Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Monrose
Membre depuis octobre 2012
579 commentaires - suivi par 12 personnes
Suit 2 membres
12 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Notre-Dame de Paris : risques, enseignements et espoir  - H. Seize - Hashtable
Il serait utile de revoir l'Histoire du Château de Hautefort en Dordogne où les toiles du Louvre furent cachées durant l'Occupation.. La population a toujours soutenu son château et ses chatelains, y compris sous la Révolution.
Wikipédia;;
En 1965, les toitures sont refaites. Fin des travaux de restauration. Le château est remeublé.
Dans la nuit du 30 au 31 août 1968, incendie du château qui détruit en partie l'œuvre de restauration.
En 1969, la baronne de Bastard, qui a épousé en secondes noces le général Durosoy, reprend le travail de restauration du château. Elle est aidée par des fonds levés par le soutien de la population du village, une souscription nationale et par le Service des Monuments historiques.
19 mars 1990, La Fondation du château de Hautefort est reconnue d'utilité publique. Le transfert de la propriété du château est réalisé. Il est habité par la famille de Michel David-Weill, neveu de la baronne de Bastard, qui préside la fondation avec sa femme Hélène David-Weill." fin de citation)
J'ai entendu un guide, il y a de nombreuses années nous expliquer que la magnifique charpente en chataîgner imputrescible était intacte jusqu'à l'incendie provoqué par une équipe de TV et restauré en béton en raison du prix.


Commenté
il y a 235 jours
-
envoyer
Début de l'article :Il fallait au moins ça pour fermer – temporairement – le clapet du Président de la République ; devant s’exprimer lundi soir dans une énième adresse à la Nation inutile, il n’en aura pas eu l’occasion : Notre-Dame de Paris était en proie aux flammes au moment où il devait faire son allocution, dès lors remise à plus tard. La flèche de Viollet-Le-Duc détruite, la toiture dévastée, le pire était à craindre pour le reste de l’édifice qui a subi l’outrage du feu alors qu’un chantier de réfection v... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles