Chart eurGOLD   Chart eurSILVER  
 
Matière à reflexion
Dans une démocratie le peuple reçoit ce que la majorité mérite
James Davidson  
Recherche :
DERNIÈRES INFO.  :
SOCIÉTÉ MINIÈRE  :
Abonnez-vous
Ecrivez-nous
Add to Google
Rechercher sur Ebay :
METAUX PRECIEUX (US $)
Gold 1288,504,89
Silver 19,610,17
Platinum 1410,2010,70
Palladium 799,0015,75
MARCHES MONDIAUX
DOWJONES 1652622
NASDAQ 415629
NIKKEI 14405-141
ASX 551613
CAC 40 448028
DAX 95494
HUI 225-2
XAU 92-1
MONNAIES (€)
AUS $ 1,4936
CAN $ 1,5248
US $ 1,3828
GBP (£) 0,8229
Sw Fr 1,2193
YEN 141,5170
RATIOS & INDEXES
Gold / Silver65,71
Gold / Oil12,63
Dowjones / Gold12,83
MATIERES PREMIERES
Copper 3,100,05
WTI Oil 102,030,59
Nat. Gas 4,72-0,03
Indices des Marchés
Cours des métaux
Or & Argent industriels
RSS
Precious Metals
Graph Generator
Statistiques par Pays
Statistiques par Métal
Publicité sur 24hGold
Projets sur Google Earth
Des moyens de combattre l’individualisme et le despotisme démocratique selon Tocqueville (II)
Publié le 22 avril 2014
883 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 6 votes, 3,7/5 ) Imprimer l'article
 
    Commentaires    
Tweet
Mots clés associés :   Démocratie | France | Matières Premières | Tocqueville |

 

 

 

 

Dans un article précédent, nous avons analysé le « despotisme doux », ce processus par lequel la démocratie transforme les hommes en un « troupeau d'animaux timides et industrieux, dont le gouvernement est le berger ». Pour contrecarrer ce phénomène, il faut combattre l’individualisme, qu’Alexis de Tocqueville définit comme un sentiment d’autosuffisance qui conduit le citoyen à s’isoler de la masse et à se replier sur lui-même.

 

Et le remède à cet individualisme, explique l’auteur de La démocratie en Amérique, c’est le renforcement de la société civile. La société civile, en tant que distincte de l’État, est un tissu de communautés et d’institutions au sein desquelles l’individu peut apprendre à exercer sa liberté et sa responsabilité. Une société civile pluraliste et dynamique permet donc d’éviter les empiétements du pouvoir dans la sphère privée. Pour libérer la société civile et empêcher ainsi l’État de s’étendre inexorablement, il faut développer simultanément les libertés locales, les associations libres et la liberté de religion.

 

 

1° La décentralisation par les libertés locales

 

On intéresse difficilement un homme aux affaires nationales, dit Tocqueville, « parce qu'il comprend mal l'influence que la destinée de l'État peut exercer sur son sort ». C’est pourquoi il convient, dit-il, de « donner une vie politique à chaque portion du territoire, afin de multiplier à l'infini, pour les citoyens, les occasions d'agir ensemble, et de leur faire sentir tous les jours qu'ils dépendent les uns des autres ».

 

Ainsi, par exemple, la commune est l’école de la liberté, le lieu où les citoyens apprennent à faire un usage concret de leur liberté. C’est le lieu où se forment un esprit civique, un sens de l’intérêt général. « Les libertés locales (…) ramènent donc sans cesse les hommes les uns vers les autres, en dépit des instincts qui les séparent, et les forcent à s'entraider ».

 

2° L'essor des associations libres

 

 

Par libres, Tocqueville entend ici des associations volontaires, issues de la société civile : familles, églises, voisinage, communautés, associations professionnelles ou sportives, scoutisme, aide aux plus démunis, etc. Et c’est le lieu où peuvent se tisser des liens de coopération et de solidarité. Les associations contribuent à désenclaver l'individu, à le rendre moins isolé, moins fragile et moins tenté de recourir à l'État pour sa protection. Elles permettent à l'individu et aux citoyens de se prendre en charge et de réduire l'emprise du pouvoir central. La science des associations est donc la « science mère » de la démocratie, dit Tocqueville :

 

« Parmi les lois qui régissent les sociétés humaines, il y en a une qui semble plus précise et plus claire que toutes les autres. Pour que les hommes restent civilisés ou le deviennent, il faut que parmi eux l’art de s’associer se développe et se perfectionne comme dans le même rapport que dans l’égalité des conditions. »

 

Ce que Tocqueville admire en Amérique, c’est la capacité des citoyens à s’associer pour tout :

 

« Les Américains de tous les âges, de toutes les conditions, de tous les esprits, s'unissent sans cesse. Non seulement ils ont des associations commerciales et industrielles auxquelles tous prennent part, mais ils en encore mille autres espèces: de religieuses, de morales, de graves, de futiles, de fort générales et de très particulières, d'immenses et de fort petites; les Américains s'associent pour donner des fêtes, fonder des séminaires, bâtir des auberges, élever des églises, répandre des livres, envoyer des missionnaires aux antipodes; ils créent de cette manière des hôpitaux, des prisons, des écoles. S'agit-il enfin de mettre en lumière une vérité ou de développer un sentiment par l'appui d'un grand exemple, ils s'associent. » (Tome II, Deuxième partie, Influence de la démocratie sur les sentiments des Américains, Chapitre V, De l'usage que les Américains font de l'association dans la vie civile)

 

En France, dit Tocqueville, dès qu’il est question d’un nouveau projet, vous voyez le gouvernement. En Angleterre, vous verrez plutôt un aristocrate. Aux États-Unis, vous apercevrez une association.

 

3° La liberté de religion.

 

Selon Tocqueville, la communauté religieuse, comme les associations, constitue un échelon intermédiaire entre l’individu et l’État.

 

Par ailleurs la religion facilite le détachement à l’égard des biens matériels. En offrant d’autres objectifs aux hommes que les jouissances matérielles et en imposant des devoirs à chacun vis-à-vis des autres, elle offre une alternative à l’individualisme et au matérialisme démocratique.

 

Toute religion, écrit Tocqueville, place « l'objet des désirs de l'homme au-delà des biens de la terre ». C’est pourquoi toute religion a pour vertu de soutenir le sens moral d’un peuple, et sans peuple vertueux, il n’y a pas de liberté. « Quand la religion est détruite chez un peuple, le doute s'empare des portions les plus hautes de l'intelligence et il paralyse à moitié toutes les autres. Chacun s'habitue à n'avoir que des notions confuses et changeantes sur les matières qui intéressent le plus ses semblables et lui-même. »

 

La religion facilite donc l’usage de la liberté. Elle fournit un élément de stabilité morale dans ce nouveau monde démocratique qui est en mouvement perpétuel.

 

La conclusion de Tocqueville est claire. C’est par la liberté qu’il faut lutter contre les dérives de la démocratie : « les Américains ont combattu par la liberté l'individualisme que l'égalité faisait naître, et ils l'ont vaincu ». (De la Démocratie en Amérique, vol II, quatrième partie, chapitre VI, 1840)

 

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
Tweet
Evaluer :Note moyenne :4,4 (18 votes)Voir les mieux notés
Article précédent de
Damien Theillier
Tous les articles de
Damien Theillier
Recevez par mail les derniers articles de cet auteur
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
TOP ARTICLES
LES PLUS LUS
LES MIEUX NOTÉS
LES PLUS COMMENTÉS
Suggestions de l'éditeur
Nos flux RSS24hGold Mobile
Gold Data CenterConvertisseur Or Argent
Pièces d'or sur eBayPièces d'argent sur eBay
Minières :
outils techniques
Minières : outils
d'analyse fondamentale
En cours sur le Forum
par haclimacli  -  le 24/11/13  -  3 reponses  -  modifié le 20/04/14
par Tophe  -  le 09/04/14  -  0 reponse  -  modifié le 09/04/14
par Boutrosboutros78  -  le 10/12/13  -  24 reponses  -  modifié le 08/04/14
par Tophe  -  le 07/04/14  -  0 reponse  -  modifié le 07/04/14
par Tophe  -  le 24/10/13  -  2 reponses  -  modifié le 03/04/14
Plus... 

Damien Theillier

Damien Theillier est professeur de philosophie. Il est l’auteur de Culture générale (Editions Pearson, 2009), d'un cours de philosophie en ligne (http://cours-de-philosophie.fr), il préside l’Institut Coppet (www.institutcoppet.org).
Tous les articles de Damien TheillierVoir son site web
Articles les plus récents de Damien Theillier
22/04/2014
14/04/2014
07/04/2014
02/04/2014
01/04/2014
Tous les articles
Commenter cet article
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
 
Connectez vous
Email : Mot de passe : Login
Inscrivez-vous Mot de passe oublié
 
Vous pouvez recevoir la newsletter de 24hGold. Cliquez ici pour vous abonner ou vous désabonner.
Disclaimer