Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

5 “pistes” pour vos placements

IMG Auteur
Publié le 02 décembre 2023
759 mots - Temps de lecture : 1 - 3 minutes
( 0 vote, 0/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Un article de Henry Bonner

Au rez-de-chaussée de l’hôtel à Dublin où je me trouve, un établissement aux goûts du jour, la moitié des personnes travaille sur des ordinateurs portables, tandis qu’une personne porte un masque chirurgical… à présent un signe de faiblesse du cerveau.

Dublin profite de beaucoup de modernité, en raison d’un essor des investissements dans les bâtiments de bureau, de logements, et de l’infrastructure de transports – dont les ponts et les autoroutes – sur les deux dernières décennies.

À présent, l’Irlande a le plus grand revenu par habitant de tous les pays d’Europe, ce qui montre surtout l’impact des revenus des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) sur les statistiques. Elles déclarent les revenus à l’intérieur du pays pour des raisons de fiscalité.

En principe, comme l’ont écrit des gens comme Adam Smith et Frédéric Bastiat, la prospérité d’un pays dépend non pas des efforts ou du travail des bureaucrates, mais des particuliers, chacun dans la gestion d’un projet, d’une entreprise, ou d’un ménage, sans la nécessité d’une direction par une poignée d’élus, de ministres, ou de fonctionnaires.

Pourtant, dans la réalité, beaucoup de richesses dont disposent les individus provient non pas d’un effort, ni de la création d’un bien ou d’un service, mais d’une distribution ou d’un privilège de la part des dirigeants.

L’entrée de l’Irlande dans le système de l’euro, les taux d’intérêts à raz-le-plancher depuis des années, et les questions de fiscalité des entreprises, contribuent à l’enrichissement des promoteurs et spéculateurs en immobilier autour de Dublin. De même, les soutiens à l’accès au crédit – en France – profitent au secteur de la construction et de la vente de logements. Cependant, avec déjà un début de difficultés pour les acteurs du secteur, le gouvernement propose des mesures de sauvetage avec des subventions à la création de crédits.

Le monde des startups et de la technologie en général profite du gonflement d’une bulle dans les marchés depuis des années.

Avec la fin des hausses de taux par les banques centrales, les actions de technologie reprennent des couleurs du jour au lendemain. Le Nasdaq grimpe de 10% sur un mois, en raison de l’optimisme pour un retour des mesures d’assouplissement sur les marchés. Puisque beaucoup d’acteurs dans le secteur manquent de profits, l’accès à des capitaux – via des levées de fonds ou la dette – fait partie du mode de fonctionnement du secteur de la technologie. Sam Altman – de nouveau le PDG du groupe OpenAI – annonce la nécessité de 100 milliards de dollars d’investissements pour les futurs développements de ChatGPT.

Des zombies, comme WeWork et l’application d’assurances Luko, font faillite. Pourtant, en dépit des faillites des entreprises, les acteurs individuels dans la débâcle gagnent souvent des fortunes.

L’argent de leurs années de salaires, les primes, et la vente d’actions – via des levées de fonds chez des investisseurs ou créanciers – reste dans les comptes en banque fondateurs et gérants… De plus, ils conservent des réseaux de contacts et une notoriété dans le milieu des startups et des incubateurs.

Ces bulles entraînent ainsi un dérèglement des incitations dans l’économie : les entrepreneurs et les financiers exploitent le gonflement de la bulle, puis laissent à quelqu’un d’autre les pertes à venir lors de la phase de dégonflement. L’application d’assurance Luko cumule ainsi 70 millions d’euros de levées de fonds depuis sa création en 2016, mais elle a une dette de 45 millions d’euros. Selon les révélations de la procédure de sauvegarde, l’assureur Allianz attribue une valorisation de 8 millions d’euros au groupe.

Pour ceux qui comprennent ces dérèglements, cela peut être une opportunité de profits ; c’est ce que fait mon équipe. Par exemple, la fermeture du nucléaire et la crise des énergies depuis la réouverture mènent à des gains de 1.681% chez Consol Energy, une société de charbon, sur les 3 dernières années. Peabody Energy, qui est aussi dans le charbon, a fait un gain de 735%. Et Hallador Energy, toujours dans le charbon, grimpe de 1.367%. En bref, les déformations de l’offre et de la demande à la suite de décisions purement politiques peuvent profiter à nos portefeuilles.

Je peux vous envoyer un dossier gratuit sur les 5 “pistes d’investissement” que nous suivons… Rentrez juste votre adresse mail sur ce lien.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8

Source : h16free.com
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :0 (0 vote)
>> Article suivant
H Seize écrit sur http://h16free.com ses chroniques humouristiques d’un pays en lente décomposition, et apporte des solutions dans son livre, Egalité, Taxes, Bisous. Dans un monde toujours plus dur, et alors que la crise, la vilénie, les aigreurs et les misères allant de la maladie aux bières tièdes font rage, un pays fait courageusement face et propose toute une panoplie de mesures plaisamment abrasives qui permettront d'aplanir les aspérités, gommer les difficultés et arrondir les angles. Ce pays, rempli de gentils et d'aimables tous les jours mieux pensant, est devenu un véritable phare scintillant dans la nuit noire de l'obscurantisme des méchants et des vilains. Et pour mieux scintiller, il s'est doté d'une devise qui est parvenue à se hisser au rang de slogan, d'accroche et de modus vivendi : pour chacun et pour tous, il faudra de l'égalité, des taxes, et des bisous.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX