concrétiser, mais de Russie viendra à nouveau l'espoir du monde. Guidé par quoi ? Par l'amitié avec la nation qui a inscrit sur sa monnaie : «En Dieu nous nous confions» (In God we trust).

«In God we trust» : appliquez-vous cette formule du fond du coeur lorsque vous régler vos factures ? Lorsque vous priez ? Lorsque vous envoyez vos missionnaires à l'étranger ? Dites-vous : «Je donne ceci, parce qu'en Dieu je mets ma confiance» ? Et non parce que vous comptez sur les cinquante centimes de bénéfice ? [...] Dans l'application pratique de ces grands principes, en comparaison de ce qu'en font d'autres nations du monde, l'Amérique, certes, peut se vanter d'un certain résultat. Mais lorsqu'elle oublie ce principe, c'est là le péché de l'Amérique.

Et il en va de même pour l'Angleterre, pays d'où sont venues ces idées - qui ne sont pas un idéal - d'essayer d'être un tout petit mieux placé que le voisin [...]. ela, c'est le péché de l'Angleterre. En ce qui concerne la France, où furent appliqués pour la première fois ces grands principes (du respect de la liberté, dont Cayce parle plus haut), il lui arrive d'abuser des gratifications du corps, c'est cela le péché de la France.


Commenté
il y a 2724 jours
-
envoyer
Début de l'article :La dette globale a gagné près de 40% pour atteindre les 100 trillions de dollars depuis que les premiers signes de la crise ont poussé les gouvernements à emprunter pour sortir leurs économies de la récession et que les sociétés ont tiré avantage des taux d’intérêts proches de zéro... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles