Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Sirius369
Membre depuis mai 2012
105 commentaires - suivi par 4 personnes
4 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>Sur l'interdiction par François Hollande des devoirs à la maison  - Mish. - Global Economic Analysis
Les choses ne me semblent pas aussi simples. La justice "distributive" me paraît plutôt faire référence aux désirs qu'aux besoins, les besoins faisant partie du socle anthropologiques de l'être humain (respirer est un besoin, mais se couvrir de parfum correspond au désir de plaire olfactivement). A chacun selon ses moyens renvoie automatiquement au principe arriviste : la fin justifie les moyens (d'où l'hubris de notre époque). Je crois que la conception de la relation divine est déterminée par celle qui est faite de l'homme, même si celle-ci reste implicite.
Raison et volonté : la volonté ne peut être autre chose que la maîtrise de ses propres désirs (mon désir est-il légitime?) car tout contrôle exercé sur les autres répond d'une pulsion dominatrice. Quant à la raison, elle caractérise l'humain en ce que, la plupart du temps, elle est pour lui un outil justifiant ses penchants, préjugés et opinions (l'homme est un animal déraisonnable qui peut à l'occasion -rarement- être convaincu de son errement). En remplaçant 'raison' et 'volonté' par sagesse et tradition, la diatribe de Mgr Schooyans fait écho aux récriminations des penseurs païens lors de l'essor du christianisme. Mort du grand Pan, mort de Dieu : comme tout ce qui naît un jour, les religions sont mortelles.
Certaines sociétés traditionnelles pratiquaient une justice distributive en ce sens qu'elles estimaient que l'accumulation de richesse par un individu ou une famille... était un don divin (la providence) et ne pouvait se faire hors l'existence (donc d'une certaine manière l'implication) des membres du groupe auquel il appartenait. Le riche se devait de retourner cette richesse et en recevait les honneurs.


Commenté
il y a 3663 jours
-
envoyer
Début de l'article :J’aurais tellement aimé que ce soit faux, et que ceci sorte d'un journal satirique. Malheureusement, il s’agit bel et bien du gros titre du Washington Post : French president pushing homework ban as part of ed reforms... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles