In the same category

Or et Argent : les manipulateurs pris la main dans le sac

IMG Auteur
Published : September 01st, 2008
1160 words - Reading time : 2 - 4 minutes
( 0 vote, 0/5 )
Print article
  Article Comments Comment this article Rating All Articles  
0
Send
0
comment
Our Newsletter...
Category : Gold and Silver





Les données du rapport hebdomadaire du Commitment of Traders Report émis par la CFTC (Commodities and Futures Trading Commission)  indiquent depuis des années que plusieurs intervenants du COMEX manipulent les marchés de l’or et de l’argent. Depuis des années, la CFTC a refusé de répondre aux interrogations du public à ce sujet en niant totalement toute manipulation.  Remarquons cependant que certains analystes sont en accord avec la position de la CTFC et ont tenté d’apporter différentes raisons plus ou moins logiques pour expliquer comment  la position vendeuse à découvert massive d’un très petit nombre d’intervenants pouvait ne pas être manipulatrice par essence.

La pénurie récente d’argent physique sur le marché du détail associée à l’effondrement du cours cet été 2008 semble avoir pour le moins secoué la confiance de ces analystes sur l’honnêteté du marché de l’argent sur le COMEX.   Ils ont tout à fait raison d’être étonnés : il n’existe aucune autre réponse rationnelle à une très forte baisse du prix concomitante à l’apparition de pénuries sur un produit si ce n’est une manipulation concertée (ou la fixation d’un prix trop bas par le gouvernement, ce qui n’est pas le cas en l’espère).

Pour le reste des sceptiques doutant que les prix de l’or et de l’argent soient manipulés sur le COMEX, il faut regarder les chiffres suivants, tirés du dernier rapport mensuel de la CFTC concernant l’activité des organismes bancaires sur ces marchés, le « Bank Participation Record ». Ci-joint le lien vers ce rapport : http://www.cftc.gov/marketreports/bankpartici...ation/index.htm

Les données qui nous intéressent se trouvent dans les sections des mois de Juillet et d’Aout. J’en fais le résumé ci-dessous .




Voici les faits : Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Le 1er Juillet 2008, deux banques américaines (le rapport n’indique pas les noms) étaient à découvert de 6.199 contrats d’argent sur le COMEX (30.995.000 onces). Le 5 Aout 2008, deux banques américaines étaient à découvert de 44.805 contrats argent sur le COMEX (169.025.000 onces), soit un presque quintuplement.  C’est la plus importante position à découvert jamais enregistrée. Entre le 14 Juillet et le 15 Aout, le prix de l’argent sur le COMEX a chuté d’un plus haut de 19.55 (base Septembre) à un plus bas de 12.22$ l’once, soit une baisse de 38%.

Pour l’or, 3 banques américaines avaient une position à découvert de 7.787 contrats (778.700 onces) en Juillet, et 3 banques américaines avaient une position à découvert de 86.398 contrats (8.639.800 onces) en Aout, soit un accroissement de 11 fois, coïncidant avec une baisse du cours de 150 dollars par once.  Comme pour l’argent, c’est la plus importante position vendeuse à découvert jamais enregistrée par des banques américaines dans les données fournies par le site de la CTFC. 

Comme pour l’argent, cette position vendeuse à découvert massive a été mise en place juste avant l’effondrement du prix de l’or.

Il est manifeste que des réponses doivent désormais être apportées par les autorités chargées de contrôler ces marchés (et par les analystes niant le fait que ces marchés soient truqués). Y a-t-il une connexion entre le fait que deux banques américaines vendent à découvert 27.606 contrats sur l’argent supplémentaires (138 millions d’onces) en un mois, et le fait que le prix s’effondre quelques jours plus tard ? Cette position représente 20% de la production mondiale annuelle d’argent, ou encore l’intégralité du stock d’argent détenu par le COMEX, le second plus important stock d’argent du monde.  Comment pourrait il être possible que la vente par trois intervenants de telles quantités d’argent en si peu de temps n’aie pas une influence sur le prix  de ce métal ?

Y a-t-il une liaison entre le fait que trois banques américaines vendent 78.611 contrats supplémentaires d’or à découvert (soit 7.861.000 onces) en un mois, et la sévère baisse du prix quelques jours plus tard ? Cette position représente 10% de la production mondiale annuelle,  plus de 7 milliards de dollars d’or vendus à découvert en un mois par trois banques américaines. Comment se pourrait il que cette intervention extraordinaire par sa nature, sa concentration et sa taille ne soit pas manipulatrice du marché ?

Les prix ayant fortement baissé peu après que ces ventes à découvert aient été réalisées, les détenteurs d’argent métal on souffert des pertes de plus de 2.5 milliards de dollars et les acheteurs sur le COMEX des pertes à peu près équivalentes sur leurs contrats. Sur l’or, et parce que ce métal a une valeur unitaire beaucoup plus importante que l’argent, les pertes ont été beaucoup plus importantes, de l’ordre de plusieurs dizaines de milliards de dollars. Les pertes sur les actions minières représentent des dizaines de milliards de dollars supplémentaires. 

Question : Ces pertes ont-elles été causées par les ventes concertées de deux ou trois banques américaines ? Et si oui, quel a été le montant des profits réalisés par ces deux ou trois établissements ?

Quel business légitime pourraient bien avoir deux ou trois banques américaines à vendre à découvert en si peu de temps de telles quantités d’instruments financiers spéculatifs ? Quelle est leur légitimité dans cette activité ? Et si cette manipulation n’avait pas réussi, est ce que le contribuable aurait été appelé à un plan de sauvetage d’une nouvelle spéculation bancaire qui aurait échoué ?

Est ce que les traders qui ont perdu de l’argent dans la forte baisse de ces métaux ont une bonne raison de penser que leur argent est maintenant dans les poches de ces deux ou trois banques américaines ? Et si oui, quel recours ont-ils ?

Les données contenues dans ce Bank Participation Record sont si claires et si évidentes qu’il est difficile de ne pas conclure à autre chose qu’à une manipulation concertée.  Il faudrait être plus que crédule pour nier que deux ou trois banques américaines ont causé une des plus fortes chute dans l’histoire des métaux précieux. La CFTC , en tant qu’organisme de régulation, aura à répondre un jour pour ne pas avoir interdit ce type de manipulation.

Theodore Butler

Investment Rarities.



Théodore Butler étudie le marché de l’argent métal depuis près de 20 ans. Il rédige des chroniques régulières publiées par target="_blank" Investment Rarities.

Nul n’est en mesure de prédire le futur de manière certaine et il est possible que les analyses de Ted Butler s’avèrent erronées. L’argent peut monter, tout comme il peut descendre. C’est à vous de lire, d’analyser et de tirer vos propres conclusions. La prudence nous oblige à insister sur le fait que les métaux précieux peuvent ou peuvent ne pas s’avérer convenir pour vos investissements.


Theodore Butler est contributeur à 24hGold.com. Les vues présentées sont les siennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour.   Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à réaliser un quelconque investissement.  L’auteur, 24hGold ainsi que toutes parties qui leur seraient directement ou indirectement liées peuvent, ou non, et à tout instant, investir ou vendre dans tous les actifs présentés dans ces colonnes. Tous droits réservés par 24hGold.







<< Previous article
Rate : Average note :0 (0 vote)
>> Next article
Theodore Butler est l'éditeur de Butler Resaerch, spécialiste de l'investissement dans les métaux précieux et plus particulièrement l'argent.
Comments closed
Latest comment posted for this article
Be the first to comment
Add your comment
Top articles
World PM Newsflow
ALL
GOLD
SILVER
PGM & DIAMONDS
OIL & GAS
OTHER METALS