Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Recevez notre Marketbriefing

Membre depuis janvier 0001
185 commentaires - suivi par 3 personnes
3 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Les débuts historiques de l'École économique autrichienne (3) - Ludwig von Mises. - 
pauvre pepin vous avez le don d agacer par vos remarques tjrs negatives et a force vous prenez une volee de bois vert.ensuite tjrs le meme scenario vous prenez tout le monde a temoin et faites la victime. voila que maintenant vous entrez ds le juridique .et bien dites donc il ne doit pas etre facile d etre votre voisin.qd a moi j aime vous agacer car vous tombez ds tous les panneaux .concernant le site j ai essaye de le quitter mais ils doivent bien m aimer car impossible de me desabonner .alors je reste prisonnier certes mais je sais pas me virer de ce bazard allez a plus pepin et gambergez pas trop ds le fond on vous aime bien.qd au voie de fait que vous evoquez c est la voie de droite ou de gauche qui compte.

Commenté
il y a 3846 jours
-
envoyer
Début de l'article :Quand les professeurs allemands attachèrent l'épithète « autrichien » aux théories de Menger et à ses deux successeurs et continuateurs les plus anciens, ils utilisaient cet adjectif dans un sens péjoratif. Après la bataille de Koniggrätz – 1866, où les Prussiens de Guillaume 1er remportèrent une victoire nette contre l'armée autrichienne –, la qualification d'une chose comme autrichienne avait toujours cette coloration désobligeante à Berlin, ce « quartier général du Geist » comme l'avait appelé Herbert Spencer de façon sarcastique[17]. Mais l'insulte recherchée eut un effet de boomerang. Rapidement, la désignation « École autrichienne » fut célèbre dans le monde entier... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles