Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Recevez notre Marketbriefing
MARCHAND
Membre depuis avril 2015
13 commentaires - suivi par 1 personne
1 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Monsanto, l’éternel coupable  - H. Seize - Hashtable
« De mon temps » le savoir se bâtissait par l’apprentissage, le goût de l’effort, la discipline, la nécessité de l’ordre. A force de cet entrainement si désuet, on en venait presque naturellement à acquérir de la « rigueur » dans la restitution de ses connaissances…
La rigueur est formatrice, pour soi-même, elle rend humble, elle apprend à s’interroger et converger intelligemment vers la solution, la petite vérité, quand on a tout vérifié, quand aucun détail n’a été écarté ou détourné.
Cette rigueur, quand elle vaut pour tous, permet de simplifier le rapport aux autres, et de savoir reconsidérer aisément un résultat sans passion.
Alors pour les OGM, si la science, et la rigueur qu’elle impose, présidaient en ce monde il y a bien longtemps que toute polémique aurait cessée… Il faut s’en tenir aux faits, la seule chose sur laquelle tout le monde est toujours d’accord. Cesser avec les opinions et les sentiments, dont cet article se nourrit sans aucune objectivité, le moyen pernicieux de tenter de rallier à sa cause quand on a pas d’arguments.
Car avec rigueur, je n’imagine même pas possible une situation qui ne trouverait pas de consensus dans le domaine des sciences… ou bien il faut vite arrêter l’exploration de l’espace, les véhicules sans chauffeur…
Pourtant hier j’ai lu successivement deux articles qui regrettent le temps béni ou l’économie « était encore une science » (la connaissance inutile… de Jean Louis Caccomo et l'économie politique… Georges Lane). Mais cette situation semble sans limite…
Lundi 4 Juillet 2016 (http://www.criigen.org/actualiteCategory/2/display/L-actu-OGM-pesticides-et-recherches)
« Un aveu choquant de l’éditeur de la revue médicale la plus estimée au monde, « The Lancet », a été pratiquement ignoré par la grande presse et les médias dominants. Le Dr Richard Horton, rédacteur en chef de The Lancet, a récemment fait une annonce disant qu’un nombre scandaleux de publications d’études sont au mieux, peu fiables, quand elles ne sont pas complètement mensongères, en plus de frauduleuses. » Horton a déclaré : « Une grande partie de la littérature scientifique, sans doute la moitié, pourrait être tout simplement fausse (suite de l’article sur http://www.criigen.org/actualite/100/display/Un-aveu-choquant-de-l-editeur-de-THE-LANCET-)
Voila pourquoi il y a tant de discussions stériles aujourd’hui, et ce paradoxe pour des scientifiques, celui de devoir faire appel à la justice pour faire reconnaitre leurs travaux, ou du moins que leur publications consistent en des faits avérés. (https://blogs.mediapart.fr/raoul-marc-jennar/blog/220216/un-scientifique-attaque-pour-avoir-prouve-les-dangers-des-ogm-gagne-son-proces-en-diffamation)
Nous en sommes aujourd’hui, à un retour vers l’obscurantisme, renforcé par le délitement planétaire des médias, des politiques, de l’économie, de l’enseignement… !



Commenté
il y a 2299 jours
-
envoyer
Début de l'article :Pour fonctionner auprès des esprits impressionnables, une religion a besoin de quelques principes de bases immuables : l’apport de réponses à toutes les questions philosophiques importantes (qui suis-je, pourquoi suis-je là, pourquoi est-il impossible de trouver un plombier le dimanche ?), la description d’un but généralement plus grand que l’individu qui vise à le transcender et lui amener la rédemption pour toutes ses fautes, réelles ou imaginaires, et la désignation du mal, de ce qu’il ne fau... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles