Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
boutros
Membre depuis mai 2012
374 commentaires - suivi par 10 personnes
Suit 5 membres
10 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Réduire les dépenses militaires US: Une fausse bonne idée  - Jérémie T. Rostan - 
Plus vous répondez aux commentaires, plus vous vous enfoncez dans une sorte de logique intenable, qui est d'ailleurs celles de la propagande impérialiste. En gros, pour vous :
- Les "contempteurs de l'impérialisme américain" regroupent tous les bien-pensants dans les pays développés. Enormité que ceci ! L'immense majorité des "contempteurs de l'impérialisme américain" ne sont pas dans les pays développés. Ils se trouvent en Amérique Latine, dans les BRICS, en Afrique, etc. Et ce pour deux bonnes raisons : 1. Ils sont beaucoup moins soumis à la propagande impériale 2. Ils sont en "première ligne", si je puis dire, c'est-à-dire qu'ils subissent de plein fouet les conséquences de cet impérialisme, et pour certains depuis très longtemps.
- Il est bon de mettre un pays à feu et à sang pour "libérer son peuple" d'un "tyran sanguinaire", même si c'est pour le laisser dans un Etat d'anarchie indescriptible, et laisser ledit peuple aux mains de fanatiques islamistes. A vous suivre, les Libyens, les Afghans et les Irakiens en redemandent.
- Les "tyrans" et les "despotes", dès lors qu'ils ont été désignés comme tels par les puissances occidentales, n'ont aucune légitimité pour rester au pouvoir (ils ne peuvent du reste se prévaloir d'aucun "droit" à rester en fonction). Vous faites simplement fi du droit international, qui reconnaît ces gouvernements comme légitimes.
- Les U.S.A ne sont pas intervenus en Irak, en Afghanistan et en Lybie pour leurs propres intérêts, mais pour "libérer les peuples" des ces pays, dans une sorte de grand élan altruiste. Vous en arrivez à cette conclusion en constatant que les interventions militaires américaines ne servent pas nécessairement les intérêts ni des Etats-Unis ni du peuple américain (ce qui n'est pas faux). Si l'on suppose, comme vous le faites, que le gouvernement américain a pour motivation principale l'intérêt de son propre peuple lorsqu'il prend ses décisions, on en arrive effectivement à cet apparent paradoxe. La seule façon de le résoudre est de réaliser que ces décisions ne sont prises ni dans l'intérêt de l'Etat U.S ni de son peuple, mais des véritables décideurs, c'est-à-dire les lobbies et groupes d'intérêts (lobby militaro-industriel, lobby juif, lobby pétrolier). Essayez de regarder les événements à l'aide de cette grille de lecture, je vous garantis que vous y verrez beaucoup plus clair et que tous ces paradoxes intenables disparaîtront comme par enchantement.
- S'opposer à ce qu'un pays en envahisse un autre sous prétexte d'apporter la démocratie équivaut pour vous à "défendre les régimes" de ces pays. En l'occurrence, vous confondez "défendre un régime" et "défendre la souveraineté des Etats", qui est un principe du droit international. On reconnaît là l'argument massue de la propagande impérialiste : soit vous êtes avec nous, soit vous êtes avec les terroristes (ou les despotes, ou les tyrans sanguinaires qui mangent des enfants au petit-déjeuner).
- Le monde est "plus sûr" grâce aux innombrables interventions militaires américaines. Car "la guerre c'est la paix", c'est bien connu. En Irak, en Libye, en Afghanistan, au Yémen, les gens vivent bien plus en sécurité désormais. Même aux Etats-Unis et en Europe, les gens vivent vachement plus en sécurité, car il y a beaucoup moins de terroristes qu'avant ces interventions militaires. Bon... je ne sais pas trop quoi vous dire, là. Il faut sortir de la matrice, Monsieur Rostand. Vous pourriez commencer par constater l'évidence, à savoir que ces interventions militaires n'ont fait que multiplier le nombre de terroristes islamistes ; puis vous réaliseriez que c'est en réalité le but recherché (c'est le plus dur à faire, mais l'on peut s'aider de cette évidence : ceux qui prennent ces décisions ne peuvent pas être si stupides...), pour 1. justifier d'autres interventions militaires et faire en sorte que la "guerre contre la terreur" ne s'arrête jamais 2. semer le chaos dans ces régions et faire en sorte qu'aucun Etat structuré ne viennent s'opposer frontalement aux E.U (notamment à l'utilisation du dollar dans les transactions pétrolières) et surtout aux intérêts de leurs grandes entreprises, notamment pétrolières 3. promouvoir la doctrine du "choc des civilisations" afin de pouvoir continuer à se poser en gendarme du monde et gardien du monde civilisé.
Pour le reste, quant à l'aspect "affligeant" de votre article, il ne concerne pas ses aspects économiques. Je ne discute pas votre affirmation selon laquelle "diminuer leurs dépenses militaires pourrait être plus coûteux qu'économe pour les US" mais seulement les points développés ci-dessus.


Commenté
il y a 2573 jours
-
envoyer
Début de l'article :Des voix aussi nombreuses que discordantes appellent à une réduction des dépenses militaires américaines.Pour les uns, si la situation fiscale du pays, dont les déficits budgétaires ne cessent de se creuser et d’aggraver la dette, appelle une réduction des dépenses publiques, celle-ci devrait commencer par la Défense... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles