Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Monrose
Membre depuis octobre 2012
579 commentaires - suivi par 12 personnes
Suit 2 membres
12 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Le Venezuela sombre dans le chaos ! 2 600 soldats dans l’ouest du pays après des pillages et attaques  - Charles Sannat - Insolentiae
Je les vois tous s'esbaudir parce que les femmes ne peuvent plus sortir dans le rue seules ou non voilées dans certains arrondissements de Paris et on dirait qu'ils découvrent cet état de fait, que ce soit A. Hidalgo ou Julien Dray... et chacun y va de son commentaire: "manque de police de proximité", etc...mais pas un ne dit que c'est l'infiltration de l'Islam qui monopolise le coin dans tout ce qu'il a de plus rétrograde. Pas un n'a le courage de désigner le microbe, alors que dans le quotidien Liberté Algérie, Amine Zaoui écrit: "L’islamisme rampe sur la Kabylie. Comme une peste, il ronge les têtes et l’imaginaire. De plus en plus les jeunes, dans les rues de Tizi Ouzou, Aïn El-Hammam, Azazga, Azeffoune...  s’afghanisent, se saoudianisent : des qamis, les barbes et des tongs d’ablution.
> Tamazgha  est en danger. Et j’ai peur.
> L’islamisme grimpe le sommet de la chaîne du Djurdjura, par peur, les femmes rasent les murs dans les rues de Tizi Ouzou ! "
Il faut que ce soit un Algérien qui risque sa peau pour nommer le danger !
Le Français a peur de son ombre et il ose prétendre actuellement qu'il aurait résisté sous l'occupation allemande, alors qu'il se couche devant l'Islam, le clergé en tête. Il faut dire que nous avons eu Mohamed Ben Duval comme archevêque d'Alger, qui hébergeait les pétroleuses FLN après leurs attentats qui déchiquetaient des femmes et des enfants ! Pauvre France ! Qui nous sauvera ?
Un de mes amis dégouté part s'installer en Sardaigne, un autre au Portugal !


Commenté
il y a 849 jours
-
envoyer
Début de l'article :« Le président du Venezuela Nicolas Maduro a ordonné mercredi le déploiement de 2 600 militaires dans l’État de Tachira (ouest), près de la frontière colombienne, après des pillages et attaques contre des installations de la police et de l’armée. « J’ai ordonné le transfert de 2 000 soldats et 600 agents des opérations spéciales », a déclaré le ministre de la Défense Vladimir Padrino Lopez, précisant agir à la demande du président Maduro, confronté depuis début avril à une vague de manifestation... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles