Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Recevez notre Marketbriefing
CLAUDE F
Membre depuis mai 2012
320 commentaires - suivi par 2 personnes
2 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Le monde face à ses crises  - Charles Sannat - 
Carmen Reinhart et Kenneth Rogoff ont eu la bonne idée de nous dépeindre « Huit siècles de folie financière » mais cette fois, ce ne sera pas différent.

Albert Einstein disait : »Les problèmes significatifs auxquels nous devons faire face ne pourront jamais être résolus au niveau de réflexion de ceux qui les ont crées »


« Dans la sphère économique, un acte, une habitude, une institution, une loi n'engendrent pas seulement un effet, mais une série d'effets. [1] De ces effets, le premier seul est immédiat ; il se manifeste simultanément avec sa cause, on le voit. Les autres ne se déroulent que successivement, on ne les voit pas ; heureux si on les prévoit
Entre un mauvais et un bon Économiste, voici toute la différence: l'un s'en tient à l'effet visible ; l'autre tient compte et de l'effet qu'on voit et de ceux qu'il faut prévoir.
Mais cette différence est énorme, car il arrive presque toujours que, lorsque la conséquence immédiate est favorable, les conséquences ultérieures sont funestes, et vice versa. — D'où il suit que le mauvais Économiste poursuit un petit bien actuel qui sera suivi d'un grand mal à venir, tandis que le vrai économiste poursuit un grand bien à venir, au risque d'une petit mal actuel. »- Frédéric Bastiat

Et encore Bastiat dans « La Loi » (1850) « Il y a trop de grands hommes dans le monde; il y a trop de législateurs, organisateurs, instituteurs de sociétés, conducteurs de peuples, pères des nations, etc. Trop de gens se placent au-dessus de l’humanité pour la régenter, trop de gens font métier de s’occuper d’elle »

Milton Friedman : « Je suis favorable à des baisses d'impôts en toutes circonstances, pour quelque raison que ce soit, et partout où cela est possible »

Pour conclure avec Murray N. Rothbard : « La recette pour éviter une dépression est simple : évitez de tenter de démarrer une expansion économique »


Commenté
il y a 2616 jours
-
envoyer
Début de l'article :Il y a désormais deux fronts à observer avec attention : les sujets économiques, qui bien sûr nous préoccupent au premier chef, mais également, et c'est assez nouveaux pour être remarqué, la montée des tensions politiques partout à travers le monde... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles