Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Alexander Osterwalder : “Chaque modèle économique a sa date de péremption”

IMG Auteur
Publié le 20 octobre 2017
293 mots - Temps de lecture : 0 - 1 minutes
( 0 vote, 0/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Opinions et Analyses
24hGold - Alexander Osterwalde...

Alexander Osterwalder est un “gourou” des modèles économiques et de l’innovation, et il est l’inventeur suisse du business model canvas, auteur du best-seller Business Model Generation, traduit en 30 langues.

Il a accordé un entretien à La Tribune que vous pourrez lire en intégralité sur le site du quotidien si vous le souhaitez.

L’essentiel de sa pensée, c’est que tout modèle économique a une date de péremption. Sauf que pour lui, les modèles économiques dont il parle sont des modèles économiques d’entreprises dont il pronostique que beaucoup d’entre elles vont disparaître dans les années qui viennent.

C’est également mon avis, mais je reste persuadé que l’on peut étendre cette obsolescence des modèles d’entreprises également aux modèles macroéconomiques.

Nous vivons actuellement la fin d’un système macroéconomique, et c’est l’erreur de diagnostic la plus courante sur la gravité et la profondeur de la crise économique que nous vivons, qui n’est pas une simple crise économique mais un changement total de système et de modèle économique.

C’est la fin de la consommation de masse nécessitant une masse d’ouvriers pour produire avec de l’énergie abondante et pas chère.

La Tribune : Vous dites également que chaque modèle économique a une date de péremption ?

Alexander Osterwalder : “Chaque entreprise doit rénover son business model, et j’irais même plus loin en disant qu’elle doit rénover aussi son activité elle-même. C’est un piège classique : les grandes entreprises savent bien gérer des portefeuilles de marques, moins de multiples business models. Le jour où le modèle économique est mort, c’est la fin. L’innovation technologique ne suffit pas : c’est aussi sur ce point qu’il faut être créatif et sortir des sentiers battus, en réinvention constante. D’où l’importance d’avoir un portefeuille de business models, chacun ayant son propre cycle de vie.”

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Suisse | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Suisse | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :0 (0 vote)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX