Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
merisier
Membre depuis mai 2012
2941 commentaires - suivi par 39 personnes
Suit 4 membres
39 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Heureusement, on a évité la Marine  - H. Seize - Hashtable
@ blitzel
Le plan B ??? Pas compliqué... en théorie.
Président/ministres/députés/sénateurs = retour à la maison à la disposition de la justice avec interdiction de quitter le pays.
Mettre à la tête du pays un personnage neutre en poste transitoirement. Aucun gouvernement (économies !): les fonctionnaires en place assurant le service minimum. Les Belges et les Espagnols ont connu cette expérience sans inconvénients.
Revoir la carte électorale, le droit de vote (justifier d'avoir travaillé dans le privé au moins un an) 250 députés maxi (casier judiciaire vierge, clean avec le fisc), proportionnelle intégrale, 2 mandats possibles et terminé. 10% de fonctionnaires ou assimilés maxi ! Parmi ces députés choix d'un président qui devrait présenter son futur chef d'état-major et ses ministres régaliens (pas des politicards, mais des pros dans leur branche). Aucun autre poste de ministres ou secrétaires d'état (planques à copains). Audition des impétrants possibles par lesdits députés. Fini le showbiz national pour nous retrouver avec les incompétents du siècle (Hollande, Macron...).
Abolir les lois qui entravent la liberté d'expression, sucrer les subventions à la presse, aux syndicats et aux assos' bienpensantes...
Voilà pour un début prometteur !!! Sans oublier de proposer aux Français une nouvelle constitution, plus adaptée à notre époque.
On peut rêver non ???!!!
Après tout, actuellement, qu'est-ce qui justifie au poste qu'ils occupent des gens comme Castaner, Le Maire, Darmanin, Belloubet etc etc ?????


Commenté
il y a 161 jours
-
envoyer
Début de l'article :7 mai 2017, le peuple français est face à son destin : placé une nouvelle fois devant le choix entre un homme délicatement positionné comme un démocrate réformateur modéré et une femme fermement désignée comme à l’extrême-droite, il doit élire la personne qui ramènera le pays vers la prospérité et les vallées de lait et de miel ou se tromper et plonger le pays dans le chaos et l’opprobre. Bien sûr, un choix aussi crucial pour le pays, aussi lourd de conséquences pour les cinq années de mandat, n... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles