Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Recevez notre Marketbriefing
CLAUDE F
Membre depuis mai 2012
320 commentaires - suivi par 2 personnes
2 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas: le crédit  - Frédéric Bastiat - frédéric bastiat.
A zelectron-S’il y a une quantité définie de charrues et une quantité défini de crédit, il n’y a rien d’autre. C’est ce qu’il faut comprendre.
Si vous introduisez un instrument financier qui n’a rien à voir ni avec les charrues ni avec le crédit, il n’y a toujours qu’une quantité limitée de charrues et de crédit, c’est ce qu’il faut comprendre.
Cependant, vous introduisez dans la discussion, les produits dérivés qui ne sont ni des charrues ni du crédit. Mais vous avez là une notion intéressante en ce sens que la charrue pourrait être achetée dans une monnaie qui n’est pas la votre et que lors de la transaction vous craignez de perdre une certaine somme d’argent par différentiel de taux de change et vous achetez une garantie qui est bien un produit sous la forme d’une assurance. Il y a bien un échange. Nous avons quitté l’univers des charrues et du crédit pour venir dans un autre univers d’échange, donc rien n’a changé dans la notion de quantité de monnaie de part et d’autre car il a fallu convertir une monnaie dans une autre avec l’achat (la vente) d’un service (le produit dérivé) celui-ci est toujours en quantité limitée par rapport à son sous jacent. Pensez à l’assurance d’un bien (véhicule ou maison) vous avez une quantité limitée d’assurance en fonction du nombre de biens à assurer. Il n’y pas de virtualité dans tout cela il s’agit d’un service qui a un prix consenti par les parties.


Commenté
il y a 3921 jours
-
envoyer
Début de l'article :Presque tout le monde aujourd'hui, y compris la presque totalité des soi-disant économistes, croit que la banque centrale peut augmenter la quantité de crédit dans l'économie. Et presque tout le monde croit que lorsque l'État garantit des prêts à des entreprises ou à des particuliers, cela permet... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles