Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Recevez notre Marketbriefing
Léopold II
Membre depuis mai 2012
387 commentaires - suivi par 8 personnes
8 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Le pari perdant des fin-du-mondistes, des survivalistes ou des collapsologues ! - Charles Sannat - Insolentiae
Le jugement de Mark Twain me paraît quelque peu excessif. Le mot progrès vient du latin progressus, participe passé du verbe progredi qui signifie " aller vers ". Le problème, c'est qu'on ne nous dit jamais vers quoi nous allons. Or, depuis le 18e s., dit " des Lumières", la pensée dirigeante n'arrête pas d'essayer de nous convaincre que tout progrès va dans le sens du bien commun, alors que la conviction populaire ne cesse de nous affirmer et de nous démontrer le contraire.

Je crois donc que, si le progrès n'est pas "a priori" imbécile, il nous manque depuis longtemps une instance fiable qui fasse objectivement le tri entre le progrès constructeur et le progrès ravageur. Je crains seulement que cette instance désintéressée ne soit pas sur le point d'apparaître, l'ambiance globale étant ce qu'elle est.

Comme toujours, c'est dans l'élargissement de la conscience, librement assumée et assurée par les "responsables" pédagogiques, s'il en existe encore, que devrait se trouver la solution. Mais là encore, hélas, le "progrès" pédagogiste , sous couvert de liberté et d'égalité, n'a de cesse que de décérébrer la part de plus en plus grandissante des défavorisés de notre société. Il est donc à craindre que ces malheureux ne viennent à grossir les rangs de ceux qui ignorent ce qu'est vraiment le progrès.


Commenté
il y a 971 jours
-
envoyer
Début de l'article :« Le pari perdant de la collapsologie » c’est le titre de cet article tout en suffisance et en incompréhension du site ContrePoints.« Les collapsologues essayent de se protéger contre un effondrement qu’ils estiment inéluctable, mais cette protection est largement illusoire, et ils se condamnent à une vie misérable si l’effondrement ne se produit pas. C’est le pari d’un faible gain avec une perte importante ».Ou encore…« Plutôt que de se retirer du monde comme les Romains se retirèrent dans leur... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles