Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
JR7
Membre depuis mars 2016
10 commentaires - suivi par 1 personne
1 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Encore un week-end festif au commissariat de Champigny-sur-Marne  - H. Seize - Hashtable
La loi classait les infractions en trois grandes catégories : contravention, délit et crime. Les peines s'accroissant à chaque degré. Ces dernières années, une certaine dérive législative et judiciaire en a renversé les valeurs.

Si vous êtes solvable, il y aura peu de chance d'échapper à l'amende (contravention) par contre les délinquants bénéficient de multiples exemption de peine ( rappel à la loi ...) ce qui revient à penser que la répression est plus forte au premier échelon qu'au second

Le probléme se semble donc pas venir des forces de l'ordre. Serait ce alors le manque de place en prison ?

En construire ? oui surement mais aussi redéfinir les priorités par exemple les atteintes aux personnes sur les délits financiers qui peuvent être punis autrement, une idée qui m'a plu lue qq part, faire effectuer leur peines aux étrangers dans leurs pays d'origine moyennant une compensation économique. Contrat gagnant/gagnant, le détenu bénéficie du soutien de sa famille et nous d'un prix de détention inférieur.

Légalisation ? oui, sous contrôle médical. Que chacun fasse ce qu'il veut de son corps mais en connaissance de cause. Et non pas car on ne peut plus faire autrement car ce ne serait alors qu'un aveu de faiblesse de plus


Commenté
il y a 775 jours
-
envoyer
Début de l'article :Week-end festif à Champigny-sur-Marne : dans la nuit de samedi à dimanche, le commissariat a été attaqué par une troupe de quarante joyeux drilles à coups de barre de fer divertissantes et de jets de projectiles dont des mortiers d’artifices réjouissants. Des jeunes, assez probablement déçus par les petites restrictions – certainement liées au strict respect sanitaire, cela va sans dire – dans leurs échanges commerciaux réguliers de vente de produits relaxants ont ainsi exprimé leur désarroi de... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles