Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
jeremierostan
Membre depuis mai 2012
161 commentaires - suivi par 4 personnes
4 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Libéralisme vs. Statu Quo  - Jérémie T. Rostan - 
Ok. J'avais mal compris. Non, je n'ai pas lu le livre auquel vous faites référence, mais jetterai évidemment un oeil.
Pour ce qui est de la "mise en pratique d'un dévoiement théorique du libéralisme", je ne suis pas certain d'être d'accord. Car l'essentiel des caractéristiques du présent système auxquelles je m'oppose sont plutôt justifiées par de prétendues "limites du libéralisme" et autres "défaillances du marché." À commencer par l'existence d'un cartel bancaire unique et obligatoire régenté par une banque centrale responsable de la politique monétaire (censément en réponse aux problèmes liés à la libre-concurrence en cette matière.)

Pour ce qui est de vos connaissances en économie, comme vous semblez lecteur, j'ose vous conseiller quelques ouvrages. Il en existe de très bons et très accessibles sans expertise préalable. Je pense par exemple aux ouvrages de Pascal Salin (économiste "autrichien", libéral, et ancien ponte de Dauphine.) Je vous recommande notamment son "Libéralisme", ainsi que "La vérité sur la monnaie."
En ligne, vous trouverez une traduction gratuite de "L'économie en une leçon" de H. Hazlitt.
Tout aussi peu technique, paraîtra en septembre 2012 un ouvrage collectif auquel j'ai collaboré, intitulé "Libres!", et présentant les multiples facettes du libéralisme.
Évidemment, une véritable formation à la science économique implique le travail d'ouvrages plus académiques. Il n'en existe pas moins d'agréables portes d'entrée, tel "L'invention de l'état" de philippe simonnot.


Commenté
il y a 2741 jours
-
envoyer
Début de l'article :Quiconque défend le « libéralisme » sait à quel point, loin d’être la pensée unique et dominante de l’époque, une telle position expose à toutes les attaques. Au mieux, on sera considéré comme une sorte de grand autiste sans cœur, aveugle et sourd à tous les malheurs du monde. Au pire, on sera traité de psychopathe servile aux puissances les plus sombres et au statu quo en place... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles