Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
CLAUDE F
Membre depuis mai 2012
320 commentaires - suivi par 2 personnes
2 abonnées
A laissé un commentaire sur l'article :
>L’État, l’étalon papier, et les réserves fractionnaires : un gang d’enfer  - Gabriel Gimenez-Roche - 
Mon cher Gabriel vous avec commis une erreur que votre exposé ne méritait pas. En effet, les banques de détail ne prêtent pas aux états, pour vous en convaincre il suffit de deux vérifications très faciles qui sont le http://www.aft.gouv.fr/articles/detention-des-oat-par-type-de-porteurs_960.html. L'A F T nous apprend que les banques françaises ne détiennent que 14 % de la dette de l'Etat (1433 Mrds) en octobre 2012 soit environ 200 Mrds, les dettes publiques étaient au 2T12 de 1 832 Mrds. http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=40
Antérieurement aux réglementations européennes de 2009 et de Bâle III (dec 2010), les banques de détail ne détenaient aucune dette d’état.


Commenté
il y a 2518 jours
-
envoyer
Début de l'article :Nous avons vu lors de derniers billets (1 et 2) que la pratique des réserves fractionnaires par les banques est indépendante de l’étalon monétaire adopté par un pays. En fait, il est historiquement plus aisé de trouver des exemples de banques pratiquant les réserves fractionnaires que les réserves couvertes à 100% par de la monnaie de base[1]... Lire la suite
Répondre à ce commentaire
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Top articles