Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Recevez notre Marketbriefing
Pâris
Membre depuis mars 2013
2870 commentaires - suivi par 13 personnes
Suit 3 membres
13 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Albert Jay Nock, ennemi de l’État  - Damien Theillier - 
Avec ou sans les grands mots...
Pour asseoir un impôt sur un objet ou un évènement PRIVE, il faut bien à la force PUBLIQUE d'entrer dans la vie privée.
Pour moi "vie privée" est plus large que la seule "propriété privée".

Pour ce qui est des revenus du travail, la république a fait plus fort: le travail privé y est interdit ! Tout travail doit être publié !
Qu'elle ne s'étonne pas de voir le travail disparaître.

Sur le choix de l'assiette ensuite.
Si l'impôt ne peut être parfait, on peut quand même s'efforcer d'en exonérer le bien et de taxer si possible ce qui présente un inconvéient social. Quel est l'inconvénient à avoir des revenus, en quoi faut-il dissuader d'en avoir ?

Sur le taux enfin.
En fixant le taux d'imposition, la république fixe en fait le taux de revenus que nous sommes autorisés à conserver à notre disposition. Ce qu'elle estime suffisant ou bien pour nous. Je lui refuse ce droit, et même cette compétence.


Commenté
il y a 3363 jours
-
envoyer
Début de l'article :« L’État exerce le monopole du crime (…) Il interdit le meurtre privé, mais lui-même organise le meurtre à une échelle colossale. Il punit le vol privé, mais lui-même fait main basse sans scrupule sur tout ce qu’il veut, qu’il s’agisse de la propriété d’un citoyen ou d’un étranger. » Nock, On Doing the Right Thing, and Other Essays... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles