Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Recevez notre Marketbriefing
Dans la même rubrique
Monrose
Membre depuis octobre 2012
579 commentaires - suivi par 12 personnes
Suit 2 membres
12 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Comment l’État plie lâchement devant la SNCM  - H. Seize - Hashtable
effet de manche facile, mais à mettre à l'échelle de l'Amérique du Sud. Actuellement, une mort violente au Vénézuela toutes les 20 minutes. Jusqu'à 56 morts en un seul week-end à Caracas, les retraites non payées, les magasins mis à sac à San Felix ( un mort) et à Valencia, la police qui tire et tue Miss Carabobo, 22 ans, qui manifestait, ramenée pantelante par ses camarades au travers d'une moto ( cf photo). Les fameux exilés du temps de Pinochet sont retournés au Chili et se gaussaient de ceux qui les avaient recueillis.
Au Chili même, deux étudiants sont morts, le 14 mai 2015 à Valparaiso, dans des incidents qui ont éclaté à la fin d'une manifestation contre la réforme de l'éducation souhaitée par la présidente socialiste Michelle Bachelet. « L'une des victimes avait 18 ans, l'autre 24 ans », a précisé aux médias locaux le responsable de la police de la ville, tuées par balles. La corruption et l'anarchie socialiste gagnent du terrain.
Quand on pourra faire un bilan sérieux de la révolution cubaine depuis 1959, que pèseront dans la balance, les 20.000 morts de Batista ?
Ces chiffres sont à mettre en parallèle avec le bilan des massacres de Vendée ( entre 20.000 et 200.000 morts !), la Terreur ( 23.000 morts pour toute la France), et l'Epuration en 1945 ( entre 11.000 officiels et jusqu'à 11O.OOO selon le Ministre de l'Intérieur A. Tixier.)


Commenté
il y a 3046 jours
-
envoyer
Début de l'article :Le « dossier » SNCM s’épaissit encore. Encore, parce que pour ceux qui suivent ces colonnes régulièrement et l’actualité en général, il ne sera pas difficile de se souvenir des multiples rebondissements qui se sont déjà accumulés dedans, rebondissements qui ont parsemé la vie, et surtout l’agonie, longue, douloureuse et pleine de violence, de cette société nationale chouchoutée par des syndicats maintenant prêts à tout, y compris le pire. Et si vous voulez vraiment repasser le film, glauque, de... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles